Cameroun: Quand le ministre Edgard Alain Mebe Ngo’o faisait tabasser le maire de Zoétélé

Le moins que l’on puisse dire est que l’agression, mieux la tentative d’assassinat d’un journaliste jeté dans une niche de chiens policiers au domicile de Alain Edgar Mebe Ngo’o, tout fraîchement chassé du gouvernement, aura été la goutte d’eau faisant déborder le vase des ressentiments des Camerounais vis-à-vis de cet homme qui, du temps où il était ministre de la défense, croyait que la présidence était à portée de son bras.

Ceux à qui il a longtemps fait du tort, et qui craignant pour leurs vies n’osaient pas le dénoncer, ne boudent pas leur plaisir de l’accabler depuis sa sortie du saint des saints. C’est le cas de cet enregistrement qui circule sur les réseaux sociaux, et qui revient sur le passage à tabac  par ses hommes de main, il y a quelques années, de l’élue municipale de la ville de Zoétélé dont il est lui-même originaire.

Dans l’enregistrement, la victime, madame Mengue Kili, alors maire de l’arrondissement de Zoetele, relatait comment elle avait été violentée par la milice de Edgar Alain Mebe Ngo’o. Injurié et frappée par une bande de voyous (une dizaine d’individus) envoyé par Mebe Ngo’o, alors ministre de la défense en 2013, elle racontera que la scène eut lieu devant le poste de police de Zoetele. Selon l’auteur du post sur Youtube, la quinquagénaire fut brutalement tirée de son véhicule, insultée en public et battue sous le regard impuissant des policiers ne pouvant s’opposer aux personnes travaillant pour le puissant Mebe Ngo’o, alors pressenti comme  le dauphin de Paul Biya. Prenant à témoins l’opinion nationale, le maire de Zoetele dit que sa vie ainsi que celle de ses administrés sont en danger, à cause d’un gang de malfrats armés, mis sur pied  par le tout puissant ministre : « Le ministre Alain Mebe Ngo’o qui est un monsieur haut placé, au lieu de recruter les jeunes de son arrondissement, tout ce qu’il peut faire pour eux, c’est de les transformer en assassins ? Est-ce que c’est  cela que cet arrondissement doit avoir comme récompense, avec tous les ministres que le chef de l’Etat nous donne », avait-elle alors interrogé.

Comme quoi, le « chassement » de Mebe Ngo’o du gouvernement a donné une occasion aux rats de sortir de ses placards.

Facebook Comments

- Publicité -

Plus populaires

C’est une information qui a été tenue secrète. Contrairement...
« Aux âmes bien nées, la valeur n'attend point...
Paul Biya gagne donc un salaire mensuel d'environ 29.000.000 francs...

Autres actualités

Rencontre Gbagbo-Ouattara : une lueur d’espoir, au-delà des jeux d’intérêts ? (Par Théophile Kouamouo)

Cet édito hebdomadaire est destiné aux abonnés payants de cette newsletter. Mais à titre exceptionnel, ce texte est rendu public. Pour...

Une Camerounaise d’origine nommée sénatrice au Canada

« Aux âmes bien nées, la valeur n'attend point le nombre des années », cette boutade tirée du Cid de Pierre Corneille...

La magistrate camerounaise qui a rejoint les Nations unies

Du haut de ses 60 ans, dont 34 années dans le domaine de la magistrature, Régine Esseneme a un nouveau challenge avec son élection...

Jacob Desvarieux, cofondateur de Kassav est décédé

Il était hospitalisé depuis le 12 juillet en Guadeloupe pour une infection Covid-19. Le Guitariste, chanteur, compositeur et co-fondateur de Kassav qui...

Cameroun : la première nuit de Ténor en prison

L’artiste Ténor a passé sa première nuit en prison Il est actuellement placé en détention provisoire à la prison de New-Bell à Douala ce 30...
- Publicité -
Facebook Comments
%d blogueurs aiment cette page :