Cameroun : Lâché par ses sens, Biya sacrifie les Camerounais

La traditionnelle cérémonie de vœux du président Paul Biya au corps diplomatique et aux corps constitués vient d'être annulée en raison de la pandémie du Covid-19, Une décision surprenante qui renforce les craintes sur l'incapacité du président à tenir les grandes échéances pour des raisons de santé.

C’est un communiqué du Cabinet civil de la présidence de la République signé de Samuel Mvondo Ayolo, qui a annoncé l’information relative à la non tenue de la traditionnelle cérémonie de vœux de nouvel an aux corps constitués et corps diplomatiques accrédité au Cameroun par le président de la République. Le directeur du Cabinet civil de la présidence de la République précise que la manifestation est « déprogrammée… en raison des mesures barrières contre le coronavirus». La même raison est également avancée pour justifier la déprogrammation de la cérémonie similaire en l’honneur de la première dame, Chantal Biya, consécutive à celle de son époux qui lui permet généralement de recevoir et d’échanger avec les épouses des mêmes personnalités ainsi que des associations féminines et féministes, ainsi que celles parrainées par elle.

La décision a de quoi surprendre à plus d’un titre. Dans un contexte marqué par la pandémie, il est clair que tout ne pouvait pas se passer comme d’habitude. Mais au regard des dispositions prises généralement lors de conseils interministériels et les autres grandes manifestations au sommet, il n’est pas osé de croire qu’une formule respectant les mesures barrières pouvait être adoptée pour la réception des corps constitués nationaux, des opérateurs économiques et du corps diplomatique accrédité au Cameroun au Palais de l’unité. Les contacts physiques pouvant être limités en revanche tant le plus important durant ce cérémonial ce sont bien les déclarations qui se succèdent.

Au regard de cette décision, il tombe d’abord sous les sens que le président Paul Biya est lâché par ses sens. Ses dernières apparitions publiques avant son allocution du 31 décembre 2020 à la Nation ont laissé voir un homme diminué en incapacité de conduire le bateau “Cameroun” qui est, depuis plusieurs années, dans une situation de crise extrême. S’il est facile de dire un discours enregistré pendant une vingtaine de minutes, il est moins évident de passer en revue, même sans leur serrer la main, plusieurs centaines de personnalités en station debout comme d’habitude. L’excuse d’un octogénaire diminué coule de source, il a usé de la même astuce pour ne pas organiser, même de façon symbolique, la célébration de la fête de l’Unité le 20 mai 2020. Cette méfiance extrême de la Présidence de la République amène d’ailleurs à se demander si le régime en place ne serait pas dans une optique de sacrifier les Camerounais en se mettant assidument à l’abri de tous les risques éventuels.

#ctaText??#  Cameroun : 6 morts dans une attaque de Boko Haram

Il y a en effet tant de grands rassemblements que l’on pouvait éviter, pour préserver la santé de la population, si ça reste une priorité pour le régime Biya. On peut parler de la récente élection des conseillers régionaux qui a été l’objet des grandes affluences, l’élection du président de la Société Camerounaise de l’Art Musical (SONACAM) le samedi 12 décembre 2020, et le même jour un concert de l’artiste congolaise Dena Mwana au Musée national, parrainé par le ministère des Arts et de la Culture, qui a mobilisé plus de 2000 Camerounais tout comme la série de concerts qui se sont succédé officiellement au Cameroun durant la période des fêtes de fin d’année.

Aucune mesure n’a d’ailleurs été prise par le gouvernement pour limiter la propagation du virus dans les boîtes de nuit et autres lieux de grand rassemblement visités par des milliers de Camerounais durant la période des fêtes. Paul Biya serait donc, non seulement incapable de tenir le gouvernail, mais déterminé à sacrifier les Camerounais tout en se rassurant de sauver sa peau. Si on en doutait encore, la 6e édition du Championnat d’Afrique des nations de football (CHAN) qui va mobiliser 16 équipes nationales au Cameroun du 16 janvier au 7 février 2021 et ne souffre d’aucune déprogrammation possible malgré la forte affluence que va entraîner la compétition, vient nous le rappeler à grand trait.

Facebook Comments
- Publicité -

Plus populaires

 Au-delà du soutien financier (il y a encore quelques...
Francis Ngannou ne va pas remplacer le défunt acteur...

Autres actualités

Cameroun : Fridolin Nké remet les Beti inféodés à leur place

Merci pour tes précieux conseils mon frère ! Tes mots sont sages.

Cameroun – Turquie : la coopération universitaire renforcée

L'objectif de cette convention de partenariat est d'assurer un partage d'expériences à travers la mobilité des étudiants, enseignants et cadres administratifs et...

Cameroun : 6 morts dans une attaque de Boko Haram

C’est le ministère de la Défense qui a révélé l’information ce 27 juillet à l’opinion publique. Le document produit par ce département ministériel...

Emmanuel macron maintient un soutient assidu à Paul Biya dans ses derniers jours

 Au-delà du soutien financier (il y a encore quelques mois, les salaires des fonctionnaires ont été payés par l’Agence Française de Développement.)...

Université de Yaoundé II : bientôt la rentrée académique

L'année académique 2020-2021 s'achève dans quelques jours, il était important d'en dresser le bilan afin de corriger les manquements observés et de...
- Publicité -
Facebook Comments
%d blogueurs aiment cette page :