Covid 19 : La Diaspora Disculpée, le Régime Refuse de Publier la Liste des Vrais Infâmes.

Nous venons de boucler une enquête qui lève le voile sur le mystère qui planait sur l’accusation infondée de la diaspora par le régime de Yaoundé. Le régime de Yaoundé, aveuglé par sa haine affichée de sa diaspora, se serait tiré une balle dans la jambe en accusant des voyageurs en provenance d’Europe d’avoir contaminé le Cameroun. Vous allez comprendre :

  • Pourquoi le régime a lancé cette attaque- boomerang contre la diaspora ?
  • Pourquoi le régime ne peut pas publier la liste de ces voyageurs ?
  • Pourquoi le régime estime impossible de les traquer ?

D’entrée de jeu, il faut que cela soit clair pour tout le monde. Ni les voyageurs, ni la Diaspora ne peuvent être accusé de façon généralisée d’avoir contaminé le Cameroun. Dire que la Diaspora a contaminé le Cameroun n’est pas totalement FAUX. En fait il est VRAI à 2 %. Cette partition trouve son fondement dans la définition de deux termes qui sont généralement confondus en Afrique. Le voyageur et la Diaspora (principalement sa frange nocive qui sévit au Cameroun).

Les voyageurs

Un voyageur est toute personne qui se déplace de son pays de résidence vers un autre pays pour diverses raisons qui relèvent de sa vie active, privée ou publique. Quelques exemples pour illustration :

  • Un Camerounais qui réside au Cameroun et qui se déplace pour aller vendre du Bois à Monaco pour faire fortune, est un simple voyageur car c’est un affairiste.
  • Un Citoyen Camerounais ou Etranger (Chinois, Libanais, Mozambicain, …) qui achète des produits à Dubaï, Chine, Nigeria, …  pour venir vendre au Cameroun est un voyageur car c’est un simple marchand.
  • Un individu fantasmagorique lambda, Camerounais, qui va en France ou en occident, pour se faire soigner un mal de doigt, pour une durée limitée, n’est qu’un simple voyageur car il est en évacuation sanitaire. Et même si cet individu restait plus de 18 mois dans cet hôpital, comme cela semble devenir la règle au Cameroun, cela ne fera pas de lui un membre de la diaspora. Il demeure un évacué sanitaire qui retournera dans sa foret une fois son doigt guéri.
  • Un autre Camerounais, inscrit dans la logorrhée des détournements et de la gabegie, qui ignore les sites touristiques du Cameroun et qui se rend en vacances en France ou en occident avec famille et amis, n’est qu’un simple voyageur. En fait, il n’est qu’un minable touriste qui retournera chez lui une fois les fonds totalement dilapidés.

Un voyageurs est par principe un vecteur de contamination involontaire et peut devenir très effectif si les barrières sanitaires ne sont pas étanches. C’est pourquoi certains pays exigent des vaccins pour obtenir le visa. Dans le cas présent du Covid-19, la défaillance du régime a favorisé la contamination.

La diaspora

La diaspora Camerounaise est l’ensemble des Camerounais d’origine ou de Nationalité qui vivent hors du Cameroun de manière permanente, avec une résidence formellement identifiée a l’étranger. Ainsi, les étudiants, les travailleurs, les artistes et les membres du corps diplomatique constituent la diaspora Camerounaise. C’est donc une catégorie de Camerounais extrêmement occupée par leurs activités dans un environnement trèscompétitif. Cette diasporaest trèspréoccupée par la misère galopante au Cameroun.

C’est dans ce nuage d’excellents Camerounais que s’est infiltrée une frange de la diaspora (environ 2%), très oisive et très nocive, qui ne travaille pas en France mais qui ont acheté des appartements là-bas, qui collectionnent de multiples salaires au Cameroun et que le ministre des finances refuse de dénoncer, qui se sont précipités dans les avions quand ils ont appris que les boites de nuits devaient fermer en France à cause du Covid 19 et qui brillent au Cameroun par leur incivisme et l’indiscipline (Un commissaire de l’aéroport de Douala a risqué un limogeage, juste parce qu’il a exigé la prise de température d’un de ces incrédules) .Quelques exemples pour illustration :

  • Un Camerounais qui trafique le bois Camerounaiset qui réside à Monaco est un illustre membre de la diaspora nocive que le régime accuse d’avoir ramené le Covid-19 au Cameroun.
  • Un Citoyen Camerounais qui touche un salaire au Cameroun (je n’ai pas dit qui travaille au Cameroun) et qui a une maison à Paris, même si c’est pour y cacher quelques documents, est un illustre membre de la diaspora nocive que le régime accuse d’avoir ramené le Covid 19 au Cameroun.
  • Un(e) citoyen(e) Camerounais(e), spécialisé(e) dans la fermeture des écoles ou dans l’emprisonnement des journalistes au Cameroun, et qui séjourne de temps en temps en France est un(e)  illustre membre de la diaspora nocive que le régime accuse d’avoir ramené le Covid-19 au Cameroun.
  • Un citoyen Camerounais qui est étudiant à l’ENAM (l’école nationale d’administration) et qui pratique l’école buissonnière en se réfugiant à Paris est un illustre membre de cette diaspora nocive que le régime accuse d’avoir ramené le Covid 19 au Cameroun.
#ctaText??#  Le bel hommage de la CAF à Vincent Aboubakar

Pourquoi le régime a lancé cette attaque- boomerang contre la diaspora ?

Le régime de Yaoundé a la dent très dure vis-à-vis de la diaspora Camerounaise. Il lui reproche de ne pas abandonner les camerounais dans la barbarie. En plus, il ne digère pas que la Diaspora empêche aux membres du sérail d’aller dilapider en Occident les fonds détournés au Cameroun. Ainsi, toutes les occasions  sont bonnes pour s’attaquer à la Diaspora. Dans cet aveuglement, le régime de Yaoundé qui prend les Camerounais pour des cons, espère jouer sur l’association voyage et diaspora pour lancer une attaque virulente contre son nouveau grand ennemi la diaspora Camerounaise, l’accusant d’avoir contaminé le Cameroun. Une attaque qui va se révéler malheureusement boomerang, puisque le régime va se rendre compte très vite que les personnes incriminés sont constituées exclusivement d’une part de simples voyageurs et d’autre part de cette diaspora nocive. Pis, les Camerounais exigent l’identification et le confinement de ces individus, comme le dirait un certain Sadi.

Pourquoi le régime ne peut pas publier la liste de ces voyageurs ?

Au cours de notre enquête, nous avons appris que les voyageurs par Avion constituent une des populations les plus identifiées au monde. Alors pourquoi le régime ne peut pas publier la liste ? La raison est très simple, et c’est la même raison qui empêche le ministre des finances de dénoncer les 20 000 salaires fictifs du fichier des fonctionnaires. Les principaux voyageurs de cette liste sont les membres du sérail qui se comportent comme des rois. Ils refusent le dépistage et le confinement. D’autres seront exfiltrés depuis l’aéroport.

Alors, pour ceux qui connaissent les pratiques des pontes du régime de Yaoundé, on se serait attendu à ce qu’ils pondent une fausse liste comme ils savent en concocter, mais ils ne le feront pas parce que comme nous vous le disions, cette population est très identifiée. C’est-à-dire que l’aéroport de Paris a la liste de ces voyageurs, Air France a la liste et l’aéroport de Douala ou Yaoundé a la liste. Bref, la falsification de la liste est impossible, CQFD.

Pourquoi le régime estime impossible de les traquer ?

Le régime a pris quelques dispositions pour appliquer un plan de confinement. De sources ministérielles d’ailleurs, quasiment tous les simples voyageurs de ces vols seraient en confinement, même si c’est dans des conditions ridicules et déplorables car ceux-ci peuvent se déplacer comme ils veulent dans des conditions insalubres, sans suivi médical. Mais il y aurait un minuscule groupe de soi-disant diaspora qui tiendrait tête au régime de Yaoundé. Incroyables !

Oui ! Les Camerounais qui ont en mémoire de vives images de la violence que le régime de Yaoundé peut mettre en œuvre pour briser et fracasser les membres de la vraie diaspora sur le territoire Camerounais, se demandent alors pourquoi le régime peine à mettre la main sur une poignée de fuyards qui serait de surcroit de la diaspora. En fait ces fuyards sont tout simplement des membres du sérail.

En effet, les membres du sérail qui faisaient partie de ces voyageurs ont tous été exfiltrés, certains depuis l’aéroport ; patriarches, ministres, parlementaires, épouses de personnalités et « fils de », etc… ont tous rejoint leur domicile et la société pour contaminer les Camerounais.

Le ministre de la Santé publique, Manaouda Malachie, ce valeureux et courageux fils du Cameroun, ne peut que « déplorer cette irresponsabilité » car il ne peut rien contre ses collègues du sérail. Appliquer rigoureusement les règles de confinement à tous ces voyageurs reviendrait à mettre le grappin sur :

  • La famille Biya, fils, petit-fils et cousins
  • La famille Cavaye avec femmes et enfants
  • La famille Niat, enfants et femmes, ….
  • La famille de quelques ministre et membres de l’assemblée nationale
  • Les familles de quelques  commissaires et directeurs généraux
  • Etc..

En conclusion, cette attaque vicieuse du régime contre la diaspora est un pétard mouillé. Et s’il fallait établir une quelconque responsabilité, alors les membres du sérail seraient principalement les principaux vecteurs de la situation actuelle. Plus grave, si les Camerounais exigent la publication de la liste de ces renégats, alors le régime va devoir se faire harakiri.

Facebook Comments
- Publicité -

Plus populaires

Autres actualités

Georges Weah prédit une lourde sanction pour l’Algérie

A l'évidence, l'escalade vire aux extrêmes depuis l'élimination in extremis de l'Algérie en terre algérienne par les Lions...

Mali/Guinée/Burkina: une force “anti-coup d’Etat”?

« La Communauté économique des États de l'Afrique de l'Ouest veut se doter d'une force militaire anti-terroriste et anti-coup d'État. » L'annonce a été...

Non, ce n’est pas Poutine qui a commencé la guerre en Ukraine

« L’entrée de l’Ukraine dans l’OTAN est la plus brillante de toutes les lignes rouges pour l’élite russe (et...

Les 11 villes les plus chères du monde

C'est notamment le cas des habitants de New York et de Singapour, selon les résultats de l'enquête mondiale...

Considérations géopolitiques sur le conflit en Ukraine et la frilosité de l’Union européenne

La crise ukrainienne a modifié le statu quo ante de l'après-guerre froide en Europe....
- Publicité -
Facebook Comments
%d blogueurs aiment cette page :