Lettre ouverte au Président français Emmanuel Macron à l’occasion de sa visite officielle au Cameroun

Monsieur le Président MACRON,Dans quelques jours vous allez effectuer votre première visite en terre camerounaise. La patrie du feu Ruben UM NYOBE Secrétaire Général de l’UPC que les forces coloniales de votre pays sous la conduite du Lieutenant-Colonel Marois (Cf. MESSAGE-PORTE en annexe) ont assassiné le 13 septembre 1958 à Libel-Lingoï ; mais c’est également la terre natale du Dr Félix Roland MOUMIE Président de l’UPC empoisonné au thallium le 03 novembre 1960 à Genève par les Services Secrets français sous la conduite du barbouze et mercenaire WILLIAM  BECHTEL.

Le corps du Dr Moumié est inhumé à CONAKRY en Guinée. Sans compter des crimes de masses au cours desquels des centaines de milliers de nationalistes camerounais furent décimés par vos troupes  notamment en région Bassa ‘a en SANAGA MARITIME, et à l’Ouest en zone Bamiléké où vos mercenaires ont commis un génocide au napalm et au gaz sarin. Génocide que vos devanciers et vous-même refusent de reconnaître jusqu’à ce jour.

Mr MACRON, il découle clairement qu’il existe bel et bien un contentieux historique entre le peuple camerounais et l’Etat français. Certainement vous allez visiter le Cameroun par la seule volonté du Président Paul Biya et non avec le consentement du peuple camerounais qui jusqu’à ce jour, nourrit et garde un profond ressentiment envers l’Etat français.

Ces massacres de masse et autres crimes commis au Cameroun sont imprescriptibles. Héritier des Décisions et Actes  posés par vos prédécesseurs à travers des générations, votre costume jusqu’à la cravate est mouillé et trempé de larmes que l’Etat prédateur  français fait verser aux millions de Camerounais depuis des décennies.

Vous-même ainsi que les membres de votre délégation avez des mains maculées du sang des Camerounais. C’est cette profonde et silencieuse lame de fond qui travaille, traverse et taraude la conscience collective de la société camerounaise dans toutes ses composantes. La France reste et demeure l’ennemie historique et éternelle du peuple camerounais.

Au-delà des déclarations lénifiantes et des circonlocutions diplomatiques hypocrites de circonstance que feront les Autorités camerounaises lors cette visite, Mr le Président MACRON retenez que c’est le Ressentiment des Camerounais envers l’Etat français qui a engendré ce que vos medias et vous-même appelez paresseusement « Sentiment Anti-français »qui, pour nous est le commencement de la sagesse et une prise de conscience collective de notre peuple envers l’hydre français.

Nous ne sommes donc pas en mesure de vous souhaiter la bienvenue au Cameroun. Il serait hypocrite de notre part de dire « Soyez le bienvenu. » Toutes les gesticulations et agitations de surface savamment orchestrées et minutieusement agencées lors de votre visite ne serviront à rien. Les Camerounais dans leur immense majorité sont fatiguée de la présence appauvrissante et prédatrice de la France dans leur pays.

La Patrie de Ruben UM NYOBE est un volcan qui, tôt ou tard entrera en irruption ; irruption au cours de laquelle il emportera tout sur son passage y compris l’ogre français. Les Camerounais considèrent la France comme le Problème (Boko Haram au Nord ; problème anglophone au NOSO) et non la Solution. Les Camerounais savent que la France (Ah ! la Grande et Nostalgique France n’est que l’ombre d’elle-même)qui, pour se faire entendre sur la scène internationale(faute de moyens et de ressources) est obligée de se cacher derrière les coalitions et alliances comme l’Union Européenne ou l’OTAN pour aboyer comme un chien apeuré des adversaires plus coriaces.

La perception et l’image d’une France messianique et civilisatrice sont détruites à jamais. Et c’est tant mieux.Mr le Président MACRON, vous arrivez au Cameroun à votre demande et non à celle de Mr Paul Biya. Votre visite s’inscrit dans la pure tradition de la politique africaine coloniale et néocoloniale française.En effet, pour vous rafraîchir la mémoire Mr Macron souvenez-vous de : 

1/ – la Conférence coloniale de 1917 convoquée par le Ministre des colonies Mr Maginot par une France exsangue, en faillite et éprouvée par trois années de guerre. Conférence coloniale au cours de laquelle le Ministre Maginot décida d’inventorier les ressources minières et forestières afin d’en intensifier l’exploitation pour le redressement économique de la métropole.

2/-la Conférence Economique de la France Métropolitaine et d’Outre-Mer (décembre 1934-avril 1935).En pleine Crise économique, le but assigné à cette Conférence par le Ministre des colonies Louis Rollin fut l’accélération de l’exploitation des ressources inventoriées en Afrique noire.

#ctaText??#  Quand Serena Williams soutenait les Lions

3/-la Conférence « africaine » de Brazzaville (décembre 1944-février 1945) au cours de laquelle le Haut-Commissaire aux colonies RENE  PLEVEN, sur instruction du Général de Gaulle conçut la prison où il plaça quatorze Etats africains à travers une myriade d’Institutions dont la zone Franc en est le symbole historique et le signe emblématique.

Cette Conférence définit les contours de nouveaux rapports entre la France et ses colonies. La décision majeure prise lors ces assises stipule que « les fins de l’œuvre de civilisation accomplie par la France dans les colonies écartent toute idée d’autonomie hors du bloc français de l’Empire ; la constitution éventuelle même lointaine de self-government dans les colonies est à écarter ».

Mr Emmanuel Macron, ce rappel des principales Conférences coloniales de la France en Afrique explique les motivations profondes de votre visite en terre camerounaise les 25 et 26 juillet prochain. Tous les agrégats et paramètres économiques  montrent et démontrent que la France est un pays en pleine décadence.

Une situation qui vous contraint à recourir à des rafistolages aux plans économique et financier ; comme de tradition, les ex-colonies d’Afrique noire sont « poliment mais fermement priées » apporter les ressources nécessaires au salut et au bien-être de la métropole.

C’est la raison pour laquelle vous   élaborez année après année des stratégies de reconquête et de recolonisation pure et simple de l’Afrique et ce, à travers les nombreux Rapports et Recommandations que vos officines, lobbies et autres think-tank  mettent à votre disposition. Un hold-up  des matières premières africaines scientifiquement et méthodiquement organisé. Je citerai à titre d’illustration 

*« Le Rapport Védrine » qui s’intitule « Afrique –France :un Partenariat pour l’Avenir :Un Enjeu majeur pour la France »(novembre 2013).

* « Le Rapport Attali » avec comme thème «  Francophonie et Francophilie Economiques : Moteurs de Croissance Durable pour la France en Afrique »(août 2014).

* « Le Rapport Hervé Gaymard » intitulé « Relancer la Présence Economique Française en Afrique : l’Urgence d’une Ambition à long terme » (avril 2019).

Et plus récemment le Rapport du Sénat français sur « Stratégies de Reconquête de l’Afrique en pleine diversification de partenaires ».Les conclusions et recommandations de ces différents Rapports sont les mêmes : « l’Avenir de la France c’est en Afrique ».Un terrible et effroyable constat. Alors si vous pensez que l’avenir de la France (son bien-être et sa prospérité) c’est en Afrique, celui des Africains notamment des Camerounais se trouve où ?

En France ? Assurément pas. Sachez qu’en  affirmant solennellement à travers vos nombreux Rapports que l’avenir de votre Pays c’est en Afrique, les Autorités françaises ont ouvertement déclaré la guerre aux Africains donc aux Camerounais.

NOUS SOMMES EN GUERRE CONTRE LA FRANCE ET SAPOLITIQUE DE RECOLONISATION DE L’AFRIQUE (DU CAMEROUN. Mr le Président ; Un Etat qui planifie sa prospérité par la  prédation, le pillage et la confiscation des richesses et ressources  d’un autre pays est un Etat voyou.  Au-delà des apparences et du tapage médiatique, les Africains de l’espace dit francophone, savent que la France (Ah ! LA Grande et Nostalgique France) n’est que l’ombre d’elle-même. Un Etat prédateur dont le parasitisme économique, financier et monétaire (à travers le FCFA) lui donne l’illusion d’être une grande Puissance.

 Mr MACRON, à la veille de votre visite au Cameroun : QUI EST-CE QUE LA FRANCE ? QUE VAUT –ELLE ?Avec une population estimée à 66 millions d’habitants, constituée majoritairement des personnes du 3ème âge la France est un pays en pleine décadence aux plans économique, moral et éthique ; qui a adopté et légalisé l’homosexualité. Une ignominie qu’elle tente vainement d’imposer aux Africains. Une Puissance moyenne aux prétentions planétaires. Un Etat nostalgique de la période coloniale qu’il essaie de reconstituer à travers une myriade d’Institutions et d’Organisations (Francophonie ; OHADA ; CIMA  etc….).Un Etat Parasite qui n’a pas compris que les temps ont changé, l’Afrique également.

Neveu du feu YEM  MBAG  PIERRE (qui fut Secrétaire Particulier de RUBEN UM NYOBE : leader de l’UNION DES POPULATIONS DU CAMEROUN(UPC), tous deux assassinés le 13 septembre 1958 à LIBEL-LINGOÏ (localité située non loin de BOUMNYEBEL). Assassinats perpétrés par les forces armées coloniales françaises d’occupation en SANAGA MARITIME.

Par   UM  BAYEMI   ba  YEBGA  JEAN 

Facebook Comments
- Publicité -

Plus populaires

Autres actualités

Sergueï Lavrov dénonce les fake news de l’Occident

Le chef de la diplomatie russe a évoqué de nombreux sujets liés au conflit en Ukraine et aux...

Prévention des catastrophes climatiques : l’exemple qui vient de l’Erythrée

Pour ce faire, l'Érythrée s'efforce de conserver l'eau en construisant des réservoirs d'eau, petits et grands. Plus de...

Inédit : l’explosant discours d’Abdoulaye Maiga, 1er Ministre du Mali à , qui a...

S'exprimant devant la tribune des Nations unies notamment à l’occasion du Débat général de la 77ème Session ordinaire...

Le message de Roger Mila après la défaite du Cameroun

L'ancien Lion indomptable Roger Milla estime qu'on ne doit pas juger Song et Eto'o après la défaite contre l'Ouzbékistan.

Réaction de Samuel Eto’o après la défaite face à l’Ouzbékistan

Ģ vous propose l'intégralité de la réaction de Samuel Eto'o après la défaite (2:0) du Cameroun contre l'Ouzbékistan le 23 septembre à...
- Publicité -
Facebook Comments
%d blogueurs aiment cette page :