R.D. Congo : A son tour, Me Georges Kapiamba de l’ACAJ s’insurge et exige la réduction du train de vie insolent de l’ex-président Joseph Kabila

L’ancien maitre de Kinshasa serait mensuellement rémunéré à hauteur de 680.000 USD. Une pension léonine qui n’est pas pour plaire à Me Georges Kapiamba de l’Association Congolaise pour l’accès à la justice (ACAJ) qui l’a démontré, documents à l’appui, rouspétant contre ce qu’il considère comme son énormité, au regard de la mauvaise santé des recettes de l’État congolais, décidément « au rouge ! ».

Selon le membre de la société civile, il est temps que l’Assemblée Nationale de la République Démocratique du Congo réduise de façon substantielle le train de vie de Joseph Kabila. En effet, il est courant en RDC d’entendre des citoyens et des personnalités rouspéter contre la pension faramineuse de l’ancien chef de l’Etat comme le veut la loi réglant le « Statut d’ancien chef de l’Etat élu». Raison suffisante pour que l’ACAJ s’étonne qu’un Congolais puisse percevoir du trésor public une somme de  680.000 dollars américains chaque mois nonobstant la maigreur du budget de l’Etat dont l’incapacité à financer les programmes gouvernementaux de développement n’est un secret pour personne.

Avant la sortie de Me Kapiamba de l’ACAJ, il y prévalait déjà une ambiance de grave controverse  à ce sujet entre la présidence de la République du Congo et le ministère du Budget.

Au nombre des personnalités ayant dénoncé le traitement royal de l’ancien président, Augustin Kabuya, secrétaire général de l’Union pour la démocratie et le progrès Social (UDPS), principal parti de la coalition CASH-UNC au pouvoir

Marcellin Bilomba, le conseiller économique du président de la république Félix Tshisekedi, estimait que le montant de cette pension participait du dépassement des dépenses de l’Etat dénoncé lors de la reddition des comptes en ce qui concerne le budget de la Présidence de la République.

En réaction, le très “kabiliste” ministre des Finances, Sele Yalaghuli, indiquait quant à lui, que pour ce qui est de sa pension en tant qu’ancien Président de la République, Joseph Kabila émarge plutôt au Budget du ministère du Budget et non de la Présidence de la République comme l’avait prétendu le haut fonctionnaire de la présidence.

Aucun des deux camps n’avait cependant osé évoquer le montant exact de la pension de l’homme qui s’est considérablement enrichi avec sa famille pendant ses dix-huit ans de règne sur le Congo, depuis le décès tragique de son père en 2001 jusqu’à son départ du pouvoir en 2019.   

C’est donc en manière de mettre les pieds dans le plat que Me Georges Kapiamba a violé la loi du silence sur ce montant, justifiant ainsi son exigence de réduction du montant de la pension sociale de monsieur Kabila, de façon que cela reste dans des proportions raisonnables tenant compte des réalités du trésor public.

Facebook Comments
- Publicité -

Plus populaires

Autres actualités

« La politique des boucs-émissaires ne développera pas le Cameroun » : Maurice Kamto...

Face à son incapacité à résoudre les crises multiformes qui plombent le Cameroun, à proposer un cap qui vaille à notre pays...

Urgent : LA FIFA maintient Seidou Mbombo Njoya

Rendue le 15 janvier 2021, la décision du Tribunal arbitral du Sport était déjà consommée dans les rangs de l’exécutif de la...

Elections : Please Help Bobi Wine and the People of Uganda Urge the International...

KAMPALA, Uganda, 11 January 2021, -/African Media Agency (AMA)/- Uganda is scheduled to hold presidential and parliamentary elections on January 14, 2021,...

Urgent : Le TAS annule l’élection de Seidou Mbombo Njoya à la tête de...

C'est ce 15 janvier que la décision a été rendue. Le Tribunal Arbitral du Sport (TAS) vient d’annuler l’élection de M. Seidou...

Cameroun : Issa Hayatou grandement honoré par la CAF

Il y a un peu plus de trois ans il quittait la CAF après 28 années de bons et loyaux services. Les...
- Publicité -
Facebook Comments
%d blogueurs aiment cette page :