Code Electoral du Cameroun: Véritable Encyclopédie Universelle du Gangstérisme

Le code électoral du Cameroun. Voilà une carte de voyage qui pourrait vous permettre de comprendre en long et en large le Cameroun. Apres une lecture attentive, vous y trouverez les fondements d’un pouvoir usurpateur dont les principales aptitudes sont la corruption, le hold-up, le vol, l’humiliation, le chantage, le grand banditisme et la violence dans tous ses états.

En fait, ce code électoral est comme une synthèse de l’état et de la société Camerounaise telle qu’ils fonctionnent aujourd’hui. Même une simple virgule (« , ») dans le texte de ce code peut vous permettre de comprendre pourquoi les membres de près de deux gouvernements de ce pays se retrouvent dans la prison de Kondengui. Un simple paragraphe peut vous permettre de comprendre que le pays tout entier est placé sur un entonnoir qui permet de recueillir toute la richesse et tous les fruits du travail des Camerounais, par un seul homme, granitiquement au service de la France. Pour ne pas trop se répandre, voici deux extraits très révélateurs:

1. En cas de contentieux électoral, seul le procès-verbal de ELECAM fait foi.

Autrement dit tous les documents paraphés au Cameroun par les citoyens comme par les étrangers n’a de valeurs que celui du système qui peut les modifier a son bon vouloir. La résultante est un Cameroun ou l’on comprend pourquoi le livre de Kafka a été enseigné, en priorité et scrupuleusement dans les écoles Camerounaises pendant des années. Les camerounais ne comprennent toujours pas Pourquoi on a arrêté et pourquoi on a relâché le Professeur Maurice Kamto. Ils ignorent pourquoi et comment Bolloré est au Cameroun et comment il gagne des marchés en étant toujours le moins disant.

Une autre illustration de cet extrait est le doute absolu sur l’existence légale des Camerounais. L’état camerounais, sans recensement, sans système d’archivage effectif ne peut pas vous dire le nombre de Camerounais qui vivent au Cameroun. Par contre cet Etat peut vous dire que votre acte de naissance, carte d’identité, carte d’élection, titres fonciers, centre de vote, …. sont fausses. Le pays est gouverné avec plusieurs constitutions que le gouvernement brandit aux grés de ses desiderata. D’après cet état usurpateur, les Camerounais sont clairement dirigés et malmenés par des étrangers puisque l’état du Cameroun ne reconnait pas la double nationalité. Paul Biya et Samuel Eto’o ne sont clairement pas des Camerounais.

2 L’état dispose de 2 semaines (360 heures) pour proclamer les résultats.

Cet extrait est le véritable marqueur de ce régime de Yaoundé qui a enfermé les Camerounais dans un espace où le temps s’est arrêté. Cet état vient en effet d’ajouter un 1er étage au pont sur le Wouri, 50 ans après le début du projet. Le temps des Camerounais appartient à ce Dieu truand qui en fait ce qu’il veut. Ainsi vous pouvez vous retrouver en prison pour un motif (d’ailleurs faux) qui mériterait d’après les lois 2 mois de prison ferme et en sortir 10 ans plus tard sans aucun jugement. Tous les évènements au Cameroun ne se font qu’en décalage temporelle et  les seules cérémonies qui font fureurs sont les poses des premières pierres, les inaugurations des ouvrages achevés étant renvoyés aux calanques grecques puisqu’aucun projet ne va à son terme, les indispensables détournements obligent. Quelles doutes restent-ils que le CHAN 2020 et la CAN 2021 n’auront pas lieu au Cameroun ?

Cet extrait sur le temps est peut-être le seul argument politique que ce pouvoir peut utiliser pour justifier l’absence absolue d’infrastructures au Cameroun. Eh oui ! La non construction des routes est un acte politique qui permettrait de justifier pourquoi les jeunes de Sangmélima qui votent à 100% pour Paul Biya mettraient 15 jours à travers la foret avec une bonne dose de natation dans les fleuves turbulent de la forêt tropicale pour enfin émerger dans les eaux boueuses et nauséabondes du Nfoundi en plein Yaoundé, tenant à la main, telle un trophée bénis des Dieux l’unique procès-verbal (tout propre, même pas une goutte d’eau dis-donc) de ELECAM. Une prouesse qui les oblige, 12 mois plus tard, faute de reconnaissance, à improviser des émeutes violentes avec casses des magasins et dont le but exclusif est  le vol des boites de Sardines. Oui ! L’effet du temps est dévastateur. 

Avant de vous inviter à aller découvrir tous ces trésors de fourberie en lisant ce code électoral,  je dois signaler que ce genre de code électoral est quasiment le même dans tous les pays Francophones d’Afrique, avec de petites variations subtiles qui sont les stigmates des trajectoires historiques spécifiques a chacun de ces pays. Le code électoral du Cameroun est simplement le plus achevé dans ce genre. Ces codes ont en particulier le mérite de garantir à la France la capacité de maintenir ou de faire arriver au pouvoir l’un des ses petits toutous préférés du moment.

Facebook Comments
- Publicité -
- Publicité -

Plus populaires

Un constructeur chinois a lancé les ventes d’une réplique...
Cameroonvoice vient d’apprendre qu’ABOUBAKAR KOMBO, maire de la commune...
Diversement soutenu par des Camerounais  pendant l'élection présidentielle sous les...
Quelques semaines après l’exclusion du Cameroun de l’AGOA par...

Autres actualités

- Publicité -
Facebook Comments