L’Afrique paie le prix de la pêche illégale

Les récents rapports indiquent que les pays perdent jusqu'à 50 milliards de dollars chaque année à cause de ce commerce illicite, ce qui en fait le troisième crime le plus rentable en matière de ressources naturelles après les mines et le bois.

Les Nations unies ont tiré la sonnette d’alarme sur ce qu’elles appellent une urgence océanique, car plus de 90 % des stocks de poissons du monde ont été épuisés ou surexploités. La pêche non conventionnelle est l’un des principaux coupables, puisqu’elle représente jusqu’à 20 % des prises de pêche.

Au niveau mondial, près de 820 millions de personnes dépendent de la pêche pour leur subsistance, la consommation de poisson représentant un sixième de l’apport en protéines animales de la population mondiale. La pêche illégale a donc porté un coup aux industries de la pêche locales, plongé les communautés dans la pauvreté, augmenté la malnutrition et entravé la conservation des écosystèmes marins.

L’Afrique est l’un des continents les plus touchés par cette exploitation des ressources, avec une perte de revenus annuels estimée à 11,2 milliards de dollars. 40 % de la pêche illégale mondiale a lieu en Afrique de l’Ouest, par exemple, ce qui entraîne des effets négatifs innombrables sur l’économie et l’écosystème.

Le commerce illégal, composé de grandes flottes de pêche étrangères, provenant pour la plupart de pays industrialisés, a été alimenté par le manque de coopération internationale, des politiques d’application laxistes, des ressources limitées ou insuffisantes des autorités locales et une législation déficiente.

C’est pourquoi le premier instrument contraignant au niveau mondial visant à arrêter, dissuader et éradiquer la pêche non conventionnelle en refusant l’accès aux ports aux navires et chalutiers qui participent à ce commerce est une initiative louable. Baptisé “Accord sur les mesures du ressort de l’État du port” , ce pacte a été signé par 100 États.

Il incombe aux signataires de l’accord et à la communauté internationale de l’appliquer avec action, vigueur et engagement afin de mettre un terme à la menace qui pèse sur l’épuisement illégal et non durable de cette ressource naturelle.

Facebook Comments
- Publicité -

Plus populaires

La province congolaise du Nord-Kivu, à l'est sombre...
Le signe d'admiration est un très ancien signe religieux (comme tous...

Autres actualités

Aide US à l’Ukraine : Le Pentagone a ouvert plus de 50 enquêtes criminelles...

© AP Photo / Charles Dharapak "Nous n’avons étayé aucune de ces allégations, même si...

Levée avec effets immédiats des sanctions contre le Niger : L’humiliant et tardif...

© Photo Twitter / @ecowas_cedeao Les chefs d'Etat des pays membres de la Communauté économique...

Il y croit toujours : « Nous vaincrons »,  affirme Volodymyr Zelensky au 2e anniversaire...

Deux ans jour pour jour après le début de la guerre, Volodymyr Zelensky a remercié les soldats ukrainiens pour leur mobilisation et...

Chantage en Russie : Le Kremlin en passe d’enterrer clandestinement Alexeï Navalny

«Ils veulent que tout soit fait secrètement et me dire “ci-gît ton fils”. Désespérée, la mère de Navalny accuse la...

Réponse du berger à la bergère : A son tour le Porte-parole de Poutine...

Pour beaucoup, c'est une grosse humiliation que le porte-parole de Poutine, Dimitri Peskov, a infligé au président américain qui avait auparavant...
- Publicité -
Facebook Comments
%d blogueurs aiment cette page :