Vivre en pays musulman conservateur, cohabiter avec les supporters iraniens : Israël prescrit le “profil bas” à ses ressortissants présents au mondial  Qatari de foot

Des personnes sont rassemblées autour du compte à rebours officiel montrant le temps restant jusqu’au coup d’envoi de la Coupe du monde 2022, à Doha, au Qatar, le 25 novembre 2021. (Crédit : AP/Darko Bandic)

Les autorités israéliennes ont demandé à leurs ressortissants qui se rendent à la Coupe du monde de football cette semaine de faire preuve de discrétion.

L’afflux sans précédent de milliers de supporters israéliens à Doha pour la première Coupe du monde au Moyen-Orient fait craindre une crise diplomatique embarrassante entre des pays qui n’ont pas de relations diplomatiques officielles.

L’avertissement d’Israël s’inscrit dans le cadre d’une campagne du ministère des Affaires étrangères, lancée mercredi, visant à informer les supporters de football israéliens sur les lois et les coutumes de ce pays musulman conservateur.

Recevez gratuitement notre édition quotidienne par mail pour ne rien manquer du meilleur de l’info Inscription gratuite !

Le site web de la campagne, en hébreu et en arabe, décrit le champ de mines potentiel qui attend les touristes israéliens au Qatar, un pays qui criminalise l’homosexualité, interdit les drogues et limite la consommation d’alcool.

Comme de nombreux citoyens arabes du Golfe, y compris ceux des Émirats arabes unis et de Bahreïn, qui ont normalisé leurs relations avec Israël en 2020, les Qataris ont toujours soutenu la cause palestinienne.

Pour compliquer encore les choses, des supporters et des officiels de l’ennemi juré d’Israël, l’Iran, seront présents au tournoi au Qatar, à 40 minutes de vol de l’Iran.

La campagne demande aux Israéliens de cacher tout symbole israélien – sans doute une référence aux drapeaux israéliens et à l’étoile de David.

Illustration : Les supporters d’Israël tiennent un drapeau alors qu’ils encouragent leur équipe lors d’un match de football de qualification du groupe G de la Coupe du monde contre la Macédoine, au stade national Philippe II de Macédoine à Skopje, en Macédoine, octobre 2016. (Crédit : AP/ Boris Grdanoski)

« L’équipe iranienne participera à la Coupe du monde et nous estimons que des dizaines de milliers de fans la suivront, et il y aura d’autres fans des pays du Golfe avec lesquels nous n’avons pas de relations diplomatiques », a expliqué Lior Haiat, un haut diplomate israélien.

« Modérez votre présence israélienne et votre identité israélienne dans l’intérêt de votre sécurité personnelle », a déclaré Haiat, s’adressant aux fans israéliens.

Dans le cadre d’un accord historique, les Israéliens sans passeport étranger peuvent désormais se rendre au Qatar pour la Coupe du monde malgré l’absence de relations diplomatiques. Le Qatar a annoncé la semaine dernière qu’il autoriserait même des vols directs de Tel Aviv à Doha pour les Israéliens, ainsi que pour les Palestiniens de Cisjordanie et de Gaza, dont la possibilité de voyager dépend de l’approbation du gouvernement israélien.

Dans le cadre de l’accord, le Qatar autorisera les diplomates israéliens, par l’intermédiaire d’une société de voyage privée, à fournir une assistance consulaire aux Israéliens pendant le tournoi. Les diplomates sont partis pour le Qatar mercredi.

Près de 4 000 supporters israéliens et 8 000 supporters palestiniens ont un visa d’entrée au Qatar pour le tournoi. Le ministère s’attend à ce que jusqu’à 20 000 Israéliens puissent assister à la Coupe du monde.

« Le football est quelque chose que de nombreux Israéliens considèrent comme essentiel », a déclaré Hayat. « Nous nous préparons à accueillir les nombreux Israéliens qui se présenteront et ceux qui auront besoin de notre aide. »

En ce qui concerne les fans israéliens LGBTQ qui assisteront au tournoi, le site web du ministère des affaires étrangères a donné un conseil succinct : « Pas en public ».

Le site Web met également en garde contre l’ivresse sur la voie publique, qui est illégale au Qatar. Pendant la Coupe du monde, l’alcool ne sera disponible que dans des zones spécifiques, comme les hôtels et les « fans zones » spéciales.

Le stade Lusail à Lusail à Doha, Qatar, le 12 novembre 2022. (Crédit : Hassan Ammar/AP)

La campagne prodigue également des conseils aux Israéliens qui ont du mal à trouver un logement en raison de l’exiguïté du petit émirat. Elle met en garde contre le fait d’apporter des drogues interdites, y compris du cannabis, de se bagarrer et d’utiliser un langage grossier – autant de choses qui peuvent avoir des répercussions juridiques au Qatar.

Les responsables israéliens ont exprimé l’espoir qu’une présence israélienne positive et sans tracas au Qatar pourrait faire avancer les ambitions d’Israël de s’intégrer davantage dans la région après les accords de normalisation avec deux des voisins arabes du Golfe de Doha.

« Nous espérons vraiment que les choses se dérouleront sans heurts », a déclaré Haiat.

The Times of Israel

Facebook Comments
- Publicité -

Plus populaires

Autres actualités

Georges Weah prédit une lourde sanction pour l’Algérie

A l'évidence, l'escalade vire aux extrêmes depuis l'élimination in extremis de l'Algérie en terre algérienne par les Lions...

Mali/Guinée/Burkina: une force “anti-coup d’Etat”?

« La Communauté économique des États de l'Afrique de l'Ouest veut se doter d'une force militaire anti-terroriste et anti-coup d'État. » L'annonce a été...

Non, ce n’est pas Poutine qui a commencé la guerre en Ukraine

« L’entrée de l’Ukraine dans l’OTAN est la plus brillante de toutes les lignes rouges pour l’élite russe (et...

Les 11 villes les plus chères du monde

C'est notamment le cas des habitants de New York et de Singapour, selon les résultats de l'enquête mondiale...

Considérations géopolitiques sur le conflit en Ukraine et la frilosité de l’Union européenne

La crise ukrainienne a modifié le statu quo ante de l'après-guerre froide en Europe....
- Publicité -
Facebook Comments
%d blogueurs aiment cette page :