Commémoration du 102ieme anniversaire de l’armistice de 1918 : Lettre Ouverte au (Pro) Consul Général de France à Douala

Pour enrichir votre culture générale qui souffre d’un grand déficit d’informations, je vous fais tenir une copie du MESSAGE-PORTE du 15 septembre 1958 : Suite à l’exécution du Secrétaire Général de l’UPC Ruben UM NYOBE le 13 septembre 1958 à Libellingoï dans la forêt de Boumnyébél au Cameroun et signé à BRAZZAVILLE par le Lieutenant-Colonel MAROIS chef d’Etat-Major Adjoint des Forces Criminelles et d’occupation françaises en Afrique Équatoriale.

Monsieur le Proconsul (c’est cette appellation qui, du fait de vos agissements en territoire camerounais vous sied), comme moi, de nombreux Camerounais ont suivi avec indignation et mépris, la cérémonie que le Représentant de la France néocoloniale que vous êtes, a organisée à Douala le 11novembre 2020 à l’occasion du 102ème anniversaire de la fin de la Première Guerre Mondiale(PGM). Cérémonie à laquelle le Gouverneur de la Région du Littoral, Samuel Dieudonné Ivaha Diboua, le Préfet du Wouri, Benjamin Mboutou et tous leurs staffs ont « activement » pris part. Dans un premier temps je n’ai pas cru être enterritoire camerounais, surtout à Douala qui reste et demeure un Haut-lieu de la Résistance des Forces nationalistes et patriotiques camerounaises face à la barbarie des forces d’extermination françaises.

Cher Monsieur STEPHANE CATTA, pour votre gouverne (puisque du fait devotre culture politique certainement paroissiale,vous semblez ignorer l’histoire politique de votre Pays de résidence, retenez que c’est à Douala que le Mouvement Nationaliste et Patriotique l’UNION DES POPULATIONS DU CAMEROUN (UPC ) a été créé le 10 avril 1948. En célébrant à Douala l’armistice de la Première Guerre Mondiale signée entre la France et l’Allemagne (deux Etats européens), vous tentez de détourner l’attention des Camerounais sur le génocide que l’administration coloniale française a commis au Cameroun notamment en pays Bassa et Bamiléké. Nous ne sommes pas dupes. Cette commémoration est une insulte à la mémoire de nos héros et martyrs que vos Services secrets et leurs barbouzes ont liquidés, soit par empoisonnement à l’instar du Président de l’UPC Félix Roland empoisonné au thallium à Genève par le pseudo-journaliste et barbouze Betchel, soit par exécution sommaire comme fut le cas du Secrétaire Général de l’UPC, l’Immortel Ruben Um Nyobe assassiné le 13 septembre 1958 dans la forêt de Libel Lingoï non loin de Boumnyebel.

Arrêtez de falsifier l’histoire de notre pays ; arrêtez de vous moquer des populations camerounaises qui, du fait du parasitisme économique et financier de la France, croupissent dans une grande misère, 60 ans après l’indépendance de leur pays. Je vous révèle Cher Monsieur que votre  Pays la France est un petit Etat ; une Puissance moyenne européenne peuplée de 65 millions d’habitants constitués pour la plupart des personnes du 3èmeâge et d’homosexuels et paradoxalement aux prétentions hégémoniques planétaires. Cette minable et petite France doit son « rayonnement international » au demeurant artificiel, à la politique de prédation et de pillages des ressources naturelles, économiques, minières et humaines de l’Afrique et de la place qu’elle occupe abusivement au Conseil de Sécurité des Nations Unies.

Cher Proconsul, retenez qu’au-delà du discours officiel des autorités

Camerounaises, la France coloniale et néocoloniale ne sera jamais la bienvenue au Cameroun. Elle est le problème et non la solution. Elle est et demeure l’ennemie historique et intime du Peuple camerounais tant que le Contentieux historique entre les deux Etats ne sera pas soldé ou réglé ; et ce passé encore saignant ne passera pas dans la mentalité et la conscience collectives du peuple camerounais. Les « beaux discours » de circonstance et hypocrites que vous tenez n’effaceront pas la haine, l’amertume et la rancœur qui couvent dans la conscience collective des Camerounais. Comme un volcan, rassurez-vous, il entrera très bientôt en éruption. Et dévastera tout sur son passage. A ce titre le Sentiment Anti-français que vous décriez en ce moment en Afrique Noire francophone qui, en véritable lame de fondtravaille et traverse toutes les strates des sociétés africaines en général et camerounaises en particulier, est perçu comme le premier signe de sagesse des Africains. Honte à la France pour sa politique de pillage et de parasitisme économique et financier en Afrique.

#ctaText??#  Cameroun : Ces soldats centrafricains refugiés au pays

Cher Proconsul Général, pouvez-vous célébrer l’armistice du 11 novembre  à Constantine, à Alger ou à Ho Chi Minh Ville (ex-Saigon et capitale du Vietnam actuel)  pays où l’armée coloniale française a été vaincue et expulsée comme un brigand par les Forces nationalistes comme vous l’avez fait à Douala ? Arrêtez d’insulter le peuple Camerounais. Pour enrichir votre culture générale qui souffre d’un grand déficit d’informations, je vous fais tenir une copie du MESSAGE-PORTÉ du 15 septembre 1958 : Suite à l’exécution du Secrétaire Général de l’UPC Ruben UM NYOBE le 13 septembre 1958 à Libellingoï dans la forêt de Boumnyébél au Cameroun et signé à BRAZZAVILLE par le Lieutenant-Colonel MAROIS chef d’Etat-Major Adjoint des Forces Criminelles et d’occupation françaises en Afrique Équatoriale.

Toute honte bue, ce sinistre personnage a osé écrire sur ce télégramme que « Ruben UM NYOBE,  YEM MBAG PIERRE et NGOMBI JEAN MARC ont été tués au cours d’un accrochage avec les Forces coloniales françaises alors que tous les historiens et témoins sérieux de cette époque,  confirment qu’il n’y avait même pas un fusil de chasse dans l’entourage immédiat du leader nationaliste, RUBEN UM NYOBE. Mr STEPHANE CATTA vous ne mesurez probablement pas tout le ressentiment que le peuple camerounais nourrit à l’égard de votre Etat : la France.

Cher Proconsul, que sont devenus les documents que les Autorités coloniales françaises ont saisis après l’exécution de RUBEN UM NYOBE le 13 septembre 1958 à Libel Lingoï ? C’est le lieu de vous rappeler en public les manœuvres auxquelles les barbouzes et agents de renseignements de votre Ambassade à Yaoundé se livrent en ce moment concernant la situation sociopolitique au Cameroun. En effet, vos Services de Renseignements dans une étude intitulée « Interminable Fin de Règne à Yaoundé » et publiée il ya quelques jours, font des simulations les plus hallucinantes dans la perspective d’un changement annoncé à la tête de l’Etat du Cameroun. Rassurez-vous Cher Monsieur, ils sont suivis au jour le jour. Vous serez surpris. Les Camerounais ont sauvé la France du péril nazi, et Paris, pour les remercier, s’est retourné contre ces derniers en massacrant  leurs populations et leurs héros.

Pour le Gouverneur de la Région du Littoral, Samuel Dieudonné Ivaha Diboua et le Préfet du Wouri, Benjamin Mboutou, qui ont pris part à cet ignoble et indigeste cirque du 11 novembre 2020, nous disons notre indignation. Ils ne méritent aucun respect pour s’être mêlés d’un événement qui nous rappelle les scènes décrites dans le VIEUX NEGRE ET LA MEDAILLE du regretté romancier Léopold Ferdinand Oyono.

En effet, ils arborent pittoresquement et gaillardement leurs casques comme au bon vieux temps de la coloniale. Dommage, après 60 ans d’indépendance !

Armand Roger Biloa Mballe

Pour le Sphinx Hebdo

Facebook Comments
- Publicité -

Plus populaires

Autres actualités

« La politique des boucs-émissaires ne développera pas le Cameroun » : Maurice Kamto...

Face à son incapacité à résoudre les crises multiformes qui plombent le Cameroun, à proposer un cap qui vaille à notre pays...

Urgent : LA FIFA maintient Seidou Mbombo Njoya

Rendue le 15 janvier 2021, la décision du Tribunal arbitral du Sport était déjà consommée dans les rangs de l’exécutif de la...

Elections : Please Help Bobi Wine and the People of Uganda Urge the International...

KAMPALA, Uganda, 11 January 2021, -/African Media Agency (AMA)/- Uganda is scheduled to hold presidential and parliamentary elections on January 14, 2021,...

Urgent : Le TAS annule l’élection de Seidou Mbombo Njoya à la tête de...

C'est ce 15 janvier que la décision a été rendue. Le Tribunal Arbitral du Sport (TAS) vient d’annuler l’élection de M. Seidou...

Cameroun : Issa Hayatou grandement honoré par la CAF

Il y a un peu plus de trois ans il quittait la CAF après 28 années de bons et loyaux services. Les...
- Publicité -
Facebook Comments
%d blogueurs aiment cette page :