France : L’ombre de la Françafrique sur 2022 ou La vengeance de Bolloré sur Macron via Zemmour vue par T. Kouamouo

 

Produit des écuries Rothschild au sein desquelles il fit ses armes comme banquier entre 2008 et 2012, Emmanuel Macron aurait-il usé de son influence pour dégraisser le mammouth françafricain dénommé Groupe Bolloré ? C’est la question que beaucoup se posent, non seulement en Hexagone où on assiste à une guerre larvée entre le clan du multimilliardaire breton Vincent Bolloré et les partisans du succès d’Emmanuel Macron à la prochaine élection présidentielle française de 2022, mais aussi en Afrique où le groupe Bolloré perd gravement pied, comme l’illustrent les pourparlers qu’il a entrepris avec l’armateur italo-suisse Mediterranean Shipping Company (MSC), pour lui céder toutes ses activités de transport et de logistique en Afrique contre 5,7 milliards d’Euros.

« Le groupe Bolloré tire un trait sur l’Afrique » constatait alors la journaliste économique Martine Orange du très sérieux site d’infos Mediapart. Notre consœur ajoutera d’ailleurs qu’« Avec cette cession une page se tourne pour le groupe, mais aussi pour toute la Françafrique. »

Seulement, cette cession des activités de Bolloré, mieux,  cette autre page du monstre “françafrique” qui se tourne ne va pas sans ressentiments de la part du magnat français qui a entrepris de faire payer à l’actuel locataire de l’Elysée le lâchage sans précédent dont il est victime, en montant en épingle un autre “candidat anti-système” à la présidentielle de 2022 en la personne de l’ancien chroniqueur de CNews Eric Zemmour. Un Zemmour qui n’y va pas de main morte en matière de déconstruction profonde de la Macronie.

Cette situation est analysée dans l’élément vidéo ci-dessus par le rédacteur en chef du Média TV, Théophile Kouamouo, qui tente de cerner le lien de la cause et de l’effet de la confrontation apparemment à fleurets mouchetés, mais en réalité au couteau, entre la Macronie- Rothschild et l’empire Bolloré.

Facebook Comments
- Publicité -

Plus populaires

Autres actualités

Bamako, Tombouctou, Kadiolo, Bougouni, Gao… : L’historique démonstration de force du peuple malien contre...

Appelé à prendre leur destin en mains après le lâchage de la CEDEAO qui a opté –à l’instigation présumée de la France-...

Rebecca Enonchong et la taxe sur les transferts d’argent, ou le mobile banking expliqué...

Comme la majorité de ses compatriotes, la fondatrice d’AppsTech est particulièrement remontée contre la décision du gouvernement –cautionnée par l’Assemblée Nationale- d’imposer...
video

“Ils ont tué Kadhafi, détruit la Lybie, et veulent détruire le Mali” : Kemi...

L’onde de choc créée au sein de l’opinion africaine par les sanctions de la CEDEAO contre le Mali...

CAN 2021 : des attaques meurtrières signalées dans les régions anglophones

Alors qu'ils avaient prévenu le gouvernement sur l'éventualité des attaques armées durant la CAN, les séparatistes viennent de mettre leur menaces à...

Sanction contre le Mali : désillusion de la France à l’ONU

Alors que la France avait introduit une résolution pour avaliser les sanctions décidées par la CEDEAO contre le Mali, le projet a...
- Publicité -
Facebook Comments
%d blogueurs aiment cette page :