La Russie fait don de 260 000 tonnes d’engrais à l’Afrique

La Russie a fait don de 260 000 tonnes d'engrais qu'elle a produits et qui se trouvaient dans les ports et les entrepôts européens, afin qu'ils soient utilisés par les agriculteurs africains, ont annoncé mardi les Nations unies.

“Cela servira à soulager les besoins humanitaires et à prévenir les pertes catastrophiques de récoltes en Afrique, où c’est actuellement la saison des semis”, a déclaré aux journalistes le porte-parole de l’ONU, Stéphane Dujarric, se félicitant de cette annonce.

Il a précisé qu’un navire affrété par le Programme alimentaire mondial a quitté les Pays-Bas mardi avec à son bord 20 000 tonnes d’engrais destinés au Malawi, une nation du sud-est de l’Afrique. M. Dujarric a précisé qu’il faudrait environ un mois pour atteindre Beira, au Mozambique, et que les engrais seraient ensuite transportés par voie terrestre jusqu’au Malawi, qui est un pays enclavé.

“Il s’agira du premier d’une série d’envois d’engrais destinés à un certain nombre d’autres pays du continent africain dans les mois à venir”, a ajouté M. Dujarric.

Crise des engrais

Depuis l’invasion de l’Ukraine par la Russie le 24 février, les prix mondiaux des engrais, qui étaient déjà gonflés en raison de la pandémie de COVID-19, ont encore augmenté, en partie à cause des quotas que Moscou a imposés sur ses exportations d’engrais, disant qu’elle voulait en avoir assez pour ses propres agriculteurs.

Selon l’ONU, les prix des engrais ont connu une hausse vertigineuse de 250 % depuis avant la pandémie de 2019.

La Russie est l’un des principaux exportateurs mondiaux d’engrais. Les perturbations, les pénuries et les hausses de prix auxquelles ses quotas ont contribué ont rendu les engrais inabordables pour certains petits agriculteurs. Cela pourrait diminuer considérablement leurs récoltes, ce qui pourrait potentiellement entraîner des pénuries alimentaires l’année prochaine.

L’économiste en chef du Programme alimentaire mondial a déclaré à VOA que les pays développés et en développement dépendent des engrais pour la moitié de leur production alimentaire.

“À l’heure actuelle, avec tout ce qui se passe, nous envisageons essentiellement un déficit d’environ 66 millions de tonnes d’aliments de base en raison de la pénurie ou du caractère inabordable des engrais”, a déclaré Arif Husain. “Je parle de cultures comme le blé, le maïs, le riz. Or, ces 66 millions de tonnes de nourriture, c’est assez pour nourrir 3,6 milliards de personnes pendant un mois.”

#ctaText??#  L'Ukraine, un "laboratoire pour tester les armes de l'OTAN" selon les renseignements occidentaux (ANtiWar)

La Russie s’est plainte que les sanctions occidentales sont à blâmer pour la diminution de ses exportations d’engrais. Mais les nations occidentales soulignent à plusieurs reprises qu’elles ne sanctionnent pas les produits alimentaires ou les engrais en provenance de Russie.

Cependant, certains expéditeurs, banques, assureurs et autres sociétés impliqués dans le transport ou l’achat de céréales et d’engrais russes hésitent à faire des affaires avec Moscou, craignant d’enfreindre les sanctions.

La diplomatie se poursuit

Un accord global signé à Istanbul le 22 juillet a permis à plus de 12 millions de tonnes de céréales ukrainiennes d’arriver sur le marché à partir de trois de ses ports de la mer Noire, tout en s’efforçant d’instaurer la confiance avec le secteur privé afin de revenir aux niveaux d’exportation d’engrais et de céréales russes d’avant l’invasion.

“Les Nations unies poursuivent leurs efforts diplomatiques intenses avec toutes les parties afin de garantir l’exportation sans entrave vers les marchés mondiaux de denrées alimentaires et d’engrais essentiels en provenance de la Fédération de Russie et de l’Ukraine, qui sont exemptés des régimes de sanctions”, a déclaré M. Dujarric aux journalistes.

L’accord, connu sous le nom de “Black Sea Grain Initiative”, a été renouvelé le 17 novembre pour quatre mois supplémentaires.

Facebook Comments
- Publicité -

Plus populaires

Venant s’ajouter à d’autres dossiers, l’affaire de corruption présumée...
Burundi. D'après les bruits qui courent dans la région, suite à...

Autres actualités

Les assassins de Martinez Zogo encerclent Remy Ngono

Les auteurs de l'assassinat de Martinez Zogo, veulent que JP Rémy NGONO la boucle lui aussi et...

Après les pleurs et indignations, on fait quoi ?

Le journaliste Martinez Zogo est mort le 22 janvier 2023 parce que ceux qui étaient censés le protéger...

Des chars de l’OTAN en Ukraine: Prélude à une guerre entre les États-Unis et...

Mercredi, le président Joe Biden a annoncé que les États-Unis enverraient 31 chars lourds Abrams en Ukraine, après...

Crise anglophone : l’urgence d’une médiation canadienne

Désastreux bilan On en est à un point où la crise dans les régions à majorité anglophone...

Assassinat de Martinez Zogo : les vérités de Maurice Kamto

La rumeur est, hélas, finalement devenue la vérité. MARTINEZ ZOGO a été enlevé puis assassiné ! Ils ont...
- Publicité -
Facebook Comments
%d blogueurs aiment cette page :