Cameroun : Targus Drone va construire sa première usine de drones

En annonçant la réouverture de son capital aux investisseurs pour la cible de 400 millions de FCFA, la start-up camerounaise Tagus Drone a dévoilé le 18 juillet son projet de construction d’une usine de fabrication de drones dans une périphérie de la ville de Yaoundé.

Nouveau challenge pour Borel Taguia. Du haut des quatre années que revendique sa start-up Tagus Drone, le jeune camerounais projette d’opérer une seconde opération de levée de fonds pour réunir 400 millions de FCFA. La réouverture du capital de la jeune entreprise aux investisseurs est motivée par un ambitieux projet présenté à la presse par un Borel Taguia toujours plus optimiste et passionné.

« L’idée est de faire une levée de fonds série B qui sera dédiée uniquement à la construction de l’usine et du siège social de Tagus Drone. Nous avons déjà acquis un terrain de 821 m2 pour la cause dans la zone de Nyom II », a expliqué le PDG de Tagus Drone et d’ajouter que le vaste chantier dont l’entame est prévue pour octobre 2022 sera livré dans un intervalle de 8 mois avec l’accompagnement des partenaires qui ont déjà pris la mesure de l’initiative. À en croire Borel Taguia, son usine pourra produire en moyenne 6 drones par jour.

Cartographie de l’immeuble siège de Tagus Drone

Cette opération de levée de fonds ouverte le 18 juillet 2022 va s’étendre sur 6 mois. 80 000 parts (soit 39,9 % des parts) sont mises en vente, pour un minimum d’investissement de 700 000 FCFA. Pour rassurer les investisseurs, le jeune entrepreneur brandit la stratégie « L’idée c’est qu’avec cette levée de fonds, on puisse implémenter cette usine sans nécessairement prolonger la période de rentabilité des investissements. L’entreprise va s’employer à ce que le partage des dividendes soit automatiquement fait à la fin de chaque année. »

Borel Taguia vante également les états de service de son entreprise fondée en 2019. À la suite d’une levée de fonds de 200 millions de FCFA, l’entreprise a réalisé un bénéfice de 30 millions de FCFA pour le compte de l’année 2021. Ce record tient à la vente d’une quarantaine de drones Tagus Uper (qui coûtent en moyenne 700 000 FCFA l’unité), l’écoulement d’une centaine de drones jouets (qui coûtent en moyenne 100 000 FCFA l’unité), la vente d’une cinquantaine de drones dédiés à la cartographie. L’entité tire ses revenus d’autres services d’importance comme le développement des plateformes numériques, l’élaboration des solutions photovoltaïques et pas seulement.

L’équipe de Tagus Drone

Tagus Drone peut aussi se targuer de susciter l’intérêt des gouvernements, mais surtout des investisseurs d’une pluralité de pays d’Afrique et d’ailleurs, conjointement pour ses opérations de levées de fonds et ses services. Borel Taguia et sa jeune équipe ambitionnent dans les années qui viennent d’implanter des succursales dans divers pays d’Afrique, pour satisfaire une demande de plus en plus forte à l’image de nombreuses start-ups .

Facebook Comments
- Publicité -

Plus populaires

Autres actualités

Blinken en Afrique ou l’histoire d’un autre échec occidental

Il faut bien le souligner : l’élite anglo-saxonne est beaucoup plus perfide que celle de l’Hexagone. Sachant analyser les échecs de ses...

Comment la Russie veut achever l’Ukraine ?

Comment l’armée russe a adapté son opération face à la résistance ukrainienne et l’aide occidentale ? Art opératif et mobilisation permanente contre...

Selon Marthe Cécile Micca, One All Sport n’est pas un équipementier mais un...

Les équipementiers sont connus dans le monde, et même quand on fait dans le Sport automobile, One All...

Bouba Kaele, Spécialiste en Marketing estime que la Fecafoot nous entraine dans une nébuleuse

L’expert en Marketing et communication réagit en ces termes à l’annonce du nouvel équipementier de la Fédération Camerounaise...

Les USA fuient le Mali ?

Une partie du personnel de l’ambassade des États-Unis au Mali est rentrée à cause des attaques terroristes près...
- Publicité -
Facebook Comments
%d blogueurs aiment cette page :