L’Afrique paie le prix de la pêche illégale

Les récents rapports indiquent que les pays perdent jusqu'à 50 milliards de dollars chaque année à cause de ce commerce illicite, ce qui en fait le troisième crime le plus rentable en matière de ressources naturelles après les mines et le bois.

Les Nations unies ont tiré la sonnette d’alarme sur ce qu’elles appellent une urgence océanique, car plus de 90 % des stocks de poissons du monde ont été épuisés ou surexploités. La pêche non conventionnelle est l’un des principaux coupables, puisqu’elle représente jusqu’à 20 % des prises de pêche.

Au niveau mondial, près de 820 millions de personnes dépendent de la pêche pour leur subsistance, la consommation de poisson représentant un sixième de l’apport en protéines animales de la population mondiale. La pêche illégale a donc porté un coup aux industries de la pêche locales, plongé les communautés dans la pauvreté, augmenté la malnutrition et entravé la conservation des écosystèmes marins.

L’Afrique est l’un des continents les plus touchés par cette exploitation des ressources, avec une perte de revenus annuels estimée à 11,2 milliards de dollars. 40 % de la pêche illégale mondiale a lieu en Afrique de l’Ouest, par exemple, ce qui entraîne des effets négatifs innombrables sur l’économie et l’écosystème.

Le commerce illégal, composé de grandes flottes de pêche étrangères, provenant pour la plupart de pays industrialisés, a été alimenté par le manque de coopération internationale, des politiques d’application laxistes, des ressources limitées ou insuffisantes des autorités locales et une législation déficiente.

C’est pourquoi le premier instrument contraignant au niveau mondial visant à arrêter, dissuader et éradiquer la pêche non conventionnelle en refusant l’accès aux ports aux navires et chalutiers qui participent à ce commerce est une initiative louable. Baptisé “Accord sur les mesures du ressort de l’État du port” , ce pacte a été signé par 100 États.

Il incombe aux signataires de l’accord et à la communauté internationale de l’appliquer avec action, vigueur et engagement afin de mettre un terme à la menace qui pèse sur l’épuisement illégal et non durable de cette ressource naturelle.

Facebook Comments
- Publicité -

Plus populaires

Autres actualités

Leçons de la première conférence des journalistes scientifiques francophones

Une rencontre inédite Il fallait que les journalistes se rencontrent pour tirer les leçons de cette crise.Kossi Balao

Selon le New York Times, 1/3 des obusiers occidentaux envoyés en Ukraine sont hors...

Les armes inutilisables sont transférées en Pologne pour réparation, selon le rapport Les pièces d'artillerie de fabrication occidentale...

Est-ce que le Cameroun a une chance de remporter la coupe du monde ?

Le Cameroun, patrie de Roger Milla, Patrick Magic Mboma et de Samuel Eto’o, est avec ses cinq coupes d’Afrique et ses huit...

Pourquoi Breel Embolo n’a pas célébré son but contre le Cameroun ?

Les Lions indomptables sont visiblement en danger après la sortie manquée de ce 24...

Assassinat épouvantable de Mouammar Kadhafi : Comment l’OTAN et la France ont eu le...

Traqué depuis les airs par l’aviation de l’Otan, encerclé par les forces rebelles soutenues par les mercenaires des pétromonarchies du Golfe, le...
- Publicité -
Facebook Comments
%d blogueurs aiment cette page :