Crash de l’avion ukrainien en Iran : Le PM canadien indexe un missile sol-air iranien

Selon le chef du gouvernement canadien s’exprimant jeudi en conférence de presse, des preuves feraient remonter  à l’Iran les cause du crash du Boeing 737 de la compagnie ukrainienne Ukraine International Airlines qui était en partance pour Kiev, et qui  s’est écrasé tôt mercredi matin après son décollage de Téhéran, ne laissant aucun survivant. 

Des renseignements qu’il dit émaner de plusieurs sources, auraient indiqué qu’après son décollage de Téhéran, l’avion “a été abattu par un missile sol-air iranien” a déclaré Justin Trudeau, pour qui il était cependant trop tôt pour confirmer si le lancement du missile était intentionnel ou accidentel. D’où sa demande d’une enquête complète et approfondie sur l’accident  qui a couté la vie à plus de 60 canadiens.

Si des observateurs font   le rapprochement entre le moment de la survenue de l’”accident” et le tir des missiles iraniens sur des bases irakiennes abritant des troupes américaines et de la coalition, soit la même nuit, Trudeau insiste quant à lui sur le fait qu’«il est important d’avoir une enquête complète et crédible. » « Avant de tirer des conclusions définitives, nous devons nous assurer que tous les faits sont réunis ». Et d’ajouter : “Les renseignements et les preuves suggèrent actuellement très clairement une cause possible et probable de l’accident, mais … [nous devons rassembler] toutes les preuves pour avoir une image complète de ce qui s’est passé.”

Pressé de savoir si les États-Unis  ont une responsabilité dans cette affaire relativement aux tensions élevées dans la région après que le président Trump a ordonné une frappe de drone ayant tué le général iranien Qassem Soleimani, Trudeau a de nouveau souligné l’importance d’une enquête approfondie.

Selon monsieur Trudeau, il est trop tôt pour tirer des conclusions ou imputer quoi que ce soit à  qui que ce soit dans quelle  que proportion que ce soit.

Des responsables américains auraient déclaré plus tôt jeudi qu’ils pensaient que l’Iran avait accidentellement abattu l’avion ukrainien, mais les autorités iraniennes réfutent ce point de vue et attribuent le crash à une erreur technique.

Facebook Comments
- Publicité -
- Publicité -

Plus populaires

Autres actualités

La conférence de la Libye et la nouvelle ruée vers l’Afrique (WSWS)

Par sa forme et son lieu, la réunion fait rappeler la tristement célèbre «Conférence sur le Congo», qui s’est également tenue à Berlin du 15 novembre 1884 au 26 février 1885, à l’invitation du Chancelier allemand Bismarck. Son résultat fut l’«Acte général de la Conférence de Berlin» adopté par les représentants des États-Unis, de l’Empire ottoman, des puissances européennes et de la Russie.
- Publicité -
Facebook Comments