Centrafrique, Présidentielle 2020 : l’ancien Premier ministre Martin Ziguélé fait le pari de réconcilier ses compatriotes

Ancien et dernier Premier ministre du régime de l’ancien président Ange-Félix Patassé, Martin Ziguélé, était arrivé quatrième au premier tour de l’élection présidentielle de 2015-2016, puis, au deuxième tour, avait soutenu le candidat indépendant Faustin-Archange Touadéra. En 2020, il est un des seize candidats déterminés à déloger du Palais de la Renaissance de Bangui, le Professeur de Mathématiques qui lui aussi, brigue sa succession.

Vieux routier de la scène politique centrafricaine où il est considéré comme l’héritier de Patassé (chassé du pouvoir en 2003 par le Général rebelle François Bozize, lui aussi poussé à la sortie dix ans plus tard par le rebelle Michel Djotodia et sa Séléka), Martin Ziguele espère être, au soir du 27 décembre 2020 ou, le cas échéant, à l’issue du 2ème tour qui devrait avoir lieu le 14 février 2021, celui sur qui se sera porté le choix de la majorité des quelque 1,8 millions d’électeurs dont ses adversaires et lui sollicitent les voix.

Le cheval de bataille du candidat du Mouvement de libération du peuple centrafricain (MLPC, fondé en 1979 par des opposants au régime Bokassa et dont la direction hors du pays fut confié à un ancien Premier ministre de l’impérial tyran sanguinaire, Ange-félix Patassé), “la réconciliation des Centrafricains”.   

Dans une interview qu’il a accordée jeudi à nos confrères de la radio internationale allemande Deutsche Welle, qui  a déjà manqué par trois fois de s’asseoir sur le siège le plus convoité de la République de Centrafrique (deux fois face à François Bozize et lors de la présidentielle de 2015-2016, affirme vouloir « mettre au service de ses compatriotes l’expérience de la gestion de la chose publique du Mouvement de libération du peuple centrafricain ».

Pour cela, il n’en espère pas moins mobiliser ses compatriotes autour du projet de société de son parti, dans l’optique d’aider la République centrafricaine à sortir de l’ornière.

#ctaText??#  Guinée : La junte du Lt-Colonel Doumbouya exclut tout départ en exil de l'ancien dictateur Condé (DW)

L’ancien chef du gouvernement sous Patassé explique que son pays est en proie à une crise politique et sécuritaire qui a sapé les fondements de l’État et hypothèque dangereusement son avenir.

Ci-dessous, les 17 candidats à la présidentielle du 27 décembre et leurs étiquettes

Faustin-Archange TouadéraMCU
Anicet-Georges DologuéléURCA
Catherine Samba-PanzaInd.
Martin ZiguéléMLPC
Nicolas TiangayeCRPS
Mahamat KamounBTK
Crépin Mboli-GoumbaPatrie
Karim MeckassouaCE
Alexandre-Ferdinand N’GuendetRPR
Désiré KolingbaRDC
Sylvain PatasséCANE
Augustin AgouRDD
Eloi AnguimatéCN
Cyriaque GondaPNCN
Aristide Briand ReboasPCD
Jean-Serge BokassaKTKS
Serge DjorieCAPNCA

Facebook Comments
- Publicité -

Plus populaires

Autres actualités

Cameroun-Cybercriminalité : 5000 faux comptes suspendus, des milliards perdus

Les formes de cybercriminalité sont de plus en plus variées selon les constats de l’Antic. L’Agence a révélé les 5 pratiques les...

Le Cameroun rapatrie les anciens combattants nigérians et les membres de leurs familles

Plus de 850 anciens combattants de Boko Haram et les membres de leur famille qui ont fui leurs villages en raison des...

Cameroun : Séquestré par le Colonel Emile Mbankoui, Fridolin Nké fait un direct sous...

C’est à partir du bureau du Colonel Mbankoui, le chef de la SEMIL, que Fridolin NKE a réalisé la vidéo alarmante. L’enseignant...

RDC-Exploitation minière : Félix Tshisekedi révise les accords signés par Kabila

C’est le porte-parole du gouvernement congolais, Patrick Muyaya, qui a fait part des injonctions de Félix Tshisekedi à ses collaborateurs « Le...

Guinée : La junte du Lt-Colonel Doumbouya exclut tout départ en exil de l’ancien...

Après le départ de la mission de la Cédéao, le CNRD, la junte militaire au pouvoir, a affirmé que le président guinéen...
- Publicité -
Facebook Comments
%d blogueurs aiment cette page :