Crise anglophone : quand Biya fait le choix de l’extermination

Alors que les dégâts humains de la crise dans les régions à majorité anglophone se multiplient de manière fort inquiétante, le régime Biya semble résolu à privilégier l’option suicidaire pour mettre fin au conflit armé.

L’indignation est forte depuis le meurtre d’une jeune écolière ce week-end dans la région du Nord-Ouest à cause de la maladresse d’un fonctionnaire de Police. Le Délégué général à la Sûreté nationale a certes annoncé que le policier a été mis aux arrêts pour les besoins de l’enquête, ça n’a rien pour éteindre l’ardent feu d’indignation qui couve dans les régions du Nord-ouest et du Sud-ouest depuis l’année 2016. Avec les récents évènements, il est fondé de penser que le régime Biya ne se soucie plus vraiment du nombre de morts.

La jeunesse n’est plus visiblement le fer de lance de la Nation, mais plutôt le bouclier d’un gouvernement qui fait la guerre à son propre peuple dans le malsain but de se maintenir au pouvoir. Après la mort de l’écolière de cinq ans par un gendarme, le meurtre d’une autre jeune, âgée de 7 ans, interroge. Combien de fillettes allant à l’école doivent encore tomber pour que l’Etat du Cameroun réagisse ? Combien de familles doivent encore porter le deuil avant que ne stoppe la saignée ? Combien d’argent veulent-ils gagner dans cette crise avant de décider d’y apporter les solutions appropriées ? Mystère !

Il est loisible de faire remarquer que la mort de la fillette de 7 Bans à Bamenda, a été suivie par celle d’au moins 7 manifestants par les forces de sécurité et le meurtre par représailles de 18 éléments de sécurité de l’armée par les groupes armés.  S’il fallait encore le démontrer, le dialogue, diversement souhaité, est le cadet des soucis de Paul Biya et les siens ; il faut encore plus de morts pour qu’ils se ravisent s’il leur manque encore un peu d’humanité.

Facebook Comments
- Publicité -

Plus populaires

Voici l'intégralité de son analyse
Paul Biya gagne donc un salaire mensuel d'environ 29.000.000 francs...
C'est un communiqué publié le 13 novembre...

Autres actualités

Cameroun-Covid-19 : la stratégie de KmerTech et ses partenaires pour accentuer la lutte

100 acteurs en présentiel et plus de 3 000 participants en ligne, voilà le public que la conférence nationale T-I-E organisée entend...

« Notre lutte c’est la cause du Cameroun. Et c’est là… toute la différence...

La véritable motivation derrière les arrestations illégales et les longues détentions des militants du MRC sous de fallacieux prétextes que les auteurs...

FECAFOOT : l’humiliation de Samuel Eto’o

Voici l'intégralité de son analyse Ce que les sportifs camerounais doivent...

FECAFOOT : la candidature de Samuel Eto’o retenue

8 jours après le dépôt de sa candidature pour le poste de président de la Fédération camerounaise de...

Cameroun : l’administration musèle l’opposition positive selon Mamadou Mota

Il était présent aux côtés de Maurice Kamto lors de l’interdiction de la manifestation de 24 novembre prévue se tenir à l’Hôtel...
- Publicité -
Facebook Comments
%d blogueurs aiment cette page :