Cameroun : les droits de sortie sur les grumes de bois accentuent la déforestation

L'organisation pour la protection de l'environnement et la biodiversité, Greenpeace, fait remarquer ce 22 novembre que dans le projet de Loi des Finances pour l'année 2022 actuellement en cours d’examen à l'Assemblée Nationale, le Cameroun voudrait relever de 15%, soit faire passer de 35% à 50% le taux du droit de sortie applicable à l'exportation des billes de bois.

La décision du gouvernement de revoir à la hausse le taux du droit de sortie applicable aux bois exportés sous forme de grume pourra permettre au Cameroun de collecter des recettes fiscales et douanières supplémentaires (selon les prévisions actuelles du projet de loi des finances.) Cette disposition s’inscrit certainement dans le sens de la mise en œuvre de la décision de la CEMAC et dont l’implémentation effective, initialement prévue en janvier 2022, a été repoussée à janvier 2023.


Pour Ranece Jovial Ndjeudja, responsable de la Campagne forêt chez Greenpeace Afrique, « l’option de revoir à la hausse les droits de sortie sur les grumes est encore très insuffisante quant à l’objectif de lutte efficace contre la déforestation et contre les changements climatiques. Cette augmentation des droits de sortie en l’état demeure d’ailleurs non dissuasive. En réalité, la protection effective de nos forêts suppose un changement de paradigme à travers la promotion d’alternatives permettant de maintenir l’arbre sur pied, ce qui a des avantages sociaux et culturels certains pour les communautés et dont l’apport pour l’Etat est économiquement équivalente voire supérieure à l’option d’exploitation actuellement promue, » estime-t-il.

De plus, il faut souligner que la coupe, même sélective, du bois « représente un risque important pour la forêt et la faune du fait de l’accroissement probable du braconnage, car les braconniers utilisent les pistes forestières pour accéder à la forêt, ce qui aurait été impossible sans la création desdites pistes » regrette Ranece Ndjeudja.

Facebook Comments
- Publicité -

Plus populaires

Voici l'intégralité de son analyse
Paul Biya gagne donc un salaire mensuel d'environ 29.000.000 francs...
C'est un communiqué publié le 13 novembre...

Autres actualités

Cameroun-Covid-19 : la stratégie de KmerTech et ses partenaires pour accentuer la lutte

100 acteurs en présentiel et plus de 3 000 participants en ligne, voilà le public que la conférence nationale T-I-E organisée entend...

« Notre lutte c’est la cause du Cameroun. Et c’est là… toute la différence...

La véritable motivation derrière les arrestations illégales et les longues détentions des militants du MRC sous de fallacieux prétextes que les auteurs...

FECAFOOT : l’humiliation de Samuel Eto’o

Voici l'intégralité de son analyse Ce que les sportifs camerounais doivent...

FECAFOOT : la candidature de Samuel Eto’o retenue

8 jours après le dépôt de sa candidature pour le poste de président de la Fédération camerounaise de...

Cameroun : l’administration musèle l’opposition positive selon Mamadou Mota

Il était présent aux côtés de Maurice Kamto lors de l’interdiction de la manifestation de 24 novembre prévue se tenir à l’Hôtel...
- Publicité -
Facebook Comments
%d blogueurs aiment cette page :