Gabon : La grève des enseignants se poursuit malgré la rentrée du 2ème trimestre lundi 10 janvier

La Fédération nationale des parents d’élèves du Gabon (FENAPEG) antenne Port-Gentil, a initié une rencontre ce samedi à l’école Sainte Thérèse, en prélude à l’annonce du gouvernement de rouvrir les salles de classe ce lundi 10 janvier. Une rencontre au cours de laquelle ont pris part les parents d’élèves mais surtout les enseignants grévistes réunis autour de la coalition SENA-CONASYSED. Il était question pour les parties de débattre éventuellement sur les maux qui minent le secteur de l’éducation au Gabon, notamment sur la grève des enseignants qui perdure depuis plusieurs mois.

À l’ordre du jour, les parents d’élèves ont inscrit une réflexion sur une probable reprise des cours. « Il était question que les enseignants nous édifient sur les problèmes qui minent le secteur. Et c’était également, l’opportunité pour nous parents d’élèves, de réfléchir comment prendre une position face à cette situation qui perdure dans notre pays. Nous invitons le gouvernement et les enseignants à reprendre les pourparlers. Notre souhait est que, ces négociations aboutissent à des meilleurs sentiments. Il faut le dire. Cette fois-ci le parent d’élève ne peut plus se taire. Il ne peux rester comme s’il n’était pas concerné », a déclaré Francis Ndong Ntogo, délégué provincial de la FENAPEG.

Cette réunion était l’occasion idéale pour les syndicalistes, de rappeler et d’édifier les populations sur les situations qui entraînent jusqu’à ce jour, ce blocage, cette prise de position des grévistes. Ainsi, manipulés et traités « d’irresponsables », au regard de tous les sacrifices qu’ils ont consenti, les enseignants grévistes de la province de l’Ogooué-Maritime informent la population que les cours ne reprendront pas comme voulu par le gouvernement s’il n’y a pas eu au préalable, des avancées significatives (négociations).

Il n’est pas question que les enseignants reprennent le chemin des salles de classe. Nous invitons tous les enseignants à prendre au pied de la lettre cette expression qui a été utilisée par le chef de l’État disant de nous que nous sommes « irresponsables ». Parce que nous acceptons de travailler sans salaire, nous travaillons au-dessus de la charge autorisée. Désormais nous serions très exigeants vis-à-vis du gouvernement. Nous ne céderons plus“, a affirmé Paterne Ndong Nkoulou, délégué administratif CONASYSED Ogooué-Maritime.

A cet effet, et face au laxisme du gouvernement, les enseignants grévistes envisagent être plus rigoureux sur les textes, pour que les problèmes posés trouvent une solution favorable. Il faut dire que depuis des longues années, les situations administratives des enseignants pourrissent dans les placards du gouvernement, sans aucune régularisation, aucun avancement. Certains parmi eux qui sont intégrés, sont sans titularisation, sans reclassement, sans un pré-salaire et bien d’autres. Conséquences : plusieurs aujourd’hui sont clochardisés dans les établissements où ils sont affectés, ils travaillent dans le flou total.

« Nous invitons les parents d’élèves à garder leurs enfants à la maison jusqu’à ce que ce problème trouve une solution définitive. Jusqu’à ce que la coalition SENA-CONASYSED décide de reprendre les cours à la suite des négociations avec le gouvernement. Qu’ils gardent les enfants chez eux, pour éviter les situations d’insécurité et de perte d’argent », conseille le délégué administratif de la CONASYSED. Sylvain Moundounga, secrétaire provincial du SENA, a quant à lui rajouté que « Les raisons qui nous ont emmené en grève n’ont pas été satisfaites. À partir de cet instant, on n’a aucune raison de repartir dans les salles de classe. La grève continue », conclut-il.

Source : Info 241

Facebook Comments
- Publicité -

Plus populaires

Cette annonce est la dernière agitation en date dans...
Bien que l’Occident suggère qu’il ne cherche que la...
Une énormité. C’est le fait sans équivoque et incontestable qui...

Autres actualités

Le détournement de la Santé

Depuis 2 ans, nous vivons une avalanche de chiffres. Tous ceux qui travaillent dans le domaine des statistiques connaissent des difficultés énormes...

USA: le coup fourré anti Sultan?

Le Premier ministre grec a fait part de l’achat éventuel des chasseurs F-35 de fabrication américaine et de la contribution de la compagnie...

La bonne gouvernance en Afrique sub-saharienne, opportunités et leçons

Des institutions solides qui garantissent l'intégrité dans la gestion des affaires publiques sont essentielles sur la voie d'une croissance plus élevée et...

Nigeria, la destination des startups prometteuses d’Afrique ?

Tomi Ayorinde, cofondateur et directeur général, a déclaré que ce nouveau financement permettra de faire passer son réseau d'agents mobiles de 7...

Pourquoi l’Afrique représente l’opportunité la plus lucrative pour la fintech, le DeFi et le...

Barbara Iyayi a fondé Unicorn Growth Capital en 2020, un fonds de capital-risque dirigé par des femmes qui investit dans l'avenir de...
- Publicité -
Facebook Comments
%d blogueurs aiment cette page :