Hervé Emmanuel Nkom : Paul Biya est un « Petit » Apprenti Sorcier.

Le Jeudi 5 Décembre 2019, le ministre numéro 1 du Cameroun Joseph Dion Ngute a présidé une réunion pour mendier auprès des partenaires étrangers (une quinzaine d’ambassadeurs et représentations des organisations internationales) de l’argent pour la reconstruction des deux régions anglophones qui sont présentement en guerre.
Si de nombreux observateurs se sont habitués à ce genre de réunion de la part du régime de Yaoundé qui s’est spécialisé dans la mendicité internationale, cette réunion constitue un coup de théâtre car comment reconstruire une région que l’on est encore en train de détruire. Une telle approche bizarroïde hisse Paul Biya au sommet des apprentis sorciers selon les critères implacables du grand procureur en sorcellerie, Hervé Emmanuel Nkom.
Mais avant de soumettre les actes de Paul Biya aux tests de sorcellerie, essayons d´abord de nous imprégner de ce gourou de la sorcellerie qu´est devenu Monsieur Hervé Emmanuel Nkom.
Hervé Emmanuel Nkom, est membre du comité central du Rassemblement démocratique du peuple Camerounais (Rdpc). Il est en fait un des célèbres thuriféraires du régime de Yaoundé qui écument les plateaux de télévision pour insulter, ridiculiser et menacer les Camerounais, leur promettant la foudre du régime sanguinaire de Yaoundé.
Le fait le plus marquant pour tous ceux qui suivent ce personnage sur les medias c´est sa prose, immanquablement reconnaissable, car toujours parsemée des mots sorciers, apprenti sorcier, sorcellerie, charlatanisme, etc. Un vocabulaire assez surprenant pour cet ancien banquier qui nous invite à croire que le métier de banquier consiste à faire des pratiques magiques en vue d’exercer des actions surnaturelles, néfastes, malveillantes et invisibles pour arriver à ses fins. C’est en cette qualité qu’il est à l’honneur dans cet article. Les mauvaises langues lui attribueraient la paternité du fameux « apprentis sorciers » dont son mentor avait qualifié les émeutiers dans un discours aux lendemains des émeutes des 25, 26, 27 et 28 février 2008 contre la levée de la limitation de mandat. Il aurait susurré aux oreilles de Paul Biya de qualifier les émeutiers “d’apprentis sorciers” car ce holdup ne pouvait relever que de la magie. On en paie encore les frais jusqu´aujourd´hui.
Pour d’autres, Herve Emmanuel Nkom, comme tous les cadres du RDPC, est un magnat de l’imposture qui cherche toujours à se faire remarquer en s’attaquant aux grandes personnalités qui comptent pour l’Afrique, en espérant leur arriver à la cheville. Citons deux exemples pour ne pas être exhaustif :

  • Octobre 2017, Herve Nkom, lors du 30ème anniversaire de l’assassinat de Thomas Sankara, fasciné par la ferveur des Africains vis-à-vis de ce digne fils d’Afrique, va déclarer : « Thomas Sankara n’était pas une référence politique » pour lui qui est un champion de natation dans l’huile de la sardine. Ouf ! L’honneur est sauf.
  • Novembre 2019, plus récent, Hervé Nkom, impressionné par l’envergure de Maurice Kamto et en constatant que les jeunes Camerounais, y compris dans sa famille et son groupe politique, affichaient les photos de Maurice Kamto dans leur chambre, va exprimer sa jalousie en déclarant: « Kamto n’est pas mon héros ». C’est ça oui ! vous avez ramassé des mangues ensemble.
    Hervé Emmanuel Nkom est aussi connu comme appartenant au cercle très fermé des cadres aigris du RDPC qui n´ont jamais été DG, PDG ou Ministre alors qu´ils ont investi dans les boites de cirage et les brosses pour cirer les pompes de leur mentor. Il n´a d´égal en la matière que Messanga Nyamding, la référence. Cette aigreur le pousse de temps à autre à prendre des positions frondeuses assez subtile vis-à-vis du régime de Yaoundé, c´est pourquoi il qualifierait à coup sûr de sorcellerie le geste d´un Paul Biya, qui demande de l´argent pour reconstruire une société qu’il est encore en train de détruire activement.

Maintenant que nous avons fait connaissance avec ce brillant gourou de la sorcellerie, nous allons maintenant soumettre à son attention les actions de son mentor Paul Biya et nous verrons bien quel est le verdict.

  • Paul Biya veut atteindre l´émergence en 2035 en créant des guerres dans le Pays.
    Mr Nkom ? C’est de la diablerie ça !
  • Paul Biya, bien installé dans sa suite « intercontinentale » de Genève, buvant du champagne, prône le vivre ensemble avec les Camerounais qui partagent l’eau des rivières avec le bétail et les crocodiles.
    Mr Nkom? C’est de la Faconde ça!
  • Paul Biya souhaite un grand Cameroun de demain sans la Diaspora Camerounaise et sans la jeunesse Camerounaise.
    Mr Nkom? C’est de la Nécromancie ça !
  • Paul Biya gagne une élection présidentielle sans avoir battu campagne dans un pays vaste comme 17 fois la Guinée Equatoriale.
    Mr Nkom? C’est de l’occultisme ça!
  • Paul Biya hisse le Cameroun au sommet du championnat du monde des incarcérations des journalistes et exige qu’on retienne de lui l’image de l’homme qui a apporté la démocratie.
    Mr Nkom? C’est du vampirisme ça!
  • Paul Biya est convaincu qu’en mettant toutes les forces vives du pays derrière les barreaux il va bâtir un pays apaisé.
    Mr Nkom? C’est du Satanisme ça!
  • Paul Biya organise un grand dialogue national sans y participer et sans les sécessionnistes.
    Mr Nkom? C’est du charlatanisme ça !
  • Paul Biya explique que le Cameroun est une colonie Française et que les Camerounais francophones essayent d’assimiler les Camerounais Anglophones.
    Mr Nkom ? C’est du Vaudou pur et simple!
  • Paul Biya fait voter le budget et appelle le corps électoral pour ensuite convoquer l’assemblée et le sénat pour une réunion qui risque d’annuler et le budget et l’appel du corps électoral.
    Mr Nkom? C’est de la prestidigitation !
  • Paul Biya demande de l´argent pour reconstruire une société qu’il est encore en train de détruire activement.
    Mr Nkom? C’est de la sorcellerie !
    Et je dirais même plus Paul Biya est un PETIT apprenti sorcier.
À LIRE  Cameroun : Critiquer Biya vaut la destitution aux chefs traditionnels

Nous allons arrêter là et comme vous pouvez le constater, nous avons vraiment à faire, non pas à un simple expert, mais à un véritable professeur en Sorcellerie que nous remercions au passage pour ce verdict sans appel.
Nous ne le remercions pas seulement pour cette constance mais aussi parce qu’à sa manière, ce gourou de la sorcellerie a toujours été un frondeur subtil de l’état-RDPC que nous n’avons pas souvent bien écouté. En fait, avant ce verdict d’apprenti sorcier, nous pouvons citer au moins deux faits d’armes qui justifient le caractère ambivalent de cet intellectuel (je m’excuse d’avance auprès de ceux que j’ai pu blesser avec ce qualificatif, bref, je m’excuse auprès de tous les Camerounais) :

1- Par le mot sorcellerie, Herve Emmanuel Nkom sanctionnait l’incapacité de l’État RDPC.

Si nous nous attardons sur l’autre côté de la médaille, on se rend bien compte que Hervé Emmanuel Nkom explique aux Camerounais depuis des années que les hommes de l’état RDPC ne sont pas capables de gérer le Cameroun et que ce parti considère que le développement du Cameroun relèverait de la sorcellerie. Quand vous leurs dites que le Cameroun est riche en ressources humaines et naturelles, ils vous répondent que vous êtes un sorcier. Si vous leur dites que vous avez un plan pour le développement du Cameroun, ils vous répondent que c’est de la sorcellerie. Ces sous-préfets de la France, dépassés et perdus, sont convaincus que le Cameroun est condamné à la misère éternelle, à moins d’un miracle satanique.
2- Herve Emmanuel Nkom voulait protéger les Anglophones face à l’Etat RDPC.
Ce deuxième exemple illustre l´imposture assumée de ce RDPCiste granitique. En effet, aux premières heures de la guerre dans le NOSO, l’Etat-RDPC va interdire aux journalistes, aux membres de la société civile, aux missionnaires et aux envoyés de l’ONU, l’entrée dans le NOSO. Les seules informations qui circulaient alors sur le massacre n’étaient partagées qu’en toute confidentialité entre les hauts cadres du RDPC. Hervé Emmanuel Nkom va se rendre compte du déchainement féroce de Paul Biya, l´homme lion, avide de sang, sur le NOSO. Les images sont insoutenables. Il va alors, à la surprise générale, créer la fondation « Don´t touch Cameroon » pour marquer sa frayeur face aux informations catastrophiques qui provenaient du front de guerre du NOSO. Une fois de plus, il voilera le message, pour rassurer ses camarades, en soutenant publiquement sur les plateaux de télévision l´assassinat des Anglophones. Pour lui, seule la solution finale était applicable contre ceux qui, disait-il et il le dit encore, ont pris les armes contre le royaume, en parfaite légitime défense.
Pour conclure, nous pouvons dire que Mr Hervé Emmanuel Nkom avait définitivement eu tort de conseiller à son mentor de qualifier les Camerounais d´apprentis sorciers. Par contre, il est clair que cette fois-ci il aurait eu raison de considérer Paul Biya comme un vrai apprenti sorcier et pas n´importe lequel un « PETIT ». Bien entendu, malgré tous ses talents de détecteur de sorciers, Monsieur Nkom bénéficie toujours des circonstances atténuantes dans son jugement car il n’est pas un« Bon-Bock ».

Douala Ngando

Facebook Comments
- Publicité -

Plus populaires

Les statistiques d'Allô Fokou sont sans appel. Aux dernières...
Vous vous souvenez de l’apocalypse qui était annoncée en...
Voilà une nouvelle qui a eu de quoi contenter...

Autres actualités

Covid-19-Révélations : Les 100 faux pas du régime BIYA

Fermeture tardive des frontières, absence de période de confinement, bars, restaurants et discothèques restés ouverts, masques imposés tardivement, réouverture prématurée des écoles...
- Publicité -
Facebook Comments