Joe Biden s’engage à rompre avec la colonisation déguisée de l’Afrique

Lors de ses récentes visites de travail au Kenya, au Nigeria et au Sénégal, le secrétaire d’Etat américain a promis une coopération franche et étroite avec l’Afrique, en annonçant la tenue du deuxième sommet USA/Afrique en décembre 2021.

Le 19 novembre dernier, la Maison blanche a annoncé la tenue en 2022 d’un deuxième sommet Etats Unis – Afrique. Joe Biden va en effet réunir les 9 et 10 décembre, les présidents africains et des membres de la société civile dans le cadre d’un sommet pour la lutte acharnée contre la corruption. Ce sera la deuxième assise de cet ordre après le sommet organisé en 2014 à l’initiative de l’ancien président Barack Obama.

Selon le communiqué publié sur le site de la Maison Blanche, le sommet USA/Afrique entre « dans le cadre de l’engagement de l’administration Biden à redynamiser les partenariats et les alliances mondiaux ». Cette plateforme sera donc le cadre de la promotion « des actions de renforcement des liens avec les partenaires africains sur la base des principes de respect mutuel et d’intérêts et de valeurs communs », apprend Cameroonvoice entre les lignes du document.

Selon cette note, le président américain, espère écouter et collaborer avec ses homologues africains sur « des domaines clés que les États-Unis et l’Afrique définissent comme essentiels pour l’avenir du continent et de notre communauté mondiale ». La rencontre marque surtout le début d’un nouveau paradigme dans les relations entre l’Afrique et l’Amérique. En quittant le Nigéria vendredi dernier, le secrétaire d’État américain, Antony Blinken a reconnu le rôle primordial que l’Afrique jouera pour la plupart des défis urgents et des opportunités qui se présentent à l’Amérique, non sans assurer que l’Afrique sera désormais traitée avec respect.

 «Trop souvent, les pays d’Afrique ont été traités comme des partenaires juniors, voire pire, plutôt que comme des partenaires égaux »,  lancé le diplomate qui reconnait également que les siècles de colonialisme, d’esclavage et d’exploitation qui ont laissé un héritage douloureux encore présent aujourd’hui  en Afrique doivent être dépassés. « Les États-Unis sont convaincus qu’il est temps d’arrêter de traiter l’Afrique comme un sujet de géopolitique, et de commencer à la traiter comme l’acteur géopolitique majeur qu’elle est devenue », a relevé Antony Blinken.  Elu le 3 novembre, Joe Biden s’affirme de plus en plus comme un afro optimiste à l’image de Barack Obama. En son temps, le 44e locataire de la Maison blanche été parvenu à mobiliser un engagement de 33 milliards de dollars en faveur de l’Afrique.

Facebook Comments
- Publicité -

Plus populaires

Voici l'intégralité de son analyse
Paul Biya gagne donc un salaire mensuel d'environ 29.000.000 francs...
C'est un communiqué publié le 13 novembre...

Autres actualités

Cameroun-Covid-19 : la stratégie de KmerTech et ses partenaires pour accentuer la lutte

100 acteurs en présentiel et plus de 3 000 participants en ligne, voilà le public que la conférence nationale T-I-E organisée entend...

« Notre lutte c’est la cause du Cameroun. Et c’est là… toute la différence...

La véritable motivation derrière les arrestations illégales et les longues détentions des militants du MRC sous de fallacieux prétextes que les auteurs...

FECAFOOT : l’humiliation de Samuel Eto’o

Voici l'intégralité de son analyse Ce que les sportifs camerounais doivent...

FECAFOOT : la candidature de Samuel Eto’o retenue

8 jours après le dépôt de sa candidature pour le poste de président de la Fédération camerounaise de...

Cameroun : l’administration musèle l’opposition positive selon Mamadou Mota

Il était présent aux côtés de Maurice Kamto lors de l’interdiction de la manifestation de 24 novembre prévue se tenir à l’Hôtel...
- Publicité -
Facebook Comments
%d blogueurs aiment cette page :