Pénurie de carburant au Cameroun : quelle solution ?

La capitale du Cameroun est actuellement confrontée à une grave pénurie de carburant qui a paralysé les opérations. Les premiers signes de pénurie sont visibles depuis près de deux semaines.

Manque de carburant, dégats

Un conducteur tentant de faire le plein de carburant pour son véhicule [archives]. © AFP / SIMON MAINA

La situation liée au manque de carburant à Yaoundé est de plus en plus critique. Presque toutes les stations-services se sont asséchées et sont incapables de servir les automobilistes. En raison de la pénurie générale, la circulation est un casse-tête quotidien pour de nombreux habitants. De longues files d’attente apparaissent lorsque des livraisons inhabituelles sont signalées.

Certains pensent qu’il s’agit d’une pénurie artificielle créée par le gouvernement en prévision d’une augmentation du prix de l’essence. Cependant, malgré la vive inquiétude des habitants de Yaoundé, le ministre de l’eau et de l’énergie, Gaston Eloundou Essomba, n’a pas réagi et n’a pris aucune mesure.

Ce silence des autorités face à une crise de plus en plus préoccupante a été vivement critiqué. La population de Yaoundé, inquiète, attend des explications et des solutions urgentes pour rétablir l’approvisionnement normal de la capitale en carburant.

Solutions    

La ville de Yaoundé est actuellement confrontée à une pénurie de carburant. Le gouvernement devrait prendre des mesures dans les plus brefs délais pour éviter que cette situation ne s’étende à d’autres villes du Cameroun. Afin de pallier à la pénurie de carburant, l’économiste Alain Bruno Messanga a proposé la réhabilitation et la modernisation de la station-service de la Sonara.

DataCameroun a expliqué dans une publication d’août dernier que le Cameroun envisage d’importer 660 000 tonnes d’essence super, d’essence et de Jet A1 pour faire face à la pénurie de produits pétroliers à la fin de l’année. Par ailleurs, le Dr Bareja Youmssi, expert en pétrole et mines, a révélé que les prix du pétrole devraient augmenter en 2024.

Selon l’économiste Alain Bruno Messanga, les importations de produits pétroliers vont encore aggraver le déficit commercial du Cameroun. En 2022, le Cameroun a dépensé 692 milliards de francs CFA, soit 21,7 % de la valeur totale de ses importations en 2022 (318,8 milliards de francs CFA).

Pour cet expert du secteur pétrolier et minier, l’objectif à long terme du FMI est d’éliminer complètement les subventions afin de créer un espace budgétaire pour financer l’investissement productif et les dépenses sociales. En conséquence, on peut s’attendre à ce que les prix n’augmentent pas de plus de 100 francs CFA par litre en 2024, et le même scénario se fera en 2025. Il estime qu’en 2025, le prix du litre de carburant à la pompe se situera aux alentours de 930 francs CFA par litre.

La Rédaction

Facebook Comments
- Publicité -

Plus populaires

La province congolaise du Nord-Kivu, à l'est sombre...
Le signe d'admiration est un très ancien signe religieux (comme tous...

Autres actualités

Aide US à l’Ukraine : Le Pentagone a ouvert plus de 50 enquêtes criminelles...

© AP Photo / Charles Dharapak "Nous n’avons étayé aucune de ces allégations, même si...

Levée avec effets immédiats des sanctions contre le Niger : L’humiliant et tardif...

© Photo Twitter / @ecowas_cedeao Les chefs d'Etat des pays membres de la Communauté économique...

Il y croit toujours : « Nous vaincrons »,  affirme Volodymyr Zelensky au 2e anniversaire...

Deux ans jour pour jour après le début de la guerre, Volodymyr Zelensky a remercié les soldats ukrainiens pour leur mobilisation et...

Chantage en Russie : Le Kremlin en passe d’enterrer clandestinement Alexeï Navalny

«Ils veulent que tout soit fait secrètement et me dire “ci-gît ton fils”. Désespérée, la mère de Navalny accuse la...

Réponse du berger à la bergère : A son tour le Porte-parole de Poutine...

Pour beaucoup, c'est une grosse humiliation que le porte-parole de Poutine, Dimitri Peskov, a infligé au président américain qui avait auparavant...
- Publicité -
Facebook Comments
%d blogueurs aiment cette page :