Une guerre où les USA mentent comme ils respirent

Plus de deux mois se sont écoulés depuis le début de la guerre en Ukraine et l’Occident, en optant pour une approche ambiguë et ambivalente, continue de mettre de l’huile sur le feu et de mobiliser tous ses médias pour imputer la responsabilité de la crise à la Russie.

Bien que l’Occident suggère qu’il ne cherche que la fin des conflits, de plus en plus de cargaisons d’armes et de matériel militaire sont toutefois acheminées vers l’Ukraine.

Dans la foulée, le secrétaire général de l’OTAN a déclaré que l’Alliance était prête à soutenir l’Ukraine dans une guerre face à la Russie, pendant des années.

Or, ce ne sont pas uniquement les aides militaires des États-Unis et de leurs alliés qui aggravent les impacts de la guerre sur le monde entier. Prenons pour exemple les sanctions économiques, imposées par l’Occident à la Russie, qui contribuent largement à la création d’une crise alimentaire dans les différents pays, notamment chez les sociétés plus démunies.

En réaction à la décision de la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, de présenter le sixième paquet de sanctions de l’Union européenne contre la Russie et d’annoncer la fin de l’approvisionnement en pétrole russe brut dans les 6 mois, le représentant permanent de la Fédération de Russie auprès des Nations unies, Vassili Nebenzia, a qualifié cette nouvelle démarche d’une « guerre économique mondiale ».

Dans ce droit fil, le ministre allemand de l’Économie, Robert Habeck, a averti que l’est de l’Allemagne allait souffrir d’une pénurie d’essence, en cas de l’adoption par l’Union européenne d’un nouveau paquet de sanctions antirusses. L’inflation en Allemagne a encore accéléré en avril pour atteindre son plus haut niveau depuis l’automne 1981.

Le secrétaire général de l’Agence internationale de l’Énergie réaffirme que les sanctions imposées à la Russie auraient de grandes conséquences sur le marché de l’énergie.

De son côté, le Premier ministre de Hongrie souligne que les sanctions antirusses de l’Union européenne nuisent à l’économie de l’Europe plutôt qu’à l’économie de la Russie.

Le Premier ministre Italien, Mario Draghi, a demandé à l’Union européenne de passer à l’acte pour maîtriser les dépenses en carburant et en alimentation qui ne cessent d’augmenter en Europe.

#ctaText??#  Guerre d'Ukraine : Ébauche de traité

Mais la crise ne se borne pas à l’Europe ; aux États-Unis aussi, le prix à la pompe a augmenté de 40% dans certaines régions.

SOURCE: FRENCH PRESS TV

Facebook Comments
- Publicité -

Plus populaires

Autres actualités

Washington confirme avoir mené des cyberopérations offensives contre la Russie

Les renseignements américains menaient des cyberopérations offensives contre la Russie afin de soutenir l’Ukraine dans son conflit contre...

Jacques Baud : « Les Russes sont plus pragmatiques que les Occidentaux »

Que se passe-t-il sur le front de l’est ? « Les pertes ukrainiennes sont massives, les forces armées perdent...

Important financement au Fonds pour l’environnement mondial

C’est un appui nettement à la hausse pour le Fonds pour l’environnement mondial ; 5, 33 milliards de...

Liste complète des nominés pour les CAF Awards 2022

La CAF a publié la première liste des nominés pour les CAF Awards 2022 qui se tiendront le 21 juillet 2022 à...

Les 8 premières villes d’affaires en Afrique, selon le dernier classement de l’indice

Statista a récemment publié son rapport sur l'indice mondial des villes d'affaires, qui détaille certaines des meilleures villes...
- Publicité -
Facebook Comments
%d blogueurs aiment cette page :