Egypte : Ce qu’il faut savoir sur les tempêtes meurtrières

Des tempêtes ardentes ont secouées le pays dans les premières heures de jeudi et de vendredi. La catastrophe naturelle a causé une vingtaine de morts. Depuis des décennies, jamais encore le territoire égyptien n’avait été sujet à une telle tempête.

« Près de 20 personnes ont été tuées dans les pires orages qui ont frappé l’Egypte depuis des décennies », a déclaré vendredi le premier ministre égyptien. Les conditions météorologiques de l’Egypte sont modifiées, les fortes pluies et les vents violents y sont fréquents. Dans les premières heures du jeudi 12 mars 2020, le pays des pharaons a été frappé par de fortes pluies et des vents dévastateurs, qui se sont poursuivis vendredi. Des conditions météorologiques qui inquiètent l’ensemble du gouvernement égyptien, c’est de raison car « L’Egypte n’a pas connu de telles conditions météorologiques depuis près de 35 ou 40 ans », selon le premier ministre, Mostafa Madbouly.

Ces fortes conditions de météo ont provoqué une vingtaine de morts – jusqu’ici découvert – et bloqué le trafic, les trains, les ports et certains vols sortant ont été touchés. Résultat des courses, nonobstant les 20 morts annoncés, près de 13 personnes ont été blessées jeudi dans une collision entre deux trains au Caire, toujours en raison des conditions météorologiques extrêmes. Toutefois, des médias locaux ont fait état de plusieurs décès dus à des chocs électriques, à l’effondrement partiel de bâtiments ou à des accidents de la route jeudi et vendredi.

Sur les réseaux sociaux, des vidéos et des photos des rues inondées du Caire ont largement été diffusées. De vives critiques ont été émises à l’endroit du gouvernement en place, dénonçant l’incapacité et la duplicité de ses membres. La satire des populations égyptiennes a surtout été la mauvaise qualité des infrastructures, qui entrainent l’accentuation des conséquences des orages. Pour d’autres encore, il a été question de critiquer les longues coupures d’électricité, d’eau et d’un drainage inadéquat.  Bien que les partisans du gouvernement affirment que l’administration du président Abdel Fattah al-Sisi a hérité des erreurs des gouvernements précédents et s’efforce à améliorer les infrastructures et les services, pour une bonne partie de la population égyptienne, l’administration du président en fonction est juste incapable de palier aux problèmes que subit le pays depuis près de 5 ans déjà.

Yvan Ngon

Facebook Comments
- Publicité -

Plus populaires

Autres actualités

- Publicité -
Facebook Comments