Trump empêche à l’Iran de se rendre à l’ONU

Alors qu’il devait prendre part à une assise des Nations Unies à New York, le chef de la diplomatie iranienne s’est vu refuser un visa américain à l’ordre du président Donald Trump

L’administration Trump est formelle. Elle n’accordera pas de visa à M. Zarif. Il est clair que Washington ne veut pas laisser à l’Iran une opportunité de dire son courroux après le coup dure porté par l’Amérique sur son sol. Les frappes de l’Amérique ont tué le général Soleimani dans la nuit de jeudi à vendredi de la semaine dernière. Il ne fait plus de doute que Donald Trump ne cache plus la guerre ouverte qu’il veut voir continuer avec Téhéran.

Mohammad Javad Zarif , Chef de la Diplomatie iranienne

En effet c’est depuis plusieurs semaines que Mohammad Javad Zarif, avait fait une demande de visa pour pouvoir participer à une conférence prévue ce jeudi au Conseil de sécurité des Nations unies. L’Amérique se rend coupable d’une violation  à l’accord de siège de 1947 qui oblige le pays hôte de l’ONU à octroyer des laissez-passer à tous ceux qui doivent venir, sans distinction. L’Iran n’a pas encore protesté formellement. Téhéran peut encore poser un recours au comité onusien en charge.  Une infraction qui en rappelle d’autres ; ce fut le cas en juillet 2019 puis en septembre dernier quand Mike Pompeo avait tenté d’empêcher le président et le chef de la diplomatie iraniens d’entrer sur le sol américain pour se rendre à l’Assemblée générale de l’ONU. Si  les États-Unis s’étaient vus obligés de céder pour ces cas, cet ordre bras de fer survient alors que l’Iran porte en terre ce mardi le général Soleimani. Le peuple iranien s’est mobilisé comme c’est rarement le cas pour riposter à la hauteur de du rude coup porté à leur nation par Donald Trump.

Facebook Comments
- Publicité -

Plus populaires

Autres actualités

- Publicité -
Facebook Comments