Fin du FCFA : le Nigéria donne une leçon à l’Afrique francophone

Malgré ses multiples inconvénients pour ses utilisateurs, le Franc CFA est indéboulonnable dans l'attente d'un avis des puissances occidentales pour une éventuelle migration, et pourtant la Banque centrale du Nigéria vient d'effectuer un saut qualitatif qui parle à l'Afrique.

La Banque centrale du Nigéria vient de lancer la version électronique de sa monnaie le Naira appelée eNaira. En plus d’être électronique elle fonctionne dans une application téléchargeable par tous les Nigérians. Un saut qualitatif pris par cette entité nationale pour pallier le déficit en liquidités et pour répondre aux nouvelles exigences du marché. L’initiative amène à interroger l’attitude fort peu proactive de ces pays d’Afrique longtemps accrochés au Franc CFA et ses travers. Même lorsqu’ils rêvent de mutation ils attendent l’aval de l’occident sans doute pour que soit définie la nouvelle donne de leur asservissement.

Facebook Comments
- Publicité -

Plus populaires

Burundi. D'après les bruits qui courent dans la région, suite à...
« Nous nous vengerons des martyrs du CGRI et du...

Autres actualités

Polémique autour de la Chinafrique : Accusée de toutes parts la Chine contre-attaque (The...

 Le commerce est-il toujours dynamique, en forte baisse ou totalement insignifiant ? A l'heure où l'inflation mondiale atteint de nouveaux sommets et...

Mouvement d’humeur : Au Cameroun, les enseignants de nouveau en grève pour une...

En cause, les promesses non-tenues du gouvernement (non paiement de leurs salaires malgré de nombreuses années de retard) et l'inertie du même...

Pourquoi la jeunesse africaine détient la clé de son potentiel de développement

Pour les spécialistes du développement humain, la croissance démographique n'est pas un sujet de plaisanterie. D'ici novembre 2022,...

La déclaration de guerre

Il semble évident que le sabotage de North Stream 1 et 2, ne peut être qu’occidental. Polonais, britannique ou...

Burkina Faso : Comment le nouveau coup de force a été acté

Son départ était réclamé à Ouagadougou par des centaines de manifestants favorables au capitaine Ibrahim Traoré, 34 ans, qui avait annoncé sa destitution,...
- Publicité -
Facebook Comments
%d blogueurs aiment cette page :