Se dénuder pour exprimer sa colère, la malédiction presque suprême des Amazones sur le régime Biya et ses maitres français

Se déshabiller pour donner l’amour, se déshabiller pour faire l’amour, se déshabiller pour donner la vie, se déshabiller pour se laver, se déshabiller pour se purifier, se déshabiller pour recevoir une bénédiction…

Le déshabillage n’est pas qu’une “fatalité des tropiques” parce qu’il y fait chaud, comme l’écrivait Pierre PEAN (Affaires Africaines), le déshabillage, c’est la vie même.

On se déshabille pour exprimer sa joie, tel ce sportif qui après un but victorieux, ôte son short ou son maillot, on se déshabille pour exprimer sa colère : ” tu t’amuses je me déshabille ici devant toi, en plein carrefour “…

Comme les TAKUMBENG de Bamenda au Nord-Ouest du Cameroun, ces mamans qui pendant les années de braise de 1990 et plus récemment encore, se sont dénudées pour exprimer leur colère pendant les manifestations populaires et par ce geste même, maudire le gouvernement camerounais et ses préposés, les Amazonnes de la BAS sont passées au mode déshabillage.

Dans nos cultures africaines, au delà du verbe, une mère qui dans un accès de colère, se dénude devant son enfant, lui inflige par ce geste même, la malédiction suprême.

Il paraît donc que nos valeureuses Amazones n’ont maudit qu’à moitié les colons et leurs préposés, car le déshabillage n’était pas intégral…Rires…
Next time will be the best ?

Elles ont réussi à attirer l’attention, à susciter de la curiosité, de l’indignation, de l’interrogation, de la compréhension… Ce n’est en effet pas un geste banal, car elles ont su attirer les regards sur le Cameroun…
La preuve: j’en parle, on en parle…

Mais on n’empêchera jamais aux gens qui choisissent de regarder le doigt qui désigne le voleur, en lieu et place du voleur, de le faire. C’est aussi ça la liberté, choisir de ne pas voir.

Me Amédée Dimitri Touko Tom
Membre Fondateur de la Ligue des Droits et Libertés (LDL)
Ancien représentant Ouest-Cameroun de Human Wrights Watch (Albert MUKON)
Militant – Analyste Politique

Facebook Comments
- Publicité -

Plus populaires

Autres actualités

Cameroun: Plainte internationale contre le régime Biya après la marche du 22 septembre

C'est la deuxième missive qu'il adresse au régime Biya après les bavures policières du 22 septembre 2020 dans plusieurs régions du...

A contested legacy: Julius Nyerere and the 2020 Tanzanian election (The Conversation)

By Luke Melchiorre* Julius Nyerere’s ideas and legacy remain objects of debate in contemporary politics, especially in an...

Parqués tels des bêtes à la Police judiciaire à Douala : Leur crime ?...

Ainsi sont toujours les après-manifestations de protestation au Cameroun. C’est une tradition. Comme c’est une tradition que les policiers tirent sur les...
video

Cameroun : Albert Dzongang introuvable depuis le 22 septembre. Vers un Remake de l’affaire...

Arrêté ou en fuite ? Difficile de dire exactement où se trouve l'ancien député du Rdpc, Conseiller du Président national du MRC,...

22 septembre (suite) au Cameroun : Crainte d’un mouvement des avocats après l’arrestation...

Après les centaines d’arrestation opérées depuis mardi dans les rangs des militants de l’opposition et des activistes de la société civile pour...
- Publicité -
Facebook Comments