Joe Biden s’engage à rompre avec la colonisation déguisée de l’Afrique

Lors de ses récentes visites de travail au Kenya, au Nigeria et au Sénégal, le secrétaire d’Etat américain a promis une coopération franche et étroite avec l’Afrique, en annonçant la tenue du deuxième sommet USA/Afrique en décembre 2021.

Le 19 novembre dernier, la Maison blanche a annoncé la tenue en 2022 d’un deuxième sommet Etats Unis – Afrique. Joe Biden va en effet réunir les 9 et 10 décembre, les présidents africains et des membres de la société civile dans le cadre d’un sommet pour la lutte acharnée contre la corruption. Ce sera la deuxième assise de cet ordre après le sommet organisé en 2014 à l’initiative de l’ancien président Barack Obama.

Selon le communiqué publié sur le site de la Maison Blanche, le sommet USA/Afrique entre « dans le cadre de l’engagement de l’administration Biden à redynamiser les partenariats et les alliances mondiaux ». Cette plateforme sera donc le cadre de la promotion « des actions de renforcement des liens avec les partenaires africains sur la base des principes de respect mutuel et d’intérêts et de valeurs communs », apprend Cameroonvoice entre les lignes du document.

Selon cette note, le président américain, espère écouter et collaborer avec ses homologues africains sur « des domaines clés que les États-Unis et l’Afrique définissent comme essentiels pour l’avenir du continent et de notre communauté mondiale ». La rencontre marque surtout le début d’un nouveau paradigme dans les relations entre l’Afrique et l’Amérique. En quittant le Nigéria vendredi dernier, le secrétaire d’État américain, Antony Blinken a reconnu le rôle primordial que l’Afrique jouera pour la plupart des défis urgents et des opportunités qui se présentent à l’Amérique, non sans assurer que l’Afrique sera désormais traitée avec respect.

 «Trop souvent, les pays d’Afrique ont été traités comme des partenaires juniors, voire pire, plutôt que comme des partenaires égaux »,  lancé le diplomate qui reconnait également que les siècles de colonialisme, d’esclavage et d’exploitation qui ont laissé un héritage douloureux encore présent aujourd’hui  en Afrique doivent être dépassés. « Les États-Unis sont convaincus qu’il est temps d’arrêter de traiter l’Afrique comme un sujet de géopolitique, et de commencer à la traiter comme l’acteur géopolitique majeur qu’elle est devenue », a relevé Antony Blinken.  Elu le 3 novembre, Joe Biden s’affirme de plus en plus comme un afro optimiste à l’image de Barack Obama. En son temps, le 44e locataire de la Maison blanche été parvenu à mobiliser un engagement de 33 milliards de dollars en faveur de l’Afrique.

Facebook Comments
- Publicité -

Plus populaires

« Nous nous vengerons des martyrs du CGRI et du...
« Ce qui s’est passé...
J’ai reçu une excellente question...

Autres actualités

Burkina Faso : Comment le nouveau coup de force a été acté

Son départ était réclamé à Ouagadougou par des centaines de manifestants favorables au capitaine Ibrahim Traoré, 34 ans, qui avait annoncé sa destitution,...

Vendredi noir : l’Iran se vengera

« Nous nous vengerons des martyrs du CGRI et du Basij et des victimes de cette attaque terroriste à Zahedan. Nous assurons les habitants...

Nord Stream, Ukraine, Brésil

« Ce qui s’est passé hier 27 septembre 2022 est un événement d’une portée colossale. L’Allemagne est restée...

Burkina Faso : Vérités sur le nouveau coup d’Etat

Cette annonce a clôturé une journée qui a commencé par des tirs près d'un camp militaire dans la...

L’Europe va-t-elle rompre avec les États-Unis ?

J’ai reçu une excellente question d’un lecteur allemand qui se trouve également être journaliste. Il a demandé :...
- Publicité -
Facebook Comments
%d blogueurs aiment cette page :