Cameroun : La Chasse aux sans abris ou la dernière diablerie de Ketcha Courtès, la “mante religieuse” du régime Biya

« Que fait le démon dans la maison de Dieu ? » A cette question cinglante et tonitruante posée dans une église à Paris en France le 11 octobre 2020, la petite assistance pieuse, sonnée, s’était crue agressée par un de ces illuminés des églises néo-pentecôtistes qui voient très souvent le diable partout. Mais le questionneur ne la laissa pas une seconde de plus dans le doute, car il nomma son bon diable qui errait par là : « Que fait Ketcha Courtès ? ». Et puis, « Que fait Ketcha Courtès dans la maison de Dieu ? »

Près de trois mois plus tard, les Camerounais du terroir peuvent-ils reprendre à leur compte l’opinion émise sur les bords de la Seine en octobre de l’année écoulée par Le Commandant-en-chef de la fameuse Brigade Anti-Sardinards (BAS) et ses troupes sur la personne de la ministre camerounaise de l’Habitat et du Développement Urbain ? Difficile à dire d’autant plus que la dernière actualité qui remet sur la sellette la dame à la réputation sulfureuse n’a pas fait l’objet d’une enquête en bonne et due forme effectué par Cameroonvoice.

Il n’en reste pas moins que le peu d’opinions recueillies convergent globalement sur l’idée que l’âme de madame la ministre est d’une noirceur qui tranche nettement avec la pureté écarlate dont elle voudrait voir les villes camerounaises se parer, notamment à l’occasion du Championnat d’Afrique des Nations dont le régime du pain et du cirque veut faire un succès politico-diplomatico-touristico-sportif inédit, question de changer un peu avec la grisaille dans laquelle il s’est enlisé depuis que son armée et lui ont transformé de simples manifestations pacifiques  d’avocats et enseignants anglophones en une sanglante démonstration de sauvagerie et de terrorisme entre FDS et groupes armés séparato-sécessionnistes, s’attirant pour très longtemps la méfiance et les récriminations des communautés nationale et internationale.

Âme enténébrée par le zèle

Tout est parti d’un tweet sulfureux posté par Sa Très Sérénissime madame la ministre après une descente sur le terrain effectuée le 10 janvier dans le but de se rendre compte de l’état de salubrité ou plutôt des travaux d’assainissement de la ville capitale, Yaoundé, qui abritera avec d’autres le CHAN 2021. Rien de plus normal. Tout comme on n’aura jamais valablement rien à redire à un ministre qui veut présenter le plus beau visage de son pays. 

Mais le désir de beauté de la coquette à qui le président de la République a confié il y a deux ans le département de l’Habitat et du Développement Urbain induit-il nécessairement l’absence de conscience ou de simple sensibilité humaine face à la misère de ces souffreteux ?  Que non !, mille fois non !!!!!!!

C’est à cet égard que le Cameroun semble toujours sous le choc, quatre jours après le post d’un tweet insultant envers les millions e Camerounais interdits de bien-être. Un tweet dans lequel celle que certaines mauvaises langues qualifient de “mante religieuse” -eu égard  à la note de tragédie sur laquelle s’est  conclue par le passé sa relation avec des personnalités qui lui ont mis le pied à l’étrier et l’ont quasiment façonnée, à l’instar de l’homme d’affaires et homme politique Célestin Ketchanga et de l’actuel président du Sénat, Marcel Niat Njifenji, a trouvé sensé de déclarer que les “sans-dents” qui, vu du haut du piédestal sur lequel sont hissés ceux qui comme elle dirigent sans cœur un Cameroun dont ils ont braqué les commandes depuis quatre décennies, ne représentent dans la chaine alimentaire qu’une sorte de viande pourrie indigne  d’être même mangée par leurs animaux de compagnie, devraient carrément être effacés de la surface de sa belle capitale, de crainte que les visiteurs attendus dans le cadre du Championnat d’Afrique des Nations s’abîment les yeux à la vue de ces détritus humains dont l’existence est en elle-même polluante, puisque susceptible de jeter son ombre sur les prétendues « grandes réalisations » du deus ex-machina de Yaoundé :  

#ctaText??#  Cameroun : Gendarmes décapités dans une attaque

« Aux sans-abris qui ont envahi le long du Canal Pady dans une approche de Dialogue social nous avons convenu qu’ils libèrent sans délais pour l’image de notre Beau Pays et permettre que nos hôtes voient les grandes Réalisations du Président Paul Biya »

Certes les barbarismes dont est truffé le petit texte de « la femme bien de là-haut » ne permettent pas de savoir si ce sont les « sans-abris qui ont envahi le long du Canal Pady dans une approche de Dialogue social », ou si « l’approche de Dialogue social » a suffi seule à convaincre les sans-abris qui ont envahi le long du Canal Pady » de foutre le camp sans délai « pour l’image de notre beau pays » qui ne leur réserve de toute sa beauté que sa portion…  incongrue  de laideur existentielle. Pas plus que l’on ne sait si c’est avec les sans abris que madame la ministre a convenu de la libération sans délai du Canal Pady pour laisser plus de visibilité aux  « grandes Réalisations du Président Paul Biya ». ou si elle a souverainement convenu avec elle-même, après avoir “dialogué socialement” avec elle-même,  de les dégager, « pour l’image de notre Beau Pays et permettre que nos hôtes voient les grandes Réalisations du Président Paul Biya »  

En attendant que le bon Jacques de service, sémiologue attitré du régime et brave détecteur à ses heures des « outrages abominables à la syntaxe » contenus dans les post Facebook de Maurice Kamto, vienne éclairer la lanterne du monde sur la production discursive à tout le moins “charabiesque”  de sa collègue, l’on ne peut manquer de relever que « pour (les besoins de) l’image de notre beau pays, et permettre que nos hôtes voient les grandes Réalisations du Président Paul Biya », certains petits zélés qui écument les allées du pouvoir sont prêts à toutes les épurations. Comme quoi l’enfer qui envahit progressivement et irréversiblement le Cameroun est pavé de mauvaises intentions de ses dirigeants.

Il y a un peu plus de quatre ans, ils l’ont fait dans le NOSO avec des gens civilisés en comptant sur leur nature policée. Résultats, des dizaines de milliers de morts, des centaines de milliers de déplacés internes et exilés, des infrastructures de plusieurs dizaines de milliards détruites, des économies en en péril. Aujourd’hui, ils s’attaquent à des sans abris en comptant sur leur caractère inoffensif au risque de faire face à la réaction d’un serpent venimeux cerné de toutes parts par des gens qui veulent le mettre à mort.

Et d’aucuns de se demander pourquoi les ministres de Biya ne sont pas encore mis en résidence surveillée de fait pendant… 78 jours pour “projet insurrectionnel”. Au fait, y a-t-il meilleur façon d’inciter les populations au soulèvement que de leur enlever même jusqu’à leur indignité quand on leur a déjà pris leur dignité, sous prétexte qu’on veut …réaliser les grands désirs impossibles d’un vieux dictateur au crépuscule de sa carrière ?

Allez poser la question à la militante politique Rosange Njimegni qui n’a pas usé de circonlocutions pour exprimer le haut le coeur qu’elle a eu à la suite de la lecture du tweet de madame le ministre du… nettoyage humain.

https://www.facebook.com/100009711424043/posts/1361503624183339/?d=n

Facebook Comments
- Publicité -

Plus populaires

Autres actualités

Achille Mbembe: «L’inconscient raciste de la Suisse la préserve de reconnaître son rôle négatif...

Depuis le 11 juillet, le Cameroun a les yeux rivés sur Genève. Presque comme chaque été, son président, Paul Biya, loge à...

Cameroun : ils racontent leurs journées de villes mortes dans les régions anglophones

C'est un lundi matin agréablement froid et vivifiant dans la ville de Buea, à environ 70 km de Douala, la capitale économique...

Cameroun : « Pourquoi c’est maintenant que j’ai envie d’entrer au MRC »

Pourquoi c’est maintenant que j’ai envie d’entrer au MRC... Parce que ceux qui y étaient à notre place le quittent. Je pense...

Cameroun : 6 soldats tués par Boko Haram dans l’Extrême-Nord

C’est le gouverneur de la région de l’Extrême-Nord, Midjiyawa Bakari qui a révélé l’information de ce sérieux coup à l’armée camerounaise. L’autorité...

Le Cameroun parmi les pays les plus touchés par le terrorisme en 2021

Les constats sont de plus en plus alarmants, les groupes extrémistes État islamique et Al-Qaïda et leurs adeptes gagnent en influence sur...
- Publicité -
Facebook Comments
%d blogueurs aiment cette page :