John Fru Ndi trouve asile aux USA. C’est un Fait

M. Fru Ndi est en exil aux USA. Ce n’est pas un « fake news », ni une confirmation mais c’est un fait indéniable. Les Camerounais se sont habitués à se perdre dans des distractions interminables sur des déclarations en oubliant complètement les faits. Par exemple, en ce moment précis, le régime de Yaoundé en totale faillite fait toute une campagne sur la reconstruction du NOSO en guerre, alors qu’il compte sur un chinois pour avoir 1000 masques contre le Covid 19.

Voici donc les faits : « John Fru Ndi, un Camerounais qui mène régulièrement ses activités au Cameroun, se trouve aux USA depuis près de 6 mois. Il est en exil de fait ».

Je pense qu’il suffit de revisiter la définition du mot Asile pour que ce soit plus clair. Un asile est un lieu supposé inviolable où l’on est à l’abri des persécutions, des poursuites judiciaires. C’est un sanctuaire, un havre, un refuge, où l’on trouve le calme, l’apaisement et la protection. Historiquement, on a souvent appelé Asile :

  • un lieu de retraite
  • un hôpital psychiatrique
  • une ancienne maison de fous.
  • Un hôtel des invalides.
  • Une résidence surveillée
  • Un refuge de nuit

Vous l’avez compris, même si c’est pour une courte durée comme dans un refuge de nuit ou pour une durée indéterminée comme dans un hôpital psychiatrique, l’asile est un lieu supposé inviolable qui accueille tout homme qui se sent poursuivi par quelque motif que ce soit et qui est en quête de protection juridique, politique, sanitaire, militaire, etc….

Donc, fin de polémique. John Fru Ndi est en asile aux USA. Un asile sanitaire, nous dit-on. Espérons simplement qu’il ne soit pas dans un hôpital psychiatrique. Pour rappel, le manque de centres hospitaliers au Cameroun est une persécution que subit la quasi-totalité des Camerounais.

Il faut donc dire rapidement que John Fru Ndi n´est pas une exception. C´est pourquoi il faut considérer ce « buzz » comme une distraction, une action classique du Président du SDF qui est un prolifique dealer de la Françafrique. Fru Ndi, grand illusionniste du changement, est le meilleur accompagnateur de celui qui fut l´un des plus grands serviteur de la France. En effet, le Cameroun est une terre ou toutes les formes de holdup sont expérimentées depuis le départ des Allemands en 1919. Et les Camerounais se sont toujours dressés contre ces multiples holdups au point où les Camerounais, sous persécutions permanentes, sont quasiment tous en asile ou en exil pour les plus extrêmes, et cela même sur le territoire Camerounais.

#ctaText??#  Cameroun : Un autre écrivain s’engage contre le régime Biya (Exclusif)

Les illustrations sont nombreuses:

  • Au-delà du sentiment d’être un étranger dans son propre pays, de nombreux Camerounais sont en asile forcé dans les prisons lugubres du Cameroun parce qu’ils revendiquent un minimum vital dans les domaines multiples.
  • De nombreux Camerounais qui ont quitté le Cameroun lors des Indépendances vivent en asile dans de nombreux pays oasis à travers le monde.
  • Le corps de Babatoura, le premier Président Camerounais, repose dans un asile mortuaire au Sénégal.
  • Avant sa plongée en eaux troubles, le deuxième Président Camerounais, fuyant la misère au Cameroun, fit de Genève son sanctuaire préféré.
  • Aujourd’hui au Cameroun, premier ministre, président de l’assemblée Nationale, président du sénat, ministre et hommes d’affaires ont trouvé et continuent à trouver refuge dans des hôtels des invalides à travers toute la planète avec quelques préférences pour le Maroc, Israël, France et Suisse.

Finalement, il faut inscrire cette information que fait circuler M. Fru Ndi lui-même comme sa contribution au soutien dont a besoin le régime de Yaoundé en ce moment pour distraire les Camerounais. Vous pouvez aussi contribuer à cette distraction en balançant sur les réseaux tout morceau d’os dont les chiens du régime pourront se saisir pour meubler la vacance du pouvoir. Donc, si vous tuez un journaliste, maltraitez votre chien ou votre fille, tuez votre épouse, décorez des soldats d’un pays étranger, mettez la main sur un promoteur de radio des mille collines, détournez les fonds pour le Covid-19 ou construisez une maison sur l’eau etc., alors, s’il vous plait, n’hésitez pas à informer le régime de Yaoundé. Vous pourrez même recevoir une récompense comme le SDF.

Facebook Comments
- Publicité -

Plus populaires

C'est à dessein que Marafa Hamidou Yaya a saisi...
Hôpital central de Yaoundé, des malades pas comme les...

Autres actualités

Cameroun : Des malades durement torturés sur leur lit

Hôpital central de Yaoundé, des malades pas comme les autres suscitent la curiosité sur leur lit d'hôpital. Alors qu'ils sont gravement atteints...

Côte d’Ivoire/Présidentielle 2020 : La fraude, Ouattara la prépare GI-GAN-TES-QUE ! (Blogs...

La plus grande opération de fraude électorale de l’histoire de la Côte d’Ivoire est en train de se mettre en place. Cette...

Tribalisme : Marafa Hamidou Yaya parle aux Camerounais

C'est à dessein que Marafa Hamidou Yaya a saisi l'occasion offerte par la fête de l'Aïd pour livrer son message de paix...

L’Internationale progressiste alerte Michelle Bachelet sur la situation démocratique en Equateur (RT)

Dans une lettre signée entre autres par Noam Chomsky et Yanis Varoufakis, l'Internationale progressiste alerte la Haut-commissaire aux droits de l'Homme de...

Cameroun/Sommet de la CEEAC : La santé de Paul Biya au centre de vives...

Encore un fait qui va donner du grain à moudre aux tenants de la thèse de la "disparition" du président camerounais, Paul...
- Publicité -
Facebook Comments