Maurice Kamto : Les Camerounais ont un Président Visible, Actif et Alerte

En trois ans, Maurice Kamto a été vu par les Camerounais 10 fois plus que Fantômas en 38 ans.

Le Cameroun est aujourd’hui l’exemple parfait d’un pays ou un groupe de vieillards s’acharne à humilier la jeunesse. Une grande réalisation parachevée a coup de grands paradoxes et de Cameroun-niaiseries. La gestion du Cameroun dans cette période trouble n’échappe pas à cette règle. Alors que le Président Maurice Kamto s’efforce d’assumer une de ses missions régaliennes qui est de faire respecter la constitution du Cameroun, beaucoup de Camerounais, y compris luis même, sont à la recherche du précédent président du Cameroun.

Un paradoxe, bien instrumenté, qui permet aux Camerounais de l’intérieur et de l’extérieur de confirmer qu’ils ont un président visible, actif et en alerte sur tous les sujets qui les préoccupent.

Il est visible :

En trois ans, Maurice Kamto a été vu par les Camerounais 10 fois plus que Fantômas en 38 ans. C’est tout dire !

Il ne se contente pas d’être simplement visible à Yaoundé, Paris ou Genève. Il prend la peine d’aller voir les Camerounais où qu’ils se trouvent au Cameroun (de l’est à l’ouest et du Nord au Sud), en Afrique, en Europe et en Amérique. Il est visible partout au chevet des Camerounais pour communier ensemble face aux frasques et bourrasques de la vie.

Il est actif :

Les derniers développements par rapport au Covid-19 montrent très bien que l’action du Président Maurice Kamto ne se limite pas seulement à étouffer le régime avec la sagesse, la non-violence et l’amour mais cette action reste en priorité orientée vers l’amélioration du bien-être des Camerounais. Et cela se ressent partout.

Quand Maurice Kamto tousse, le gouvernement s’enrhume. Tous les membres du gouvernement se réfèrent à lui comme s’ils lui obéissaient au doigt et à l’œil. Quand il fait une déclaration ou une action, tous les thuriféraires du régime sortent de leur hibernation ou de leur confinement. Cette réalité a fait dire à certains que Maurice Kamto induirait un pouvoir de résurrection. Le réveil brutal du duo Nfame Ndongo-Gregoire Owona et la dernière tentative de résurrection de Fantômas par l’Ambassadeur de France sont les dernières illustrations en date de cette croyance. D’ailleurs l’histoire retiendra que la dernière déclaration du Président Fantômas portait effectivement sur le « petit parti » de Maurice Kamto.

À LIRE  Cameroun-Transition : Maurice Kamto met le régime Biya en garde

Il reste en Alerte

En démocratie, toutes les critiques sont constructives et Maurice Kamto qui aspire à la démocratie est en alerte sur cet aspect. Toute l’opposition considère que la gestion du Cameroun est sous la houlette du président élu et lui réserve toutes ses attaques et sur tous les sujets. Le RDPC, le MP, le MR, le PCRN, l’UDC, L’UNDP, etc… ne se font pas prier pour lui adresser leurs plus féroces critiques sur la façon donc le Cameroun devrait être géré. Certains diront qu’en bon démocrate, Maurice Kamto est certainement bien servi car il est plein de compréhension même face aux critiques venant de son propre parti et de ses alliés.

Quand Maurice Kamto tousse, le gouvernement s’enrhume. Tous les membres du gouvernement se réfèrent à lui comme s’ils lui obéissaient au doigt et à l’œil. Quand il fait une déclaration ou une action, tous les thuriféraires du régime sortent de leur hibernation ou de leur confinement.

Ce président, à qui on associe quelques attributs des pères fondateurs du Cameroun, et l’ensemble des  Camerounais croient dur comme fer que cette approche pacifiste du changement au Cameroun va permettre au Cameroun de tourner la page de l’un des régimes les plus médiocres et les plus féroces de ce 21ème siècle.

Facebook Comments
- Publicité -

Plus populaires

Autres actualités

- Publicité -
Facebook Comments