Décentralisation Accélérée en Progression Décroissante: La France Ménage sa Monture

La France et le régime de Yaoundé n’ont toujours pas compris. Un malentendu qui leur fait croire que les Camerounais sont en attente d’une quelconque solution ou amélioration de la part du régime colonial de Yaoundé. Une attente qu’ils comptent bien utiliser pour rouler à nouveau le peuple Camerounais et la communauté internationale dans la farine, en organisant cette fameuse session extraordinaire de l’assemblée nationale que l’ambassadeur de France est venu souffler dans les oreilles de Paul Biya. Il s’agirait d’après le sérail de discuter du statut spécial des Régions Anglophones que la France et Yaoundé espèrent mettre en application en 2021.

Rappelons-nous, pour ne pas nous perdre en conjecture que le statut spécial des régions Anglophones figure dans la constitution depuis près d’un quart de siècle dans la rubrique de la décentralisation. Il n’y a donc rien de nouveau et l’opération en cours, mené par le comédien en chef, Cavaye Yeguié, consiste simplement à faire croire aux Camerounais que ces vieillards séniles du régime moribond de Yaoundé ont encore de la mémoire. Ainsi ils se rappellent que :

  • Les revendications des Camerounais sont aussi anciennes que le régime UNC/RDPC.
  • La division du peuple, demandée par la France, doit être accélérée, d’où le statut spécial pour les Anglophones d’une part, et le droit des autochtones à faire régner la terreur dans leur fief d’autre part.

Concrètement, il s’agirait, d’après les mots même de Cavaye Yeguié, d’accentuer la précipitation de l’accélération de la décentralisation, et cela, de façon progressive en ascendance tempérée, voire insensible. Ce qui veut dire, pour faire plus simple, que rien ne va changer. Et venant de cet homme, qui a ce génie robotique de parler au ralenti comme lors d’un « replay », c’est assez révélateur de la lenteur qu’ils souhaitent imprimer au processus.

Nous nous retrouvons donc dans une situation difficile où le régime ne comprend pas le message de son peuple et/ou des pays amis. Nous n’avons pas les vraies raisons de cette incompréhension chroniques car on navigue entre plusieurs causes possibles:

  • Un étourdissement généralisé de Etoudi face l’intense pression qui s’exerce sur le régime de Yaoundé. On peut citer d’abord une pression politique énorme, exercée par le Président Maurice Kamto et le MRC et ensuite, le rouleau compresseur diplomatique maintenu par la diaspora.
  • la surdité chronique qui empoisonne la vie communicative chez les vieillards.
  • les problèmes de traduction car non seulement ces pilleurs de notre pays ne comprenne même plus le langage de la souffrance du peuple, et d’autre part ils ne comprennent pas l’Anglais (Do Yu Undanstan Mi?).

Alors, je vais prendre le risque d’apporter mon modeste éclairage à ce régime colonial car l’heure est grave: Les Camerounais ont dépassé le stade du concours du plus grand Boulanger. Ils ne vous demandent plus de leur démontrer votre incapacité à diriger le pays ou vos talents incontestables de génocidaires. 

CE QUE LES CAMEROUNAIS VOUS DEMANDENT C’EST DE REMETTRE LE TABLIER.

Douala Ngando

Facebook Comments
- Publicité -
- Publicité -

Plus populaires

Autres actualités

- Publicité -
Facebook Comments