CAMEROUN / M. KAHAM :« On monte en puissance »

https://i1.wp.com/www.footafrica365.fr/medias/foot/Football365_664x376/monde/82636_CAMEROUN_MBIA_130709.jpg?resize=642%2C362

Michel Kaham, quel commentaire vous inspire la prestation des Lions devant les italiens champions du monde en titre ?
C’était un match essentiel pour nous. Après le faux-pas de la CAN Orange 2010, il était important pour l’équipe nationale du Cameroun de se donner des nouvelles bases pour avancer. Il est toutefois dommage que l’Italie n’ait pas joué franc jeu. A mon avis, les champions du monde ont livré un match trop amical. A titre de comparaison, quand vous regardez par exemple le match France – Espagne (2-0), vous avez là quelque chose qui ressemble une rencontre de Coupe du monde. Cela dit, nous pouvons être satisfaits de ce partage des points. C’est une performance qui va remettre du baume au cœur des Camerounais.

Comment avez-vous trouvé l’organisation tactique des Lions ?
En jouant un ton au-dessous, l’Italie ne nous a pas permis de mesurer la valeur individuelle et intrinsèque de notre équipe. Mais s’il faut parler du dispositif, moi je dis, qu’avec un 4-4-2, l’équipe du Cameroun s’est montrée plus entreprenante. Les latéraux ont osé des incursions, alors que Samuel Eto’o, grâce à des appels dans l’axe, a pu ouvrir quelques brèches. Personnellement, je préfère ce dispositif-là au 4-3-3 utilisé en première mi-temps, lequel présentait beaucoup de risques. Mais il revient à l’entraîneur de décider une fois pour toute du dispositif qui sera utilisé en Coupe du monde. Globalement, je trouve que l’équipe monte en puissance.

Quel bilan dressez-vous sur le plan individuel ?
Le Guen a fait débuter Kouemaha en attaque, alors que Joël Matip a montré qu’il pouvait apporter un plus. La grosse satisfaction, c’est Stéphane Mbia que j’ai trouvé assez bon au poste de latéral droit. Il devrait, à mon humble avis, conserver ce poste en équipe nationale. Enfin, au cours du match, les Lions ont bénéficié de plusieurs balles arrêtées dont ils n’ont pas fait bon usage. Nous manquons de grands tireurs. C’est un point faible que Paul Le Guen devra corriger. Vous savez qu’aujourd’hui, dans les matches importants, la décision se fait généralement sur des balles arrêtées. 

Propos recueillis à Yaoundé par Paul Nana (Rédaction Football365/FootSud)

Facebook Comments

- Publicité -

Plus populaires

Autres actualités

Burundi/Rwanda: un véritable gouvernement de guerre à Gitega. Contre qui? (La Libre Belgique)

Par Marie-France Cros. Le “groupe des généraux” qui dirige le Burundi depuis des années confirme son passage sur...

Atrocités coloniales belges en R.D. Congo : Les “profonds regrets” du roi Philippe “pour...

Ce n’est pas une demande de pardon comme l’église catholique sait la formuler, encore moins des excuses officielles comme très peu d’Etats...

Comment Zuckerberg a perdu 7 milliards de sa fortune

Dans le cadre d'un boycott publicitaire en protestation à la modération des de haine sur les médias...

Cameroun : Indélicat, Christophe Guilhou livre un grand secret

Dans un récent Tweet, l’ambassadeur de France au Cameroun se félicite de ce qu'un média financé par le gouvernement français ait pris...

Cameroun/Lendemains d’explosion : Rafles sauvages et nombreux abus, Peur sur Yaoundé

Pour la quatrième journée consécutive une opération policière presque coup de poing a secoué la ville de Yaoundé, cette fois-ci dans le...
- Publicité -
Facebook Comments