Cameroun : Voici pourquoi Bassogog veut battre un journaliste

Suite à un article sur sa baisse de forme à la CAN totale Gabon, l’international camerounais s’est montré agressif dimanche 24 mai, à un match de 2-0, avec ses hommes pour finir avec le journaliste sportif qui a échappé de justesse.

C’était chaud le 24 mai 2020, au quartier Bonamoussadi à Douala Nord au lieu-dit « Petit terrain ». En effet, le journaliste sportif, Franck Erick Diffo, s’est rendu à un petit match qui se joue chaque dimanche communément appelé « 2-0 ». C’est une rencontre qui regroupe souvent plusieurs personnalités qui viennent jouer pour maintenir la forme. C’est alors que Christian Bassogog a débarqué, accompagné de ses hommes de main pour régler le compte à Franck Erick Diffo qui avait écrit un article le 22 mai sur la baisse de forme de l’attaquant camerounais en ajoutant qu’il est désormais « homme au foyer », chose que ce dernier n’avait pas encore oublié.

Il a surpris le journaliste qui était venu se livrer à une partie de Football. Heureusement, ce dernier est sauvé par l’intervention des étrangers. « Je suis victime depuis hier nuit (samedi 23 mai 2020) de menaces de la part des proches du footballeur Christian Bassogog. J’ai reçu une menace d’atteinte à ma vie hier nuit de la part de son frère aîné et ce matin lors du 2-0, le joueur s’est présenté au stade avec sa voiture et des hommes dans l’intention de me faire la peau. J’ai eu la vie sauve parce que ceux-ci ont été retenus par des personnes présentes au stade. Ils sont repartis en me promettant que rien n’était fini. Le secrétaire général de l’AJSC entendu (l’Association des journalistes sportifs du Cameroun, ndrl), Slvain Kwambi était présent au moment des faits », raconte le journaliste, Franck Erick Diffo.

L’attaquant des Lions Indomptables n’a pas voulu donner sa version des faits. C’est son frère aîné qui a répondu et ce dernier dit ne pas être au courant de ses accusations à l’endroit de son petit frère, a appris Cameroonvoice. « Il n’a jamais été menacé, on lui a simplement demandé d’arrêter sa campagne de dénigrement contre Christian. Il fait partie d’un groupe d’amis communs. On se connait bien. Nous avons été surpris par ses attaques contre Christian Bassogog. Je l’ai personnellement interpellé pour lui demander le problème qu’il a avec mon frère. Il n’y a jamais eu de menaces de mort. Je suis surpris de lire ce qu’il publie sur les réseaux sociaux », va-t-il expliquer.

Franck Erick Diffo a bel et bien écrit un article sur l’international camerounais. Un article qui ne laisse pas le champion d’Afrique indifférent et a décidé de faire la peau à ce journaliste. « Christian Bassogog, meilleur joueur de la CAN 2017 est actuellement en perte de vitesse. Si l’on part de cette CAN 2017, le joueur est presque inexistant », a déclaré Franck Erick Diffo. Celui-ci illustre ses propos en détaillant la performance du Lion Indomptable avec Henan Jianye, le club chinois où évolue le camerounais.

« Recruté à plusieurs milliards de francs CFA pour apporter une plus-value au club, le joueur tant attendu ne va jamais traverser la barre des 10 buts en championnat avec ce club. Lors de la première saison, Christian dispute 24 matchs et inscrit 10 buts. Lors de la seconde en 2018, c’est 27 matchs joués pour 6 pauvres buts inscrits. Lors de la saison 2019, il dispute 23 matchs pour 7 buts. Jamais son club ne rentre dans le TOP 5 du championnat de Chine », explique, Franck Erick.

Christian Bassogog est choqué lorsque le journaliste dit qu’ « il est un homme au foyer qui n’a plus foulé une pelouse en match officiel depuis son mariage le 30 décembre 2019. Il s’est marié à Meilaine Passi, ancienne candidate au concours Miss France Métropole en 2015, et c’est désormais à cela qu’il consacre tout son temps. A se poser la question de savoir si Christian Bassogog n’est pas un jeune retraité qui va peut-être dans les jours à venir officialiser ceci », continue-t-il. Voilà qui avait de quoi susciter le ras-le-bol de l’international camerounais communément appelé au Cameroun “le milliardaire chinois”.

Dexter Mve

Facebook Comments
- Publicité -

Plus populaires

Autres actualités

53 immeubles au Cameroun et en France, 39 véhicules, 20 milliards… J.A. lève un...

Le magazine panafricain basé  à Paris en France a pu avoir accès  au dossier en justice de l’ancien tout-puissant ministre de la...

L’Hon. Albert Dzongang répond à Atanga Nji : «Les balles sont le quotidien de...

  L’ancien député, affirme que « Le 22 septembre c’est le déclenchement de la révolte de 99% d’opprimés...

Cameroun: “On s’adresse au président de la République que nous payons”. Me Alice Nkom...

"Je n'ai pas donné mandat au RDPC de gérer ma vie, mais à un monsieur qui est aujourd'hui mon mandataire...donc, ce que...
video

Syndrome Malien : Ces militaires qui rejoignent la résistance et appellent à une sortie...

10.000 (dix mille), 20.000 (vingt mille), 30.000 (trente mille), 40.000 (quarante mille), 50.000 (cinquante mille)… Les Camerounais doivent sortir massivement « pour renverser…...

Cameroun : Me Fabien Kegne écrit aux gouverneurs de Biya et Atanga Nji qui...

Dans une lettre adressée aux gouverneurs, Me Fabien Kengne, avocat au barreau du Cameroun, par ailleurs militant du Mouvement pour la renaissance...
- Publicité -
Facebook Comments