Bonne nouvelle : Retour à la libre circulation pré-covid

Du Japon au Canada l’heure est à la réouverture des portes aux touristes et au retour à la libre circulation.

Les constructivistes, les protectionnistes, les enfermistes, ont cru un temps avoir décroché le pompon grâce au virus. La peur, enfin. La peur tant espérée, par les Verts, les experts, les activistes, le philosophie allemand Hans Jonas lui avait même trouvé une vertu heuristique, la peur est passée sans grand succès de l’hiver nucléaire avec son revers « plutôt rouge que mort » au réchauffement climatique devenu changement climatique pour ne pas dépendre des variations météorologiques, mais avec le virus, la peur a enfin triomphé. Même Greta Thunberg s’est mise à le jalouser quand elle a si j’ose dire changé son fusil d’épaule et raccroché son wagon climatique au train fantôme de la pandémie aux frissons garantis. Aujourd’hui la peur enfin commence à reculer et laisse nos sociétés ouvertes à nouveau respirer.

Exemple du Japon

Rappelons que le Japon avait verrouillé ses frontières au printemps 2020 au début de la pandémie. Donc depuis le 11 octobre 2022, l’entrée sur le territoire japonais pour un court séjour ne dépassant pas 90 jours ne nécessitera plus l’obtention préalable d’un visa pour les ressortissants français. Le Japon a rouvert ses portes aux touristes étrangers et levé entièrement ses restrictions aux frontières. Les visiteurs en provenance de 68 pays et territoires (dont l’Union européenne et les États-Unis) bénéficient de nouveau d’une exemption de visa pour les séjours touristiques, s’ils peuvent présenter une preuve de vaccination ou un test négatif réalisé moins de trois jours avant le départ.

Le pays avait accueilli le nombre record de 31,9 millions de visiteurs étrangers en 2019 et en espérait 40 millions à l’occasion des Jeux olympiques de Tokyo qui eurent lieu quasiment à huis-clos. Bien que reportés à l’été 2021, seuls moins de 250 000 visiteurs étrangers ont pu mettre le pied sur le sol japonais.

Néanmoins, la fermeture du Japon aux visiteurs internationaux, y compris pendant un temps aux étudiants et aux voyageurs d’affaires, était une mesure populaire dans le pays. Et cela n’empêchera pas les jolies jeunes japonaises de porter le masque, c’est fashion disent-elles, et ce depuis les années 1990, mais aussi par hygiène, pour se protéger du soleil, et surtout pour être tranquilles.

Exemple du Canada

Mouvement général, dès la fin septembre, le gouvernement canadien avait annoncé mettre un terme à toutes les restrictions sanitaires aux frontières visant à lutter contre la propagation du Covid-19 et notamment la fin de la vaccination obligatoire à l’entrée au Canada.

Dominic Le Blanc, le ministre des Affaires intergouvernementales canadien a déclaré :

« La situation sanitaire s’est grandement améliorée […] Nous sommes maintenant en mesure de modifier notre approche aux frontières internationales. »

Les voyageurs n’auront donc plus d’obligation de dépistage, de quarantaine ou d’isolement. La transmission du virus se fait essentiellement à l’intérieur du pays, déclare le gouvernement canadien. Toutefois, le port du masque reste recommandé pour éviter la propagation du virus.

Le ministre de la Santé Jean-Yves Duclos a justifié :

« Les importations de cas de covid et de ses variants n’influencent plus significativement l’évolution de la pandémie au pays ».

Il a néanmoins ajouté que le covid était toujours là :

« L’accent doit être sur la vaccination à jour […] c’est là qu’il faut investir ».

Les règles précédemment appliquées aux voyageurs à destination de la France ne s’appliquent plus depuis le 1er août 2022 : ils n’ont plus aucune formalité à accomplir avant leur arrivée en France, en métropole comme outre-mer. Plus aucune justification de voyage ne peut être exigée, comme le pass sanitaire. Les voyageurs n’ont plus à présenter d’attestation sur l’honneur de non contamination et d’engagement à se soumettre à un test antigénique ou un examen biologique à l’arrivée sur le territoire national.

Depuis le 31 mars 2022, il n’y avait déjà plus aucune restriction pour se rendre au Royaume-Uni.

Il faut néanmoins rester vigilant car cette pandémie a permis à nos gouvernants réunis en conseil de défense de goûter au poison mortifère de l’opacité et de la restriction de nos libertés, et ils y ont trouvé bien des avantages.

source : Contrepoints

Facebook Comments
- Publicité -

Plus populaires

Le signe d'admiration est un très ancien signe religieux (comme tous...
La province congolaise du Nord-Kivu, à l'est sombre...

Autres actualités

Aide US à l’Ukraine : Le Pentagone a ouvert plus de 50 enquêtes criminelles...

© AP Photo / Charles Dharapak "Nous n’avons étayé aucune de ces allégations, même si...

Levée avec effets immédiats des sanctions contre le Niger : L’humiliant et tardif...

© Photo Twitter / @ecowas_cedeao Les chefs d'Etat des pays membres de la Communauté économique...

Il y croit toujours : « Nous vaincrons »,  affirme Volodymyr Zelensky au 2e anniversaire...

Deux ans jour pour jour après le début de la guerre, Volodymyr Zelensky a remercié les soldats ukrainiens pour leur mobilisation et...

Chantage en Russie : Le Kremlin en passe d’enterrer clandestinement Alexeï Navalny

«Ils veulent que tout soit fait secrètement et me dire “ci-gît ton fils”. Désespérée, la mère de Navalny accuse la...

Réponse du berger à la bergère : A son tour le Porte-parole de Poutine...

Pour beaucoup, c'est une grosse humiliation que le porte-parole de Poutine, Dimitri Peskov, a infligé au président américain qui avait auparavant...
- Publicité -
Facebook Comments
%d blogueurs aiment cette page :