Cameroun : Après avoir voué les “Anglo-Bami” et Kamto à l’extermination, le pasteur sataniste Caleb Ngoa brûle Equnoxe TV

« La bêtise insiste toujours ! ». La boutade est en voie de devenir proverbiale depuis qu’un Certain « Pasteur Caleb Ngoa Atangana » (nom que se donne ce loup malicieusement introduit dans la bergerie des assoiffés de foi, quoique déjà démasqué par des chrétiens suffisamment avisés qui le qualifient de “fils légitime de Lucifer” ou d’“incarnation de Belzébuth”), a entrepris de se rappeler au souvenir des Camerounais en régurgitant ses vomissures d’il y a deux ans.

Probable inspirateur méphistophélique en 2019 d’un tristement célèbre ministre délégué qui, à peine nommé cette même année au sein du gouvernement Dion Ngute, jeta aux orties son froc de pourfendeur pur et dur et défenseur des droits humains pour vivre entièrement sa désormais vocation de théoricien d’un génocide à venir des bamilékés, le sulfureux pasteur (en fait un dangereux pastoto) qui a une dent mortelle contre l’ethnie bamiléké et contre un homme politique qui a le malheur à ses yeux d’être issu de cette ethnie qu’il a exécration, tente depuis quelques jours, à la faveur de quelques  commentaires consacrée à ses abjections sur la télévision Equinoxe TV,  de justifier l’injustifiable : la haine et l’incitation au meurtre des Bamilékés à travers un sermon religieux.

Faux pasteur dont les prêches aussi scabreux que diaboliques avaient visiblement pour but de plaire à un régime qui ne lui en demandait pas tant(*), notre pas…tueur en fuite, qui a défrayé la chronique  l’an dernier en détournant les populations des mesures prises pour contenir les ravages de la pandémie du Coronavirus, en poussant des élèves membres de son église à ne pas passer les examens officiels  pour cause de port obligatoire  de masque facial,  tente depuis le début de la semaine dernière, de faire accroire qu’il n’y avait rien de mieux à faire pour le salut du Cameroun et des âmes des Camerounais que les fumistes théories de la haine des Bamilékés et des anglophones qu’il hurlait en 2019 (lire ses nouvelles sorties : 3342/naf/Le pasteur Caleb NGOA ATANGANA répond aux accusations de tribalisme/ 12.12.21 et  3343/naf/Droit de réponse du pasteur Caleb NGOA ATANGANA aux accusations de tribalisme/(2/2)12.12.21. Malheureusement pour le pauvre bougre, il n’existe pas encore de recette, même en sophistique, pour transformer l’ignoble en noble.  

(*) Il a cru s’offrir sans frais le soutien du régime en place au Cameroun, surfant sur le fait que si celui-ci est officiellement le chantre de l’unité nationale, il est dans les faits le plus grand diviseur commun des Camerounais et, au final, ethno-fasciste à ses heures. Sauf que le régime évolue rarement à visage découvert,  même quand il s’est agi pour les Mama Fouda, Mbarga Mboa et autres quidams de la même engeance de battre le rappel des troupes EKang (Béti-Bulu-Fang et assimilés de l’Est du pays) contre l’”ennemi” allogène, bamiléké ou anglophone en particulier. C’est ce qui arrive généralement quand un ressortissant de l’une de ces communautés “envahisseuses” présente des caractéristiques d’une sérieuse menace pour la perpétuation de la dictature quasi quarantenaire. Une alliance qui cesse de facto quand, une fois l’objectif de sa pérennisation atteint, le régime laisse tomber sans préavis ni scrupule son “socle granitique” dans les abîmes du train-train misérable.

Facebook Comments
- Publicité -

Plus populaires

Autres actualités

Bamako, Tombouctou, Kadiolo, Bougouni, Gao… : L’historique démonstration de force du peuple malien contre...

Appelé à prendre leur destin en mains après le lâchage de la CEDEAO qui a opté –à l’instigation présumée de la France-...

Rebecca Enonchong et la taxe sur les transferts d’argent, ou le mobile banking expliqué...

Comme la majorité de ses compatriotes, la fondatrice d’AppsTech est particulièrement remontée contre la décision du gouvernement –cautionnée par l’Assemblée Nationale- d’imposer...
video

“Ils ont tué Kadhafi, détruit la Lybie, et veulent détruire le Mali” : Kemi...

L’onde de choc créée au sein de l’opinion africaine par les sanctions de la CEDEAO contre le Mali...

CAN 2021 : des attaques meurtrières signalées dans les régions anglophones

Alors qu'ils avaient prévenu le gouvernement sur l'éventualité des attaques armées durant la CAN, les séparatistes viennent de mettre leur menaces à...

Sanction contre le Mali : désillusion de la France à l’ONU

Alors que la France avait introduit une résolution pour avaliser les sanctions décidées par la CEDEAO contre le Mali, le projet a...
- Publicité -
Facebook Comments
%d blogueurs aiment cette page :