R.D. Congo L’ambassadeur d’Italie lâchement assasiné près de Goma lors de l’attaque d’un convoi du PAM

Ambassadeur d’Italie en République Démocratique du Congo depuis 2018, Luca Attanasio, n’a pas survécu aux blessures par balles qui lui ont été infligées par des assaillants armée lors de l’attaque lundi d’un convoi humanitaire du Programme Alimentaire Mondial (PAM) près de Goma, à l’Est du pays. Son chauffeur et son garde du corps y sont également passés.

Ainsi s’achève tragiquement la vie de cet homme d’environ 44 ans, dans la force de l’âge, dont aussi bien les citoyens de son pays d’affectation que de son Italie natale, reconnaissent le fort penchant humanitaire qu’il avait en partage avec son épouse d’origine marocaine, Zakia Seddiki, originaire de Casablanca, fondatrice et présidente de l’ONG, “Mama Sofia”, à l’œuvre dans les régions réputées très difficiles de la RDC, où elle apporte de l’assistance aux jeunes mères et à leurs progénitures.

En effet, le diplomate qui a succombé à de graves blessures dont une notamment à l’abdomen,  a travaillé à Berne en Suisse (Chef de la Section Économique et Commerciale auprès de l’ambassade d’Italie, de 2006 à 2010), au Maroc (Consul Général à Casablanca de 2010 à 2013). Il retourne en Italie, d’où, en 2015, il repart en Afrique en 2015 pour occuper les fonctions de Conseiller à l’Ambassade d’Italie au Nigeria. En 2018, il est nommé Ambassadeur en RDC.

L’an dernier, et en octobre, il est récompensé du prix Nassiriya de la paix “pour son engagement en faveur de la paix entre les peuples” et “pour avoir contribué à la réalisation d’importants projets humanitaires, en se distinguant par son altruisme, son dévouement et son esprit de service en soutien aux personnes en difficulté”. “Tout ce qu’en Italie nous prenons pour acquis ne l’est pas au Congo où malheureusement il y a encore tant de problèmes à résoudre”, réagissait alors le diplomate, cité par le Le HuffPost.

Ceux qui l’ont connu, que ce soit à titre personnel ou professionnel, sont inconsolables. Le cas de Alessandro Fermi, président du conseil régional de Lombardie, (Nord de l’Italie) qui l’a vu naître le 23 mai 1977, à Saronno, près de Milan.“Il était très connu et aimé. Nous sommes consternés”, a-t-il réagi sur Facebook.

Même sentiment pour Emanuela Del Re, ex-vice ministre italienne des Affaires étrangères, qui pleure la disparition d’“un homme doté d’un courage, d’une humanité et d’un professionnalisme hors du commun”. “Je me souviens de son sourire contagieux, sa classe, sa grande connaissance des questions africaines”, fait savoir cette ancienne responsable de la diplomatie italienne qui témoigne avoir travaillé avec le défunt sur le rapatriement d’urgence d’une religieuse “très malade”.

Il n’en est pas jusqu’au chef de l’Etat italien qui n’ait réagi. Le président Sergio Mattarella a condamné à son tour “l’attaque lâche” qui a coûté la vie à l’ambassadeur et à ses deux collaborateurs, et porté le deuil : “La République italienne est en deuil pour ces serviteurs de l’État qui ont perdu leur vie dans l’exercice de leurs fonctions”.

Au-delà des pertes incommensurables en vies humaines que représente la mort de l’Ambassadeur d’Italie, de son chauffeur et de son garde du corps, il y a la question centrale des proportions que prend l’insécurité à l’Est de la RDC et à travers l’insécurité, ses fauteurs que sont les bandes armées.   

Près de 25 ans après la chute du tyran Joseph Désiré Mobutu (alias Mobutu Sese Seko Kuku Ngbendu Wa Za Banga), les groupes armées initialement amenées par le “Libérateur”  #Lumumbiste ou #Muléliste,  #Laurent Désiré Kabila se sont démultiplié et ont cru en puissance, en même temps qu’est devenu gargantuesque leur grand appétit pour le sang versé. Pas étonnant qu’il n’aient même pas songé un instant, non seulement  à faire profil bas devant  un convoi humanitaire estampillé Programma Alimentare Mondial, mais qu’ils aient surtout eu le cran de s’attaquer à un convoi tout de même conduit par la Force multinationale MONUSCO, qui, il faut le rappeler, est en mission de maintien de la paix et non de guerre dans leur pays.

#ctaText??#  Rwanda/Tyrannie : Kagame se sert de la justice pour se venger de Paul Rusesabagina, héros du film "Hôtel Rwanda" (DW)

La preuve, s’il en était besoin, que la communauté internationale doit prendre toute sa part, et de manière très ferme, pour un retour sans nuance de la paix au pays du Dr. Denis Mukwegue.        

 Luca Attanasio, l’ambassadeur d’Italie en République démocratique du Congo, a été tué par balles ce lundi 22 février, au cours d’une attaque armée au Nord-Kivu.

Avec le HuffPost

Facebook Comments
- Publicité -

Plus populaires

Autres actualités

Etats-Unis : Le Parti démocrate tente de couper les TV d’opposition (Voltaire Net)

Le Parti démocrate du président Biden exerce actuellement de très fortes pression sur les sociétés de vidéo-câble afin de ne plus distribuer...

Football : Christian Bassogog dit au revoir au Henan JIANYE FC

Après quatre ans sous les couleurs du club chinois Henan JIANYE FC, Christian Bassogog ne va pas prolonger son contrat. Celui qui...

Cameroun : L’interdiction de l’export du bois annoncée

Le Cameroun envisage d'interdire l'exportation de bois sous forme de grumes au 1er...

Human guinea pigs for Big Pharma and rotten states. The sickening experiments fuelling vaccine...

By Andrew Dickens There’s much talk in the news of a low take-up in Covid vaccinations among people of...

French Cameroun MPs Letter to USA Congress : Biya 1- Biden 0

On Wednesday, February 24, 2021, 63 members of La Republique du Cameroun’s National Assembly reportedly described senior US Congress men and women...
- Publicité -
Facebook Comments
%d blogueurs aiment cette page :