Massacre à la mitraillette et jeudi noir au Tchad : Comme au temps de papa, Deby Fils tue plus de 50 manifestants pacifiques

Une répression tellement sanglante que l’Union Africaine, habituellement silencieuse face aux atrocités infligées à leurs peuples par des dirigeants sanguinaires (notamment ceux d’Afrique centrale et des pays francophones d’Afrique de l’Ouest), a dû sortir de sa réserve.

Fils du “Maréchal” Idris Deby Itno de triste mémoire, le Général Mahamat Kaka Deby Itno n’a pas fait dans la dentelle jeudi matin en réprimant dans un lac de sang une manifestation pacifique des Tchadiens sortis par milliers pour protester contre la prolongation pour deux ans de la transition militaire qu’il conduit depuis dix-huit sans en avoir reçu mandat de qui que ce soit, sinon qu’il a bénéficié de la complaisance des organisations telles que la CEMAC, et l’UA, et surtout de l’adoubement de la France, pays frère et ami de son défunt père, mais pas du Tchad.

Tôt jeudi, répondant à l’appel des leaders politiques, des milliers de Tchadiens ont investi la rue pour y mener des manifestations pacifiques dans l’optique de rappeler aux militaires conduits par le Général Mahamat Déby, le fils de l’autre, que la transition était arrivée à son terme,  aujourd’hui même, comme ils en avaient pris l’engagement à maintes reprises, et qu’il n’était en aucune façon acceptable qu’ils prennent le peuple tchadien par-dessous la jambe en lui imposant une transition supplémentaire de deux ans qui s’achèverait sur une candidature du rejeton du défunt dictateur à l’élection présidentielle. La réaction de celui-ci et de sa junte se sera révélée brutale, barbare, d’une sauvagerie qui ferait pâlir l’homme de l’âge de la pierre.

Morts causés par des heurts au Tchad. Source : Togo Web

Une répression tellement sanglante que l’Union Africaine, habituellement silencieuse face aux atrocités infligées à leurs peuples par des dirigeants sanguinaires (notamment ceux d’Afrique centrale et des pays francophones d’Afrique de l’Ouest), a dû sortir de sa réserve.

“Je condamne fermement la répression des manifestations qui ont conduit à la mort d’hommes au Tchad”, a fait savoir sur son compte Twitter le président de la Commission de l’UA, Moussa Faki Mahamat, qui a également demandé aux parties de «  respecter la vie humaine et les biens », et de « privilégier les moyens pacifiques pour surmonter la crise ».

Ainsi donc, avec l’aide de son armée, le Général parjure (qui avait pris l’engagement de terminer la transition au Tchad et de la mener de sorte qu’aucun membre du Conseil Militaire de Transition ne prenne part à aucune élection subséquente) a décidé d’aller en guerre contre le peuple tchadien après 31 ans de dictature féroce exercée par son géniteur. Et de sacrifier pour un début sr l’autel de sa soif de pouvoir, les vies d’une cinquantaine de ses compatriotes(?) que certains de sont fantassins ont pourchassés et tués alors qu’ils se trouvaient dans des ambulances, y compris dans les enceintes des hôpitaux.

#ctaText??#  affaire Equinoxe TV : Le seul indicateur positif de démocratie au Cameroun devenu négatif depuis l’arrivée au gouvernement du ministre Atanga Nji, selon Louis Marie Kakdeu du SDF

La raison, selon les “Débystes” qui ont tenté en vain jusqu’à mercredi soir d’empêcher la manifestation,  et qui ont déclaré jeudi en milieu de journée qu’une dizaine de membres des forces de sécurité faisaient partie des personnes tuées lors des confrontations, les organisateurs des manifestations nourrissent une volonté de détruire le pays à traers des insurrections populaires pour lesquelles ils auraient déjà formé avec l’appui des forces extérieures une “armée” de 1500 personnes.

Cette volonté de déstabilisation n’était pourtant pas perceptible dans l’attitude des manifestants qui n’ont tué personne jeudi, mais qui ont perdu au moins cinquante des leurs. Mais le pouvoir militaire dynastique en place à N’Djaména leur a fait un procès d’intention et les a exécutés sans autre forme de procès.

Facebook Comments
- Publicité -

Plus populaires

Autres actualités

Leçons de la première conférence des journalistes scientifiques francophones

Une rencontre inédite Il fallait que les journalistes se rencontrent pour tirer les leçons de cette crise.Kossi Balao

Selon le New York Times, 1/3 des obusiers occidentaux envoyés en Ukraine sont hors...

Les armes inutilisables sont transférées en Pologne pour réparation, selon le rapport Les pièces d'artillerie de fabrication occidentale...

Est-ce que le Cameroun a une chance de remporter la coupe du monde ?

Le Cameroun, patrie de Roger Milla, Patrick Magic Mboma et de Samuel Eto’o, est avec ses cinq coupes d’Afrique et ses huit...

Pourquoi Breel Embolo n’a pas célébré son but contre le Cameroun ?

Les Lions indomptables sont visiblement en danger après la sortie manquée de ce 24...

Assassinat épouvantable de Mouammar Kadhafi : Comment l’OTAN et la France ont eu le...

Traqué depuis les airs par l’aviation de l’Otan, encerclé par les forces rebelles soutenues par les mercenaires des pétromonarchies du Golfe, le...
- Publicité -
Facebook Comments
%d blogueurs aiment cette page :