Voici enfin la vérité sur la mise à l’écart d’André Onana

Aligné depuis le début de la coupe du monde Qatar 2022 dans les rangs des Lions indomptables comme gardien de but titulaire, André Onana a été écarté le 28 novembre dans le cadre de la rencontre entre le Cameroun et la Serbie, prétendument pour des raisons disciplinaires. Cameroonvoice vous relate les dits et les non-dits de la suspension du sociétaire de l'inter de Milan.

C’est peu avant le début de la deuxième rencontre des Lons Indomptables en coupe du monde que la nouvelle du remplacement du portier André Onana a commencé à être relayée dans les réseaux sociaux. La nouvelle inattendue que bien des Camerounais assimilaient à une rumeur a été confirmée lorsqu’à la place d’André Onana c’est son remplaçant Devis Epassy qui a enfilé les gants.

C’est alors que la polémique s’est enflammée sur les raisons de ce choix délibéré. D’aucuns ont laissé entendre que le gardien de but déchu se serait rendu coupable de plusieurs forfaits. Violation de l’interdiction d’entrer en contact avec les personnes étrangères, contestation des choix de l’entraîneur (notamment la condition de la mise à l’écart du défenseur central Nicolas Nkoulou pour jouer); un affront verbal avec le manager sélectionneur Rigobert Song et le porte parole de la FECAFOOT Ernest Obama.

Au-delà de toutes ces supputations qui ont fait du chemin dans les médias sociaux la Fédération camerounaise de Football a livré sa version des faits après la rencontre contre la Serbie. Une laconique clarification signée du Secrétaire général de la Fécafoot Blaise Djounang qui précise qu'”André Onana a été suspendu temporairement du groupe pour des raisons disciplinaires.” suite à une décision de Rigobert Song Bahanag. Le joueur aurait été contre le crédo de l’équipe qui est de “Préserver la discipline, la solidarité, la complémentarité et la cohésion au sein de la sélection nationale”.

Interpelé sur les différentes idées avancées par nos confrères d’équinoxe Télévision, le gardien a apporté quelques précisions « Je n’ai pas de problème avec mon grand frère Ernest Obama, j’ai été puni par le président Eto’o et le coach Rigobert Song qui sont mes papas, je respecte leur décision. Je suis sanctionné pour indiscipline. », a confié André Onana sans donner plus de détails.

Si le communiqué de la FECAFOOT a fait allusion à une suspension temporaire, les carottes semblent cuites pour la suite de la compétition. Cameroonvoice a appris que le gardien de but a définitivement quitté le Qatar ce 29 novembre 2022 non sans apporter d’autres éclairages. Comme pour rappeler le caractère inopportun de la sanction qu’il subit il écrit “Je me suis toujours comporté de manière appropriée et pour mener l’équipe vers le succès.  J’ai mis tous mes efforts et mon énergie afin de dénouer les liens d’une situation ambiguë. Mais je n’ai pas rencontré la réceptivité espérée.”, peut-on lire entre les lignes de lettre du footballeur.

#ctaText??#  Assassinat de Martinez Zogo : l'Autopsie révèle...

Il se serait donc vu obligé d’abandonner sa position “pas forcément mauvaise”, mais pour respecter “les décisions des personnes garantes de la gestion et de l’encadrement de notre équipe”, souligne André Onana.   

Et de conclure qu’il ne pouvait pas se soustraire à une décision qui va à l’encontre de ses principes de vie “Les valeurs que je promeus en tant que personne et en tant que professionnel sont celles qui m’identifient, et que  j’ai hérité de ma famille depuis ma tendre enfance.” La FECAFOOT n’a pas encore réagi à cette clarification subtile d’André Onana, mais Cameroonvoice a appris que ses officiels ont écrit à son club pour signifier qu’il a été écarté pour indiscipline.

Facebook Comments
- Publicité -

Plus populaires

Venant s’ajouter à d’autres dossiers, l’affaire de corruption présumée...
Burundi. D'après les bruits qui courent dans la région, suite à...

Autres actualités

Les assassins de Martinez Zogo encerclent Remy Ngono

Les auteurs de l'assassinat de Martinez Zogo, veulent que JP Rémy NGONO la boucle lui aussi et...

Après les pleurs et indignations, on fait quoi ?

Le journaliste Martinez Zogo est mort le 22 janvier 2023 parce que ceux qui étaient censés le protéger...

Des chars de l’OTAN en Ukraine: Prélude à une guerre entre les États-Unis et...

Mercredi, le président Joe Biden a annoncé que les États-Unis enverraient 31 chars lourds Abrams en Ukraine, après...

Crise anglophone : l’urgence d’une médiation canadienne

Désastreux bilan On en est à un point où la crise dans les régions à majorité anglophone...

Assassinat de Martinez Zogo : les vérités de Maurice Kamto

La rumeur est, hélas, finalement devenue la vérité. MARTINEZ ZOGO a été enlevé puis assassiné ! Ils ont...
- Publicité -
Facebook Comments
%d blogueurs aiment cette page :