FIFA : bientôt 5 remplacements ou 6 pour une équipe au cours d’un match

A la reprise des activités footballistiques, le monde du ballon rond pourrait se retrouver avec un changement de taille dans la loi du football : un changement lié au nombre de remplacements pouvant être effectués par une même équipe au cours d’un match.

La Fédération Internationale de Football Association (FIFA) a mis  à profit les vacances forcées dues à la pandémie du Coronavirus pour soumettre à l’étude cet amendement notable à la loi du football qui, s’il est adopté, permettrait à une équipe engagée sur le terrain, d’effectuer cinq (5) remplacements au lieu de trois (3).

En attendant la fin du confinement qui sera certainement fonction des dispositions prises par la communauté sanitaire mondiale pour éradiquer le terrible virus, annihiler  sa létalité ou ralentir sa propagation, l’instance faîtière du football mondial qui attend l’avis de l’organe responsable des lois du jeu qu’est  l’International Football Association Board (IFAB), explique cette proposition de changement par la volonté de prémunir les professionnels du foot de se blesser à la reprise des activités vu qu’ils seront sous pression pour rattraper le temps perdu, d’une part, et d’autre part parce que du fait du repos forcé intervenu en milieu de saison, les athlètes, en sous condition physique à la reprise, seront exposés à des blessures.

La sécurité des joueurs motivation première de l’amendement envisagé

Selon le porte-parole de la FIFA, « La sécurité des joueurs est l’une des principales priorités de la FIFA. Une préoccupation à cet égard est que la fréquence des matches plus élevée que la normale peut augmenter le risque de blessures potentielles en raison d’une surcharge pour les joueurs. Dans les compétitions où moins de cinq remplacements sont actuellement autorisés, chaque équipe aurait désormais la possibilité d’utiliser jusqu’à cinq remplacements pendant le match, avec la possibilité d’un remplacement supplémentaire restant pendant les prolongations ».

Cette mesure a priori conjoncturelle pourrait être étendue aux grandes compétitions, selon la FIFA qui précise quand même qu’en cas de validation « chaque Ligue ou chaque instance pourra décider de l’appliquer ou non et dans les compétitions de son choix ».

Facebook Comments
- Publicité -

Plus populaires

Autres actualités

Cameroun: Plainte internationale contre le régime Biya après la marche du 22 septembre

C'est la deuxième missive qu'il adresse au régime Biya après les bavures policières du 22 septembre 2020 dans plusieurs régions du...

A contested legacy: Julius Nyerere and the 2020 Tanzanian election (The Conversation)

By Luke Melchiorre* Julius Nyerere’s ideas and legacy remain objects of debate in contemporary politics, especially in an...

Parqués tels des bêtes à la Police judiciaire à Douala : Leur crime ?...

Ainsi sont toujours les après-manifestations de protestation au Cameroun. C’est une tradition. Comme c’est une tradition que les policiers tirent sur les...
video

Cameroun : Albert Dzongang introuvable depuis le 22 septembre. Vers un Remake de l’affaire...

Arrêté ou en fuite ? Difficile de dire exactement où se trouve l'ancien député du Rdpc, Conseiller du Président national du MRC,...

22 septembre (suite) au Cameroun : Crainte d’un mouvement des avocats après l’arrestation...

Après les centaines d’arrestation opérées depuis mardi dans les rangs des militants de l’opposition et des activistes de la société civile pour...
- Publicité -
Facebook Comments