Guinée : La junte du Lt-Colonel Doumbouya exclut tout départ en exil de l’ancien dictateur Condé (DW)

Après le départ de la mission de la Cédéao, le CNRD, la junte militaire au pouvoir, a affirmé que le président guinéen déchu resterait au pays.

Le colonel Mamady Doumbouya (centre), chef de la junte au pouvoir en Guinée, protégé par des soldats lourdement armés

Ce vendredi, le chef de l’Etat ghanéen Nana Akufo-Addo, dont le pays assure la présidence tournante de la Cédéao (Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest), et son homologue ivoirien, Alassane Ouattara, ont présenté à la junte (désormais connue sous le nom de CNRD, Comité national du rassemblement et du développement) les exigences pour l’organisation d’élections dans les six mois.

Le chef de l’Etat ivoirien a d’ailleurs déclaré qu’il avait rencontré Alpha Condé, le président renversé le 5 septembre dernier par la junte militaire : 

Nous avons eu un excellent séjour à Conakry. Je voudrais remercier mon jeune frère, le président Doumbouya, président du CNRD et dire que nous avons eu un excellent entretien“, a estimé Alassane Ouattara. “Le président Nana Akufo-Addo que j’ai accompagné vient de vous dire l’essentiel: nous avons aussi rencontré mon frère Alpha Condé qui va bien et nous garderons le contact. Merci au peuple de Guinée.

Alpha Condé restera au pays, insiste le CNRD

Dès le départ des deux chefs d’Etat, le CNRD a publié un communiqué, qui a été lu à la télévision publique par la porte-parole, le Lieutenant-Colonel Aminata Diallo : “Contrairement à de prétendues rumeurs qui font état de négociations entre le CNRD et la Cédéao, relatives à une éventuelle sortie hors du territoire de l’ancien président de la République, le CNRD et son président, le Colonel Mamady Doumbouya, tiennent à rassurer l’opinion nationale et internationale : l’ancien président de la République, Professeur Alpha Condé, est et demeurera en Guinée. Nous ne céderons à aucune pression. Il bénéficiera d’un traitement humain digne de son rang dans son pays.

Retour d’exil de quatre opposants politiques

Ibrahima Diallo, Sekou Koundouno, Fode Sanikayi Kouyate et Alpha Midiaou Bah dit Djani Alfa – ces quatre figures de la mobilisation contre un troisième mandat du président aujourd’hui déchu Alpha Condé ont été accueillis triomphalement à leur retour d’exil ce samedi à l’aéroport de Conakry. “Honneur aux patriotes“, pouvait-on notamment lire sur des pancartes brandies par la foule de centaines de personnes qui les a attendus pendant de longues heures. Ce retour au pays fait écho à la libération d’opposants la semaine dernière.

Certains portaient des tee-shirts rouges du FNDC (Front national pour la défense de la Constitution), coalition de mouvements politiques et de la société civile qui a mené la contestation contre le troisième mandat, tandis que d’autres arboraient le rouge, jaune et vert du drapeau guinéen. Le retour d’Ibrahima Diallo, Sékou Koundouno, Fode Sanikayi Kouyate et Alpha Midiaou Bah dit Djani Alfa a été salué par des cris de “liberté” et de “merci au colonel Doumbouya“. 

Source : Deutsche Welle

Facebook Comments
- Publicité -

Plus populaires

C'est un contrôle de éléments de la gendarmerie...
Paul Biya gagne donc un salaire mensuel d'environ 29.000.000 francs...
Les déclarations du journaliste sont sans appel. Parlant des...
Assimi Goïta n’y va pas du dos de la...

Autres actualités

Cameroun : Sébastien Ebala nie avoir demandé pardon à Paul Biya

C’est depuis sa cellule que le journaliste Sébastien Ebala a tenu à rétablir la vérité. Il a annonce être surpris de savoir...

Cameroun-Maurice Kamto sur les meurtres de Buéa « Il est temps d’exprimer enfin notre...

Le jeudi 14 octobre 2021 n’est pas loin d’une nouvelle journée noire pour le Cameroun selon le président Maurice Kamto. Une journée qu’on...

Le combat doit se mener en Afrique

Si certaines personnes se réjouissent que ces jeunes aient parlé sans fard au président français, d'autres se posent les questions suivantes :...

Cameroun-Buéa : le crime contre l’avenir, la réaction du gouvernement

Elle n’avait que 5 ans, elle n’en aura pas plus hélas ! La jeune Cora Louise Ndialle a été arrachée à la vie...

Cameroun : Enceinte de 8 mois, elle est détenue et torturée

Les bavures de Moja Moja John Ikome alias Moja Moja, officier du BIR et chef traditionnel, a récemment infligé...
- Publicité -
Facebook Comments
%d blogueurs aiment cette page :