Cameroun : La mine d’or de Colomine en exploitation

La Société CODIAS SA a été retenue pour l’exploitation de la petite mine d’or de Colomine dans la région de l’Est à la suite d’une convention signée le 29 novembre avec le Ministre des Mines de l’industrie et du développement Technologique, Gabriel DODO NDOKE

Deux ans après qu’elle a obtenu le permis de recherche sur la petite Mine de Colamine, la Société de droit Camerounais CODIAS SA a récemment publié les conclusions de cette phase, qui attestaient l’existence de gisements d’or de Colomine, dans l’Arrondissement de Ngoura, région de l’Est. Par le fait même, Gabriel DODO NDOKE pour l’Etat du Cameroun et Bonaventure MVONDO−PCA de CODIAS SA−ont posé les jalons du lancement de cette autre phase. Un tournant historique pour l’économie camerounaise tant « Cette activité fait suite à l’autorisation du président de la République qui nous permet aujourd’hui de signer avec la société CODIAS la première convention pour l’exploitation de minerai d’or dans notre pays dans le cadre de la petite mine. » a indiqué le Ministre Gabriel DODO NDOKE.

L’exploitation va durer 5 années sur 309 km2. Si l’exploitation aurifère dans cette sphère était jusque-là artisanale, l’expertise sollicitée pour l’occasion fera sans doute du Cameroun une référence en la matière au plan international. Le pic de production est estimé à 500 kg d’or/an dès la 2e année ; la 1ère année étant consacrée à la construction de la mine et autres installations minières. Le MINMIDT y voit surtout une niche d’emploi qui contribuera à inverser la courbe du chômage au Cameroun « ce projet va générer 500 emplois directs et environ 1500 emplois indirects, sans compter que les populations riveraines vont bénéficier des projets qui seront développés directement à leur profit par le promoteur tel que le prévoit le code minier. » Dans la mosaïque des retombés relatifs il y a justement l’aménagement des tronçons routiers, la construction des Ecoles et Hôpitaux, la construction des forages (…).

À LIRE
C(H)AN 2020-21 : Une humiliation, voire une pornographie violente pour le Cameroun
OLYMPUS DIGITAL CAMERA

L’entreprise adjudicataire y est d’ailleurs favorable « Nous avons eu le concours de quelques chinois, mais 80% des ingénieurs qui ont participé jusqu’à ce jour à ce projet sont camerounais » a rassuré le PCA de CODIAS. « J’encourage mes frères camerounais dans le même domaine à ne pas se décourager ; d’être convaincu de ce qu’il existe bel et bien la mine au Cameroun. De ne pas se limiter à la simple demande du permis de recherche et se contenter de l’exploitation artisanale. Je les invite à prendre leur courage et d’aller au fond de leurs recherches pour enfin aboutir eux-aussi à une signature de convention pour leurs recherches ». Il y a de bonnes raisons de croire que cette exploitation dont le lancement est effectif depuis le 29 novembre, permettra dans les prochains jours la mise en place d’une chaîne de valeur minière autour de l’or ; toute chose qui élargira le l’assiette fiscale du Cameroun et lui permettra d’aspirer à une croissance considérable.

Facebook Comments
- Publicité -
- Publicité -

Plus populaires

Autres actualités

- Publicité -
Facebook Comments