Mon cher Blaise es-tu vraiment mort?

Dans la vie, il y a des moments où on ne comprend pas ce qui se passe. Où on se dit oh mon Dieu, pourquoi, pourquoi!

Blaise, dans une discussion il y a quelques temps, tu me demandais pourquoi je n’écrivais plus, pourquoi je n’intervenais plus à Cameroonvoice, alors que mes articles étaient très appréciés?

 Je t’ai répondu, mon cher frère, j’ai décidé de donner un peu de temps à ma famille. De passer un peu plus de temps avec eux, de voyager etc. Tu continuas en disant : « Oui nous devrons arrêter souvent pour prendre un repos ».

Et tu avais raison mon cher frère.  Seulement, le repos donc tu parlais ne devrait pas être un retrait définitif, ne devrait pas être un départ sans avertissement. Non et non, le retrait n’est pas cette façon donc  tu nous quittes, cher confrère. 

Nous pratiquons un des plus beaux, mais aussi difficiles métiers au monde. Celui d’informer, de livrer la nouvelle, de donner sens à ce qui se passe autour de nous. Dans une volonté toujours soutenue, passionnante,  de livraison de l’information et de sonner un sens au flot de nouvelles,  il y a le réel et il y a le vrai.  Le  réel c’est ce qui est actuel, assuré, authentique, certain, concret, démontré, effectif, existant, factuel, palpable, physique, positif, réalité, tangible, vécu, véridique, visible. Alors que le vrai c’est ce qui est en adéquation entre la réalité et l’homme qui la pense.  Ou encore la connaissance ou l’expression d’une connaissance conforme à la réalité, aux faits tels qu’ils se sont déroulés ; les faits réels eux-mêmes. 

À travers Cameroonvoice, tu assurais cette relation entre le vrai et le réel. D’autant plus que ce qui est réel peut ne pas refléter le même «vrai » pour tous. Et c’est ici que l’interview des intervenants, et ceci dans une  contradiction de points de vue permet d’éclaircir les auditeurs.

Cela dit, certains de nos auditeurs, lecteurs, internautes comprennent très bien que pour produire un article sérieux, pour produire une émission sérieuse, même de trois minutes ou de quelques lignes, cela demandent des heures et des heures de travail, de préparations et de recherches qui ne sont pas toujours perceptibles  par ceux qui reçoivent l’information.

En ce sens, tu étais l’exemple parfait du travail acharné.  Je me rappelle quand nous avons couvert les mémorielles du regretté Pius Njawé à Washington et à Montréal.  Je me rappelle également la couverture de la journée électorale, à l’occasion des élections 2011 au Cameroun.

Tu étais l’exemple de celui qui croit qu’on peut réinventer le monde et équilibrer le monde par l’information, par la contradiction des points de vue. Et cela par le vrai. Mais … hélas…, la vie en a décidé autrement. 

Heureusement comme me l’avait dit le grand frère et regretté Puis Njawé,  « … si tu peux aider à changer ce monde, par une action que tu sais juste, fais-le, car tu appartiens à ce monde, tu es un élément de ce monde, le monde t’appartient aussi contrairement  à ce qu’on veut te faire croire … ». Et j’ajouterai en disant que «Ce sont nos faits et gestes qui régularisent ce monde ».

Ainsi, on peut donc dire, qu’en créant cameroonvoice, toi et les autres cofondateurs aviez mis sur pieds un outil qui participe et participera  aux changements.

Ton départ est prématuré. Mais, saches que tu as posé les jalons du changement qui est en marche. Ta vie courte soit-elle n’a pas été inutile. Nous sommes fiers de ce que tu as accompli.

Pour terminer, je crois qu’il est temps, comme nous avions discuté à Washington avec notre confrère Jean-Valère N. Edou, de cameroon-info.net ainsi que mon frère Modeste Mba Talla de icicemac.com, de mettre sur pied une association des  propriétaires et, ou éditeurs des sites web, radio et web télé.

Une requête en ce sens sera bien accueillie par nos amis de camer.be, camerounlink.com, bonaberi.com, cameroon-online.com et tous les autres. 

Mon cher frère Blaise K. Tanonkou  Repose en paix.

Martin Stéphane Fongang

 

Icicemac.com, mywoututu.com, wakiri.com, camerlive.com.

Facebook Comments

- Publicité -

Plus populaires

« Aux âmes bien nées, la valeur n'attend point...
C’est une information qui a été tenue secrète. Contrairement...
Paul Biya gagne donc un salaire mensuel d'environ 29.000.000 francs...

Autres actualités

Rencontre Gbagbo-Ouattara : une lueur d’espoir, au-delà des jeux d’intérêts ? (Par Théophile Kouamouo)

Cet édito hebdomadaire est destiné aux abonnés payants de cette newsletter. Mais à titre exceptionnel, ce texte est rendu public. Pour...

Une Camerounaise d’origine nommée sénatrice au Canada

« Aux âmes bien nées, la valeur n'attend point le nombre des années », cette boutade tirée du Cid de Pierre Corneille...

La magistrate camerounaise qui a rejoint les Nations unies

Du haut de ses 60 ans, dont 34 années dans le domaine de la magistrature, Régine Esseneme a un nouveau challenge avec son élection...

Jacob Desvarieux, cofondateur de Kassav est décédé

Il était hospitalisé depuis le 12 juillet en Guadeloupe pour une infection Covid-19. Le Guitariste, chanteur, compositeur et co-fondateur de Kassav qui...

Cameroun : la première nuit de Ténor en prison

L’artiste Ténor a passé sa première nuit en prison Il est actuellement placé en détention provisoire à la prison de New-Bell à Douala ce 30...
- Publicité -
Facebook Comments
%d blogueurs aiment cette page :