48 heures après la réapparition du dictateur Kim Jong-un, échange de tirs entre la Corée du Nord et la Corée du Sud

La Corée du Nord a tiré dimanche de multiples coups de feu en direction de la Corée du Sud, au niveau de la Zone démilitarisée (DMZ) qui divise la péninsule, entraînant une riposte de l’armée sud-coréenne, a annoncé Séoul. Ce rare échange de tirs s’est produit au lendemain de l’apparition en public de Kim Jong Un, pour la première fois depuis trois semaines, après des semaines de spéculations et de rumeurs à l’étranger sur son état de santé. 
Un poste de garde sud-coréen a été touché par plusieurs tirs du Nord dimanche matin et aucune victime n’a été signalée du côté du Sud, a déclaré dans un communiqué l’état-major interarmées.

  “Nos militaires ont riposté par deux séries de coups de feu et par un message de mise en garde, conformément à notre procédure”, a déclaré Séoul. L’armée sud-coréenne a ensuite déclaré que ces tirs nord-coréens n’étaient “pas considérés comme intentionnels”, selon l’agence de presse sud-coréenne Yonhap. Les deux pays sont encore techniquement en guerre depuis l’armistice ayant mis fin à la Guerre de Corée en 1953. Contrairement à son nom, la Zone démilitarisée (DMZ) est l’un des endroits les plus fortifiés de la planète. Elle est truffée de clôtures de fil de fer barbelé et de champs de mines, ce qui rend toute tentative de traversée extrêmement dangereuse. 

Tir de missile en Corée du Nord. AFP

Objectif : “dénucléarisation complète”

L’apaisement des tensions militaires à la frontière fait partie des accords conclus en septembre 2018 lors d’un sommet à Pyongyang entre le dirigeant nord-coréen Kim Jong Un et le président sud-coréen Moon Jae-in. Ces accords sont cependant restés lettre morte pour la plupart. 
De même, les pourparlers avec les Etats-Unis portant sur l’arsenal nucléaire de Pyongyang sont au point mort en dépit de trois rencontres entre Donald Trump et M. Kim. 
 
Quelques jours auparavant, Mike Pompeo, le chef de la diplomatie américaine, avait dit garder “espoir” dans une dénucléarisation de la Corée du Nord. 
“Quelles que soient les informations qui parviennent depuis la Corée du Nord au sujet de leurs dirigeants, notre mission reste la même”: “la dénucléarisation complète et vérifiée de la Corée du Nord”, a déclaré le secrétaire d’Etat américain à la presse.  “Nous avons toujours bon espoir de trouver une manière de négocier cette solution pour obtenir un bon résultat pour les Américains, pour les Nord-Coréens et pour le monde entier”, a-t-il ajouté, tout en reconnaissant qu’il restait “beaucoup de travail à accomplir”. 

Source : ladepeche.fr

Facebook Comments
- Publicité -

Plus populaires

L’affaire Eric Christian Nya prend désormais une autre tournure....
Paul Biya gagne donc un salaire mensuel d'environ 29.000.000 francs...

Autres actualités

Urgent : 16 morts après un accident à Yaoundé

Au moins 16 personnes ont été tuées jeudi matin dans un accident sur une autoroute à Awae,...

Crise anglophone Médecins sans frontières quitte le Nord-ouest

Les autorités camerounaises ont accusé le groupe humanitaire d'aider des groupes séparatistes dans la région du nord-ouest, une accusation que le groupe...

Voici pourquoi Issa Hayatou a été suspendu par la Fifa

Mauvaise nouvelle pour le football camerounais. De source bien introduite, la Fifa annonce ce mardi 3 août 2021, que la Chambre de jugement...

Affaire Malicka : Martin Camus Mimb et son compagnon plaident coupables

C’est une information qui a été tenue secrète. Contrairement aux insultes formulées par leurs proches et sympathisants ; aux accusations de complots...

Rencontre Gbagbo-Ouattara : une lueur d’espoir, au-delà des jeux d’intérêts ? (Par Théophile Kouamouo)

Cet édito hebdomadaire est destiné aux abonnés payants de cette newsletter. Mais à titre exceptionnel, ce texte est rendu public. Pour...
- Publicité -
Facebook Comments
%d blogueurs aiment cette page :