R.D. Congo : Le président Tshisekedi exige la justice après des meurtres commis par des policiers

Présidant la 8ème Réunion ordinaire du Conseil des ministres à la Cité de l’Union africaine vendredi, Le chef de l’Etat congolais, Félix Antoine Tshilombo Tshisekedi, s’est montré vivement préoccupé par des affaires d’homicides perpétrés par des éléments de la police.

“FATSHI”, a particulièrement pointé du doigt le meurtre, le 28 octobre du motocycliste Augustin Mbambu, pour lesquels ont été interpellés les policiers Kalambay Kazembe Jean-Bosco et Ilunga Mwamba Innocent du Groupe Mobile d’Intervention (GMI), et celui de l’Administrateur Gestionnaire du centre hospitalier Vijana tué à son lieu de travail par un policier commis à la sécurité du Ministre Provincial de l’Intérieur de Kinshasa.

Le compte rendu du Conseil des Ministres consulté par Cameroonvoice fait état de ce que « A ce sujet, le Président de la République a demandé que Justice soit faite rapidement et que le Gouvernement revisite les dispositions relatives à la protection des officiels par la Police Nationale ».

Facebook Comments
- Publicité -

Plus populaires

Autres actualités

Côte d’Ivoire : Konan Bédié et le FPI d’accord pour “l’unité d’action” anti-Ouatara demandée...

L’ex-chef de l’Etat Henri Konan Bédié dont la candidature à l’élection présidentielle du 31 octobre prochain en Côte d’Ivoire n’a pas mis...

53 immeubles au Cameroun et en France, 39 véhicules, 20 milliards… J.A. lève un...

Le magazine panafricain basé  à Paris en France a pu avoir accès  au dossier en justice de l’ancien tout-puissant ministre de la...

L’Hon. Albert Dzongang répond à Atanga Nji : «Les balles sont le quotidien de...

  L’ancien député, affirme que « Le 22 septembre c’est le déclenchement de la révolte de 99% d’opprimés...

Cameroun: “On s’adresse au président de la République que nous payons”. Me Alice Nkom...

"Je n'ai pas donné mandat au RDPC de gérer ma vie, mais à un monsieur qui est aujourd'hui mon mandataire...donc, ce que...
video

Syndrome Malien : Ces militaires qui rejoignent la résistance et appellent à une sortie...

10.000 (dix mille), 20.000 (vingt mille), 30.000 (trente mille), 40.000 (quarante mille), 50.000 (cinquante mille)… Les Camerounais doivent sortir massivement « pour renverser…...
- Publicité -
Facebook Comments