Le danger croissant de la guerre limitée et lente de Poutine (Par Paul Craig Roberts*)

la Russie ne peut pas accepter que des armes nucléaires soient déployées en Finlande

“L’offensive russe est en suspens car le Kremlin est entré en guerre sans disposer de suffisamment de soldats et de réserves. Cela a remis l’initiative à l’Ukraine,fortifiée par les armes occidentales. L’Ukraine a lancé deux offensives. Celle du sud a échouée. L’Ukraine a subi de lourdes pertes en soldats et en matériel. Celle du nord a réussi à forcer la Russie à battre en retraite, mais à un coût élevé pour les forces ukrainiennes, pas pour les forces russes.

Dans un mois, 300 000 soldats russes conscrits par le Kremlin seront déployés. Les forces ukrainiennes, brisées lors d’offensives ratées, sont susceptibles d’être vaincues même si Poutine continue son comportement bon enfant, ne faisant pas grand-chose pour empêcher la capacité de Kiev à faire la guerre.

Face à la défaite de l’Ukraine, que va faire Washington? Washington pourra-t-il organiser une “coalition de volontaires”,comme le suggère le général David Petraeus, et envoyer des troupes pour aider l’Ukraine? Prenons-nous au sérieux les déclarations du général John Lubas, commandant adjoint de la 101e division aéroportée américaine, selon lesquelles ses troupes sont en “déploiement de combat” à 5 km de la frontière avec l’Ukraine et “totalement prêtes” à traverser la frontière ukrainienne à tout moment pour combattre la Russie? 

Que se passe-t-il s’ils le font?En règle générale, les troupes aéroportées ne disposent pas d’armes d’infanterie lourdes. Une division aéroportée légèrement armée serait probablement mise en pièces par les blindages lourds de l’infanterie lourde russe. Si tel est le cas, comment Washington réagit-il à une telle défaite et à la perte d’une unité d’élite telle que les Screaming Eagles?

Je pense que nous savons tous que le résultat sera une escalade de la part de Washington. Armageddon semble être une destination probable. Si jamais un conflit a eu besoin d’une fin rapide et décisive, c’est bien l’intervention de la Russie dans le Donbass.  

Considérez les dangers de cette situation :

La bombe sale sous faux drapeau que les médias occidentaux accrochent à la Russie, provoquant ainsi encore plus d’indignation pour soutenir l’expansion de la guerre contre la Russie.

L’Ukraine détruit le barrage qui inonde Kherson.

Une nouvelle “variante covidée“, plus dangereuse, comme celle développée à l’université de Boston, apparaît soudainement parmi les troupes russes, les rendant inefficaces.

Malgré toutes les preuves, le Kremlin semble toujours nourrir des attentes naïves. Le Kremlin a découvert la capacité de l’Ukraine à produire une bombe sale et a alerté l’Occident en demandant à l’ONU d’enquêter. La réponse de Washington est d’accuser la Russie de fabriquer une bombe sale pour l’utiliser dans une opération sous faux drapeau afin de justifier l’escalade de la guerre par la Russie.

En plus de cela, les médias finlandais rapportent que le gouvernement n’impose aucune restriction à la présence de l’OTAN en Finlande, y compris en ce qui concerne les armes nucléaires. Il est évident que la Russie ne peut pas accepter que des armes nucléaires soient déployées en Finlande.

Notez que personne en Occident ne fait le moindre effort pour désescalader le conflit. L’ensemble du mouvement vise à l’escalade. Pour empêcher la Russie de réincorporer un territoire qui est historiquement russe, nous allons aller jusqu’à la guerre nucléaire, ce qui signifie l’extinction de la vie sur Terre. La route vers Armageddon semble dégagée et complètement ouverte.

Les gens se plaignent du réchauffement climatique tout en ignorant la menace de l’hiver nucléaire. Aucune discussion ou même reconnaissance de la menace. Pas de mouvement pour la paix. Aucune voix n’attire l’attention sur l’extinction de l’humanité qui nous regarde en face. Comment survivre quand beaucoup plus d’efforts politiques sont dirigés vers les enfants transgenres et le discrédit de Trump que vers la désescalade d’un conflit bien plus dangereux que la crise des missiles de Cuba?”

*Paul Craig Roberts, ancien collaborateur de la Maison Blanche: 

Facebook Comments
- Publicité -

Plus populaires

Autres actualités

Leçons de la première conférence des journalistes scientifiques francophones

Une rencontre inédite Il fallait que les journalistes se rencontrent pour tirer les leçons de cette crise.Kossi Balao

Selon le New York Times, 1/3 des obusiers occidentaux envoyés en Ukraine sont hors...

Les armes inutilisables sont transférées en Pologne pour réparation, selon le rapport Les pièces d'artillerie de fabrication occidentale...

Est-ce que le Cameroun a une chance de remporter la coupe du monde ?

Le Cameroun, patrie de Roger Milla, Patrick Magic Mboma et de Samuel Eto’o, est avec ses cinq coupes d’Afrique et ses huit...

Pourquoi Breel Embolo n’a pas célébré son but contre le Cameroun ?

Les Lions indomptables sont visiblement en danger après la sortie manquée de ce 24...

Assassinat épouvantable de Mouammar Kadhafi : Comment l’OTAN et la France ont eu le...

Traqué depuis les airs par l’aviation de l’Otan, encerclé par les forces rebelles soutenues par les mercenaires des pétromonarchies du Golfe, le...
- Publicité -
Facebook Comments
%d blogueurs aiment cette page :