Coup d’état manqué du 7 janvier 2019 au Gabon : 3 des 9 accusés condamnés à 15 ans de prison ferme

Le verdict est tombé jeudi matin après plus d’une semaine d’audience. Trois militaires de la Garde républicaine (GR), chargée de protéger Ali Bongo, dont le lieutenant Kelly Ondo Obiang ont été condamnés jeudi par la Cour spéciale militaire à 15 ans de prison. Ils échappent ainsi de peu à la prison à perpétuité requise par le ministère public au cours du procès. L’autre bonne nouvelle de ce procès est l’acquittement des 6 gendarmes enrôlés par le commando à la Maison de  George Rawiri.

La justice militaire gabonaise a enfin rendu hier son verdict dans l’affaire du coup d’état manqué du 7 janvier 2019 piloté par Kelly Ondo Obiang. Ses deux autres comparses, les adjudants Dimitri Nze Mekome et Estimé Bidima Manongo ont tous écopé de 15 ans de prison ferme pour avoir appelé à faire échouer le plan présumé de prise de pouvoir du demi-frère d’Ali Bongo, Frederic Bongo, alors patron des services de renseignements présidentiels durant la convalescence de ce dernier suite à un AVC.

Une version qui ne semble pas avoir convaincu les militaires de la cour spéciale qui ont condamné le trio de la GR pour l’ensemble des chefs d’accusation retenus contre eux notamment atteinte à la sureté intérieure de l’Etat, complicité d’atteinte à la sureté de l’Etat, vol avec de simples violences, séquestration arbitraire et dégradation des biens publics. En outre, les trois militaires a été radiés des effectifs de l’armée et frappé d’une amende colossale de 31 millions.

Seule bonne note de ce procès : l’acquittement des 6 gendarmes recrutés par le commando à son arrivée à la Maison de George Rawiri, où ils avaient lancé leur appel radiodiffusé à la mise en place d’une transition « démocratique » en raison de l’instrumentalisation d’Ali Bongo. Il s’agit de Ben Mvoumbi Wora, Paul Sadibi Ibinga, Gilles Yoka, Guy Roger Mintsa Mi Ona, Armel Afana et Ralem Abel Ango. Ils ont ainsi recouvré la liberté.

 Fait curieux au cours de ce procès, on apprend qu’aucune enquête n’avait été ouverte pour les meurtres des deux autres membres du commando tués lors de l’assaut meurtrier pour obtenir la capitulation des « mutins » : le sergent Alex Philippe Nze Cekirge Kirkor et l’adjudant Simon-Pierre Ekong. Deux militaires de la GR qui ont ainsi été tués ce jour-là à 8h par les gendarmes du GIGN sans qu’on en sache plus. Des assassinats commis ainsi au nom de la « justice » gabonaise pour le sacrosaint maintien de l’ordre public.

Tout comme, l’on ne saurait certainement rien sur les allégations de tortures contre les survivants du commando dans les locaux de la présidence gabonaise. Des zones d’ombre qui resteront certainement enfermés comme beaucoup d’autre dans les placards de la justice gabonaise classées sans suite.

Source Info 241

Facebook Comments
- Publicité -

Plus populaires

Cette annonce est la dernière agitation en date dans...
Bien que l’Occident suggère qu’il ne cherche que la...
Une énormité. C’est le fait sans équivoque et incontestable qui...

Autres actualités

Le détournement de la Santé

Depuis 2 ans, nous vivons une avalanche de chiffres. Tous ceux qui travaillent dans le domaine des statistiques connaissent des difficultés énormes...

USA: le coup fourré anti Sultan?

Le Premier ministre grec a fait part de l’achat éventuel des chasseurs F-35 de fabrication américaine et de la contribution de la compagnie...

La bonne gouvernance en Afrique sub-saharienne, opportunités et leçons

Des institutions solides qui garantissent l'intégrité dans la gestion des affaires publiques sont essentielles sur la voie d'une croissance plus élevée et...

Nigeria, la destination des startups prometteuses d’Afrique ?

Tomi Ayorinde, cofondateur et directeur général, a déclaré que ce nouveau financement permettra de faire passer son réseau d'agents mobiles de 7...

Pourquoi l’Afrique représente l’opportunité la plus lucrative pour la fintech, le DeFi et le...

Barbara Iyayi a fondé Unicorn Growth Capital en 2020, un fonds de capital-risque dirigé par des femmes qui investit dans l'avenir de...
- Publicité -
Facebook Comments
%d blogueurs aiment cette page :